Author

Marine

Browsing
Cinéphile aux lacunes exemplaires, mon coeur bat aussi pour la musique, les chaussures léopard et les romans de Bret Easton Ellis. Maman de 2muchponey.com, niçoise d'origine, parisienne de coeur, je nage en eaux troubles avec la rage de l’ère moderne et la poésie fragile d'un autre temps. Si tu me parles de Jacques Demy je pourrais bien t'épouser.

Le diabète est une maladie banale mais potentiellement grave. Sachant qu’elle est chronique, elle peut entraîner des symptômes plus ou moins gênants tout au long de son évolution. Les problèmes de peau dus à des lésions cutanées entre autres en sont des signes assez fréquents. Leur apparition est favorisée par plusieurs facteurs internes et environnementaux, parmi lesquels figure les fortes chaleurs en été. Mais bien qu’on ne puisse pas toujours échapper aux saisons, il est possible d’adopter de bons réflexes pour mieux y faire face en été. Surveiller sa santé En été, le diabète est déséquilibré par une hausse ou…

L’été est bien là et la chaleur avec, il est temps de laisser les bottines et les baskets au placard. Voici quelques conseils et astuces pour vous aider à choisir quelle est la paire de sandales qui vous convient, car le tout n’est pas qu’elles soient jolies : elles doivent être confortables et convenir à votre morphologie. Quelques astuces à connaître Il est important de choisir des sandales de bonne qualité, afin d’éviter d’éventuelles douleurs au dos ou aux jambes notamment, mais également pour s’assurer du bon maintien de la cheville. Pour cela, il est indispensable de prêter attention aux…

Retour à la réalité après une semaine passée sur un petit nuage. Plus de 10 ans après mon premier festival, Cannes reste cet endroit magique, hors du temps, où tout est possible. Une parenthèse où seul le cinéma compte. Il est d’ailleurs assez amusant de constater comment la fin de Games of Thrones a été un non-événement à Cannes. Bref une parenthèse toujours aussi appréciable et encore un peu plus cette année, je vous explique pourquoi. Les films vus : Il n’aura échappé à personne que cette 72ème édition était d’un niveau exceptionnel. D’abord en compétition officielle où à part…

Cannes touche à sa fin et pour célébrer une semaine folle de cinéma, voici un petit top tout à fait personnel et subjectif des films que j’ai préféré cette année, toutes compétitions confondues. 5. J’ai perdu mon corps (Semaine de la critique) Petite bombe d’animation, Jérémie Clapin s’est vu décerner le Grand Prix à la Semaine des réalisateurs. Le film raconte l’histoire d’une main qui va entamer un périple dans Paris pour retrouver son corps. Construit comme une chasse au corps entrecoupé de flash-back, J’ai perdu mon corps est un bonheur de poésie et de tendresse. L’animation est très belle…

Après avoir découvert le dernier film en compétition, le français Sibyl, Il est l’heure de faire les pronostics. Avant toute chose, sachez que la compétition a été incroyable et que ces pronostics sont très difficiles à faire. Le Jury aura bien besoin de la journée de demain pour réfléchir à son palmarès. De mon côté il y a trois films qui se distinguent clairement et qui feraient une très jolie palme. Un grand film romanesque, un thriller social et un drame romantique. Je précise aussi qu’il est basé sur les films que j’ai vus et qu’il est évidemment très subjectif. Caméra…

Retour à Cannes avec une seule obsession : pouvoir voir Once Upon a Time in Hollywood. Suite à la déconvenue attendue de la veille, il reste encore une chance : la projection du lendemain de 12h au Grand Théâtre Lumière. Et comme il paraîtrait qu’un “petit quota de places soit réservé pour la presse” on y est évidemment à 9H45. 4 personnes devant, je suis la 5ème. Si tout va bien ça rentre. Once Upon a Time in Hollywood A 11h ça commence à s’agiter, à 11H15 on bipe mon badge. Bonheur immense ! Dans la salle, je réalise la…

Aujourd’hui c’est mardi et mardi c’est Quentin Tarantino à Cannes. On sent sur la Croisette l’ambiance des grands jours. Les chasseurs d’autographes ont déjà rejoints leur escabeau. Les panneaux “Léo” et “Brad” se multiplient. Le service de sécurité est renforcé. Elle est là LA grande montée des marches de 2019. Alors évidemment, dans cette folie ambiante, la volonté de voir One upon a time in Hollywood devient une priorité absolue. La Belle Epoque Mais ce n’est pas encore l’heure. D’abord, j’ai rendez-vous dans le passé avec La Belle Epoque de Nicolas Bedos. Déjà à l’origine du brillant Monsieur & Madame Adelman, Nicolas Bedos…

La compétition continue d’être folle. Même si j’ai toujours la tête en Bretagne avec ses filles en feu, je me réjouis d’avance. Aujourd’hui c’est Une Vie Cachée de Malick. Portrait de la jeune fille en feu, Adèle, tatouage Pour que vous puissiez saisir pourquoi je vois les films en décalé certains jours, petit lexique cannois. Depuis 2 ans, la projection officielle de 19h vaut pour avant-première mondiale (là où avant on pouvait voir ce dit film dans la journée). Une partie de la presse le voit à quelques heures d’intervalle. De mon côté, je voulais le voir au Grand Théâtre…

Nous sommes le dimanche 19 mai et c’est aujourd’hui que Céline Sciamma présente son nouveau film Portrait de la jeune en feu. Pour moi c’est ma première grosse attente du Festival. Mais l’heure n’est pas à Sciamma. Le lac aux oies sauvages Pour commencer, direction Le lac aux oies sauvages. Le film de Diao Yi’nan a fait sensation la veille. Tout le monde le voyant comme un gros prétendant au Prix de la mise en scène. Ce polar chinois raconte l’histoire de Zhou Zenong, malfrat spécialisé dans le vol de motos au coeur d’un vrai système organisé. Le jour où tout tourne…

La foule est là. Les gens vont et viennent. A peine sortie du train, je sens déjà l’atmosphère cannoise. Pas de temps à perdre. Direction le bureau des accréditations où même en tant que blogueuse, on m’accueille en “professionnelle”. On me donne mes accès wifi pour faire “mon travail”. Je signe un embargo pour ne rien dire avant la diffusion officielle des films. Récupère mon sac de festivalière. Mon programme avec les projections presse. La sensation est unique. Toujours au rendez-vous. Comme si pendant 1 semaine, je n’étais plus employée d’une agence parisienne mais journaliste au coeur du plus grand…

Pin It