Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > [ Cinéma ] Notre avis sur Deux Fils de Felix Moati

[ Cinéma ] Notre avis sur Deux Fils de Felix Moati

Felix Moati est de retour au cinéma, après nous avoir ravi comme acteur dans des films comme Télégaucho, A trois on y vaGaspard va au mariage, il passe derrière la caméra pour son premier long métrage : Deux Fils.

L’histoire : Joseph et ses deux fils, Joachim et Ivan, formaient une famille très soudée. Mais Ivan, le plus jeune, collégien hors norme en pleine crise mystique, est en colère contre ses deux modèles qu’il voit s’effondrer. Car son grand frère Joachim ressasse inlassablement sa dernière rupture amoureuse, au prix de mettre en péril ses études de psychiatrie. Et son père a décidé de troquer sa carrière réussie de médecin pour celle d’écrivain raté. Pourtant, ces trois hommes ne cessent de veiller les uns sur les autres et de rechercher, non sans une certaine maladresse, de l’amour…

Pour les rôles principaux on retrouve Vincent Lacoste, Benoit Poelvoorde, Anaïs Demoustier et le tout jeune Mathieu Capella qui se lance ici pour la première fois au cinéma.

L’histoire est très bien décrite dans le synopsis officiel, Ivan est accablé face à ses deux modèles familiaux qui s’effondrent. Les femmes de leurs vies sont toutes absentes : Mère, Ex copine, Epouse,… ces 3 hommes se retrouvent livrés à eux même dans un Paris très joliment filmé.

Le film n’est pas un blockbuster, il n’est pas plein d’action mais c’est un film de douceur, plein de moments de vie et d’étude des relations entre ces hommes. Les 3 acteurs sont excellents, Poelvoorde incarne le père en pleine reconversion qui n’arrive pas à dialoguer avec ses fils, Lacoste est un amoureux brisé qui est maladroit et Capella joue le jeune déprimé et révolté par la situation des deux autres.

Le trio marche bien et il est accompagné d’un très joli second rôle incarné par Anaïs Demoustier. La jeune enseignante de latin qui va s’accrocher à cette famille bancale, insufflant une partie de sa force dans le groupe.

Je n’ai pas adoré le film, il est parfois un peu répétitif et présente des personnages que j’ai tendance à ne pas aimer : le gars mou. Mais l’esprit, la connexion entre les personnages et surtout la manière de filmer m’ont vraiment plu. De Paris aux visages des acteurs, il y a un quelque chose de charmant derrière la grisaille.

Moati ne réussit pas ici à faire le film du siècle mais offre un film très agréable sur un moment de vie en famille, dépeignant avec succès les relations entre ces 3 hommes perdus. Et puis Lacoste reste une valeur sûre du cinéma français actuel, si vous aimez l’acteur, il est très bon ici.

Deux Fils, au cinéma le 13 février 2019.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.