Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique Cinéma : Cloud Atlas

Critique Cinéma : Cloud Atlas

Cloud Atlas est le nouveau film de la fratrie Wachowski (Matrix), Lana(ex-Larry) et Andy travaillent avec Tom Tykwer sur la réalisation (Le Parfum, histoire d’un meurtrier, Heaven).

Le film sort au cinéma le 13 mars 2013 et dure 2h 45min.

Synopsis : À travers une histoire qui se déroule sur cinq siècles dans plusieurs espaces temps, des êtres se croisent et se retrouvent d’une vie à l’autre, naissant et renaissant successivement… Tandis que leurs décisions ont des conséquences sur leur parcours, dans le passé, le présent et l’avenir lointain, un tueur devient un héros et un seul acte de générosité suffit à entraîner des répercussions pendant plusieurs siècles et à provoquer une révolution. Tout, absolument tout, est lié.

Casting : Tom Hanks, Halle Berry, Jim Broadbent, Hugo Weaving, Jim Sturgess, Doona Bae, Ben Whishaw, Keith David, Zhou Xun, James d’Arcy, David Gyasi, Susan Sarandon, Hugh Grant

Cloud Atlas est l’adaptation du best-seller de David Mitchell publié en 2004 en France  : Cartographie des nuages.

Le  film raconte 6 histoires dans 6 époques différentes avec les mêmes acteurs (donc qui endossent 6 rôles pour certains). Un défi assez incroyable sur le papier mais qui fonctionne très bien à l’écran. Les histoires s’enchaînent, se mélangent, on revient dans le temps, on avance dans le temps avec une aisance assez incroyable.

Les six époques se situent entre 1849 pour la plus ancienne  et 2300 pour la plus « récente ». Six histoires qui permettent aux réalisateurs de se faire plaisir sur les effets spéciaux/costumes/maquillages, qui permettent aux acteurs de développer des rôles très différents. Chacune des histoires est très différente, on a de la romance, de la Science-Fiction, du policier…

Toutes les histoires sont liées, chaque époque passe, agit sur la future, une sorte d’effet papillon. Un objet fait toujours le lien entre les époques et les personnages sont toujours présents, réincarnés éternellement.

Le film est plein de réflexion sur la condition humaine, sur l’amour, la mort, sur la nature, sur la liberté. Des propos qui sont très beaux et qui, à l’écran, rendent très bien.

Un film qui aurait pu être un gros bazar se retrouve ici très bien maîtrisé, on comprend plutôt bien l’histoire même si je regrette que le lien entre chacun ne soit pas mieux montré.

Dans mes regrets je noterais aussi le maquillage, sur la partie à New-Seoul par exemple où les acteurs ont été « bridés » par maquillage et le rendu est immonde. J’ai aussi trouvé que certaines scènes manquaient un peu d’intensité, de force.

Cloud Atlas, c’est un film qui passe très vite, où les acteurs sont géniaux, où le travail fait est énorme. Pourtant je ne vais pas crier au chef d’oeuvre car il ne m’a pas emballée autant que Matrix l’avait fait à l’époque.

Petit détail, la BO est de Tom Tykwer avec Johnny Klimek et Reinhold Heil.

Ma note : 8/10

Mis à jour le

1 Response

  1. franck

    je laisse rarement de message mais sache que je lis très régulièrement tes petits mots , avant et après être aller voir tel ou tel film … souvent ( mais pas toujours :) en accord …
    Merci en tout cas …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :