Félins est le nouveau documentaire de Disney Nature, réalisé par Keith Scholey et Alastair Fothergill. Il sortira en salle le 1 février 2012.

Synopsis : En Afrique, au Kenya, dans l’une des régions les plus sauvages du monde, les animaux vivent libres et loin des hommes. Au sud du fleuve qui divise ces magnifiques terres, règne le clan des lions mené par Fang. La lionne Layla y élève la jeune Mara. Entre chasse et liens familiaux puissants, c’est la vie d’une famille qui s’écrit. Au nord du fleuve, le lion Kali et ses quatre fils rêvent d’étendre leur territoire. Bientôt, les eaux seront assez basses pour que les maîtres du nord tentent leur chance au sud… Dans cet environnement où chacun joue sa survie chaque jour, Sita, une splendide femelle guépard, tente d’élever seule ses petits. Au fil des saisons, tous ces destins vont se croiser à travers une histoire qui n’est ni inventée ni mise en scène, mais captée comme jamais auparavant, de sa bouleversante intimité à sa spectaculaire beauté.

Voix off : Samuel L. Jackson en VO et Pascal Elbé en VF

Après un tournage de plus de 2 ans au Kenya dans la réserve nationale du Masaï Mara, des heures de rush, l’équipe de réalisateurs offre à Disney Nature leur nouveau documentaire grand public. Ce type de documentaire tellement proche de la nature est étonnant et on admire toujours le travail impressionnant des réalisateurs, cadreurs, caméramans.

Raconter une histoire avec des animaux qui ne sont pas des acteurs, avec un casting réellement sauvage et qu’on ne dirige pas, c’est un réel défi pour les réalisateurs même si ils sont zoologues au départ. On comprend rapidement les 2 ans d’images, mais l’équipe a fait le bon choix de groupes de félins. Les histoires que l’on voit à l’écran sont superbes et réelles, on ne sent pas la présence de l’humain. La nature est libre et s’exprime d’une manière dure, violente et douce à la fois.

Les félins sont superbes et le moindre détail est capté même lors des mouvements. Sur certaines scènes ont est tellement proche qu’on peut voir les poils se hérisser ! Ils ont utilisés une caméra à grande vitesse qui prend 450 images par seconde, grâce à ça les mouvements des félins ont pu êtres décomposés pour montrer de magnifiques ralentis. C’est réellement magnifique !

L’histoire est comptée par Pascal Elbé, au départ j’ai eu du mal à accrocher à la voix off je la trouvais trop grave, pas assez expressive… mais au fur et à mesure je me suis habituée et je me suis laissée portée par les images.

L’histoire de ces mères félines est très belle. Il y des scènes assez triste et des scènes très douces. Le film est certes un documentaire mais c’est aussi un vrai film avec une vraie histoire ! On ne prend pas une leçon de science naturelle, on écoute une histoire avec des images magnifiques.

Le film est clôturé par un double générique assez marrant, d’un côté on a le vrai générique et de l’autre on retrouve tous les animaux du film crédité comme pour un vrai film. Par exemple l’hippopotame est un cameraman sous-marin, la girafe est opérateur grue, ect…

Je suis déjà très impatiente de voir le prochain Disney Nature, qui portera sur les Chimpanzés, c’est vraiment génial comme type de documentaire. Un brin de voyage, une histoire réelle, des images magnifiques, Félins c’est une petite douceur, un film qui détend.

Ma note : 9/10 petit bonheur, envie d’adopter des petits guépards

Public : Film pour enfants à partir de 6 ans

Bande Annonce :

Author

Blogueuse spécialisée dans les écrans. Partage son temps entre les bouquins, les jeux vidéo, les séries TV, le cinéma et les podcasts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It