Category

Festival de Deauville

Category

Et voilĂ , Deauville 2019, c’est dĂ©jĂ  terminĂ©. Je vous Ă©cris depuis Paris, oĂč le repos me semble bien mĂ©ritĂ© aprĂšs 32 films vus cette annĂ©e. Avant de partager avec vous le palmarĂšs de cette Ă©dition, retour sur les journĂ©es de vendredi Ă  dimanche. DES FILMS 25. Port Authority – COMPÉTITION – 13/09 Avant dernier long mĂ©trage prĂ©sentĂ© en compĂ©tition, Port Authority bĂ©nĂ©ficiait de bons Ă©chos cannois, oĂč il a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© en mai dernier. Nous y suivons Paul, un jeune garçon qui sort de prison et qui est en quĂȘte d’identitĂ©. Il rencontre Wye, une jeune femme trans dont il…

Nous voici dĂ©jĂ  en milieu de semaine Ă  Deauville. J’enchaĂźne les films, notamment ceux de la compĂ©tition. Le coup de cƓur n’est toujours pas lĂ  mais je ne dĂ©sespĂšre pas. DES FILMS 16. The Peanut Butter Falcon – COMPÉTITION – 11/09 Enfin un film de la compet’ accessible voir grand public. L’histoire de ce jeune homme trisomique qui rĂȘve de devenir catcheur a Ă©mu et fait rire la salle du CID. Le duo formĂ© par Shia LaBeouf et Zachary Gottsagen est Ă©patant. MalgrĂ© des facilitĂ©s scĂ©naristiques (un personnage fĂ©minin qui manque d’Ă©paisseur et des bad guys franchement pas utiles Ă …

DĂ©but de semaine sur les planches de Deauville, qui se sont bien vidĂ©es. De quoi dĂ©couvrir en toute sĂ©rĂ©nitĂ©s les films proposĂ©s. Temps mitigĂ©, Ă  l’image de la sĂ©lection, qui, j’espĂšre, n’a pas encore rĂ©vĂ©lĂ© ses pĂ©pites. Je vous parle de tout ça ici. DES FILMS 8. Knives and Skin – COMPÉTITION – 09/09 AprĂšs une petite grasse matinĂ©e mĂ©ritĂ©e (souvenez-vous de ma journĂ©e difficile de dimanche), j’attaque avec le prometteur Knives and Skin, rĂ©alisĂ©e par Jennifer Reeder. Le pitch Ă©tait intriguant et je raffole des teen movies, ce film Ă©tait donc fait pour moi, du moins sur le papier.…

I’m back (again) ! AprĂšs avoir ratĂ© l’Ă©dition prĂ©cĂ©dente, me revoici pour couvrir les 10 jours du Festival du cinĂ©ma amĂ©ricain de Deauville. Ce premier weekend de festival, nous Ă©tions 3 WAG sur place pour dĂ©couvrir les films proposĂ©s et profiter du temps radieux et du minigolf. Retour sur ce premier weekend de festivitĂ©s. DES FILMS 1. Un jour de pluie Ă  New York – FILM D’OUVERTURE – 07/09 Je ne suis arrivĂ©e sur les planches de Deauville que le samedi midi. En consĂ©quence, j’ai ratĂ© la cĂ©rĂ©monie d’ouverture mais pas le film d’ouverture puisque j’ai pu le rattraper dĂšs…

Vous le savez, nous avons vĂ©cu une grande Ă©dition du Festival de Deauville 2017 grĂące Ă  Kiehl’s et son Kiehl’s Club cette annĂ©e. Je vous avais Ă©galement dĂ©jĂ  parlĂ© de mon amour pour les produits de la marque et pour leurs mĂ©thodes de marketing. Bref, je l’avoue, je suis devenue profondĂ©ment accro Ă  Kiehl’s. J’ai donc profitĂ© de ce Deauville 2017 pour aller aborder un sujet fondamental dans l’univers de la marque mais sur lequel je n’avais encore aucune information : les KCR (Kiehl’s Customer Representative). Mathias, chez Kiehl’s depuis 7 ans, a acceptĂ© de rĂ©pondre Ă  mes questions entre…

J’ai profitĂ© du Festival de Deauville pour aller me faire diagnostiquer la peau chez Kiehl’s, le partenaire officiel du festival. Sans surprise le rĂ©sultat n’est pas fameux, ma peau mixte est donc complĂštement dĂ©shydratĂ©e avec un taux d’hydratation Ă  25%, ce qui est vraiment trĂšs bas! CĂŽtĂ© besoin j’ai surtout exprimĂ© le besoin de diminuer mes cernes et mes poches sous les yeux. Depuis quelques mois j’avais vraiment laissĂ© ma peau Ă  l’abandon, n’utilisant que de  l’eau micellaire et plus du tout de crĂšme hydratante… la bĂȘtise ! La super conseillĂšre de chez Kiehl’s m’a habilement conseillĂ©e en prenant en…

Clap de fin pour Deauville 2017. Cette fin de festival nous a rĂ©servĂ© de bien belles surprises malgrĂ© le temps pluvieux. Retour sur cette fin de Festival avec un merci particulier au partenaire officiel Kiehl’s pour cette Ă©dition ! DES FILMS 1. The Bachelors – COMPÉTITION – 08/09 Encore un film sur le deuil, indĂ©niable thĂšme de l’annĂ©e Ă  Deauville. Celui-ci est par contre plus optimiste que bon nombre d’autres dĂ©couvertes de la sĂ©lection. On pourrait mĂȘme le dĂ©crire comme un feel good movie dont la cĂŽte de sympathie doit Ă©normĂ©ment Ă  son casting (J.K. Simmons, Julie Delpy et Josh…

Deauville 2017, ça continue ! Pour ce milieu de semaine, toujours pas de soleil Ă  l’horizon, trĂšs peu de stars et un rythme qui globalement se ralentit. C’est toujours ainsi la semaine, il faudra attendre ce vendredi pour que la ville se rĂ©veille de nouveau. DES FILMS 1. Blue Print – COMPÉTITION – 06/09 J’annonce un prix pour Blue Print. Il m’a rappelĂ© Fruitvale Station et par son thĂšme et par l’accueil qui lui a Ă©tĂ© rĂ©servĂ©. Tout comme il y a quelques annĂ©es avec Fruitvale, je ne serais pas forcĂ©ment heureuse de retrouver ce film au palmarĂšs. Blue Print…

Toujours en direct from Deauville, je vous fais vivre de l’intĂ©rieur ce joli Festival du cinĂ©ma amĂ©ricain. En attendant les copains qui ne reviennent qu’en fin de semaine, me voilĂ  seule pour vivre les sĂ©ances et profiter de la Normandie. DES FILMS 1. They – COMPÉTITION – 04/09 J’avais placĂ© de grands espoirs en They, un premier long mĂ©trage traitant, Ă  priori, de l’identitĂ© sexuelle. Et pourtant, le film m’a semblĂ© interminable et le sujet s’est rĂ©vĂ©lĂ© ĂȘtre un faux prĂ©texte pour en parler d’un autre, celui de la communautĂ© iranienne dont est issue la rĂ©alisatrice Anahita Ghazvinizadeh. J’ai eu…

I’m back ! AprĂšs avoir ratĂ© l’Ă©dition 2016, je suis heureuse de couvrir les 10 jours du Festival du cinĂ©ma amĂ©ricain que j’aime tant. Ce weekend, nous Ă©tions 3 WAG sur place pour dĂ©couvrir les films proposĂ©s et profiter du temps radieux (ou pas). Retour sur ce premier weekend de festivitĂ©s. DES FILMS 1. Barry Seal : American Traffic – FILM D’OUVERTURE – 01/09 Quoi de mieux que de commencer Deauville 2017 avec un Cruise movie ? RĂ©alisĂ© par Doug Liman,  Ă  qui nous devons entre autre Edge of Tomorrow (top) ou Jumper (moins top), Barry Seal raconte l’histoire assez…

Pin It