Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique cinéma : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne

Critique cinéma : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne

Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne est le nouveau bébé de Steven Spielberg, sortit en salle le 26 octobre 2011. J’ai été voir le film en VF 3D.

Synopsis : Parce qu’il achète la maquette d’un bateau appelé la Licorne, Tintin, un jeune reporter, se retrouve entraîné dans une fantastique aventure à la recherche d’un fabuleux secret. En enquêtant sur une énigme vieille de plusieurs siècles, il contrarie les plans d’Ivan Ivanovitch Sakharine, un homme diabolique convaincu que Tintin a volé un trésor en rapport avec un pirate nommé Rackham le Rouge. Avec l’aide de Milou, son fidèle petit chien blanc, du capitaine Haddock, un vieux loup de mer au mauvais caractère, et de deux policiers maladroits, Dupond et Dupont, Tintin va parcourir la moitié de la planète, et essayer de se montrer plus malin et plus rapide que ses ennemis, tous lancés dans cette course au trésor à la recherche d’une épave engloutie qui semble receler la clé d’une immense fortune… et une redoutable malédiction. De la haute mer aux sables des déserts d’Afrique, Tintin et ses amis vont affronter mille obstacles, risquer leur vie, et prouver que quand on est prêt à prendre tous les risques, rien ne peut vous arrêter…

Casting : Jamie Bell, Andy Serkis, Daniel Craig, Nick Frost, Simon Pegg, Toby Jones, Mackenzie Crook, Daniel Mays, Gad Elmaleh, Joe Starr

Scénario : Steven Moffat (Docteur Who et Sherlock), Joe Cornish (Attack The Block), Edgar Wright(Scott Pilgrim, Hot Fuzz)

Quand on s’attaque à un monument comme Tintin, ça doit faire un peu peur. Les fans existent depuis tellement d’année et sur tellement de génération! Pourtant Spielberg a osé, il a mis les pieds dans le plat et à balancé son premier Tintin sur le tas. Avec une sortie en avant première en Europe, Spielberg s’assure une première publicité et un premier succès avant d’affronter les USA qui ne connaissent pas vraiment le petit héros.

J’avoue que j’ai croisé les doigts pour ne pas que le film soit un massacre…. et ouf ! Ce n’est pas un massacre au contraire. Je n’avais pas du tout été emballée par les premières images, l’aspect  des visages me gênait. Ce côté rond surtout pour le visage de Haddock m’avait choqué.

Une fois devant l’écran tout change. Tout d’abord le générique est un hommage complet à Tintin, une magnifique mise en bouche avant de se plonger dans la 3D et la Performance Capture. Ensuite apparaissent les premières images, l’oeil se fait de plus en plus vite à la 3D, on est vite dedans surtout lorsque l’on reconnait Hergé qui refait le portrait à Tintin. Un très bel hommage que d’avoir « modélisé » Hergé dans le film (oui je rappelle qu’il n’est plus de ce monde) et de le faire apparaître en premier.

Le résultat visuel est impressionnant, tant pour les décors que pour les personnages. La Performance Capture fait des miracles ! Les visages des personnages sont certes un peu bouffis mais les émotions, les réactions, tout est superbement bien retranscrit. Les effets spéciaux ont été réalisés par WETA, les mêmes que pour Avatar et La Planète des singes : les origines.

D’ailleurs dans le rôle d’Haddock on retrouve le spécialiste de la Performance Capture : Andy Serkis qui pour une fois endosse un rôle d’être humain (Golum, César le singe). Le travail doit être vraiment spécial, tout le tournage se fait sans aucun décors, complètement en studio avec une magnifique combinaison intégrale captant chaque mouvement pour le reproduire en image de synthèse.

Sinon belles images mises à part, le scénario réussit à ne pas trahir complètement Tintin et Hergé. Le film reprend Le Crabe aux Pinces d’Or, Le Secret de la Licorne et Le Trésor de Rackham le Rouge (un petit bout), on comprend les choix, les scénariste ont voulu de l’action, de l’aventure et surtout installer les personnages en présentant la rencontre entre Tintin et Haddock. Je pense que ce n’est pas un mauvais choix même si je trouve dommage que certains personnages n’aient pas été présent comme Tournesol (peu être au prochain) ou même le marchand Oliveira de Figueira qui a été coupé au montage.

Le film présente 2 scènes époustouflantes, la première se passe sur la Licorne avec un combat digne du premier Pirates des Caraïbes, la seconde est une course poursuite en side-car qui provoque pas mal de dégâts. Ces deux scènes sont impressionnantes, tellement d’action et de réalisme, tellement de folie! C’est vraiment sur ces scènes qu’on se rend compte de l’hyper bonne qualité du travail qui a été fait sur le film.

J’ai trouvé que dans le fond, malgré les changements fait au scénario, tout restait assez fidèle. On retrouve les personnages des BD, les jurons d’Haddock, les frasques des Dupon(td), le courage de Tintin ect…

Je sais que Spielberg a parlé de faire la suite et je suis plutôt impatiente de voir le résultat. Il paraîtrait même qu’il veuille adapter le double album Les Sept Boules de Cristal et Le Temple du Soleil.

Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne, c’est une très très belle aventure qui en jette plein les yeux tout en respectant l’univers d’Hergé. J’aurai pas pensé m’amuser autant et retrouver aussi bien les personnages de la BD. Bravo

Ma note : 9/10 très belle performance, un peu plus de rire et ça aurait été parfait

Public : Film pour enfants à partir de 6 ans

Infos : Un petit mot sur la 3D, j’ai trouvé qu’elle ne gênait pas mais qu’elle n’apportait pas grand chose non plus (pour changer).

Bande Annonce :

2 Responses

  1. Je suis complètement d’accord avec toi, ce Tintin est une vraie réussite. On sent que Spielberg à voulu rendre honneur à Hergé et il l’a fait avec brio. Le film est terriblement beau et spectaculaire, mais il est vrai qu’il n’est pas aussi drôle qu’il aurait pu l’être, à part le capitaine Haddock qui est marrant par moment.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :