Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique cinéma : John Carter

Critique cinéma : John Carter

///
Les commentaires sont désactivés

John Carter

John Carter, réalisé par Andrew Stanton, est un film Disney adapté du roman de science fiction « Une princesse de Mars » édité en 1917 par Edgar Rice Burroughs. Il sortira dans nos salles Françaises le 7 mars 2012 et dure 2h20mn.

SynopsisEn pleine guerre de Sécession, John Carter capitaine sudiste en fuite, cherche à tout prix une mine d’or disparue lorsqu’il finit par atterrir sur Mars ou plutôt Barsoom comme l’appellent les locaux qui voient en lui un sauveur près à sauver les Tharks (verts, quatre bras, tout va bien) des trois autres factions qui mettent la mauvaise ambiance sur la planète rouge. Libéré de l’attraction terrestre John va se révéler comme une pièce maîtresse dans les tensions inter ethnies.

John Carter (Taylor Kitsch)

Casting :  Taylor Kitsch (John Carter), Lynn Collins (Dejah Thoris), Mark Strong (Matai Shang), Bryan Cranston (Powell), Ciarán Hinds (Tardos Mors) et plein de gens connus qui prêteront leur voix aux CGi qui peuplent l’écran. La VO que j’ai pu admirer semble bien plus cohérente que la VF qui semble un poil surjouée à en croire la bande annonce, à vous de choisir.

Un sniper Thark

John Carter c’est un scénario léger sans être futile, intéressant sans se montrer excessivement et inutilement torturé. Simple mais propre c’est toujours mieux que complexe mais prétentieux à mourir. Le tout sur fond d’images et de paysages exotiques, forcément vu le lieu, et une ambiance de SF un peu ancienne qui est très agréable à regarder. Les costumes eux aussi valent le détour me souffle-t-on.

Dejah Thoris (Lynn Collins)

La bande annonce m’avait intéressé tout en allumant quelques warnings. Disney, science fiction, film en 3D, CGi et j’y suis allé curieux avec je dois l’avouer un mauvais à priori dans le fond de ma tête. Il n’en est rien et même si le scénario est un peu light et très linéaire au final on obtient un excellent film d’action à l’ambiance réussie et qui ne se prend pas par erreur pour un ténor du genre alors qu’il le devient pour le plaisir qu’il procure, étonnant non ?

Vaisseau d'Helium

Mélangeant intrigues politiques, combats épiques, belle histoire d’amour plus introvertie qu’exposée inutilement, j’ai beaucoup aimé cet outsider finalement et ce même si les scènes d’action nerveuses en 3D ont vite fait de faire trébucher mes yeux. Pas grave. 2h20mn qui passent comme s’il ne durait qu’une heure et demi, si ça ce n’est pas un bon signe ? Pour ne rien gâcher le film se permet quelques clins d’oeil ici et là à quelques grandes oeuvres du 7ème art, mais comme tout le reste ce n’est pas lourd ni systématique.

Les gros singes blancs ne sont pas cuuute du tout.

Ma note : 7/10 car j’ai vraiment apprécié ce film de SF qui ne se prend pas pour ce qu’il n’est pas et se pose là en excellent divertissement dans son genre.

Réussissant à ne pas être prise de tête, n’en est pas neuneu pour autant. Simple mais efficace, beau mais pas futile c’est un bon film pour qui aime la SF du siècle passé qui ne cherche pas à être rigoureuse scientifiquement. Un bon moment de détente, d’héroïsme quand viennent d’épiques combats le tout saupoudré d’un peu d’humanisme et d’une histoire d’amour légère. Mince mais c’est vraiment signé par Disney ça se voit à mille lieux ?! Qu’importe j’ai aimé et ça marche, que demande le peuple ?

Bande annonce :

Le site officiel : http://www.disney.fr/john-carter/