Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > [Ciné] Coup de coeur pour Green Book !

[Ciné] Coup de coeur pour Green Book !

Il vient d’être nommé 5 fois aux Oscars. Green Book : sur les routes du sud sort ce mercredi 23 janvier au cinéma en France et il est à ne pas louper !

Synopsis : En 1962, alors que règne la ségrégation, Tony Lip, un videur italo-américain du Bronx, est engagé pour conduire et protéger le Dr Don Shirley, un pianiste noir de renommée mondiale, lors d’une tournée de concerts. Durant leur périple de Manhattan jusqu’au Sud profond, ils s’appuient sur le Green Book pour dénicher les établissements accueillant les personnes de couleur, où l’on ne refusera pas de servir Shirley et où il ne sera ni humilié ni maltraité.
Dans un pays où le mouvement des droits civiques commence à se faire entendre, les deux hommes vont être confrontés au pire de l’âme humaine, dont ils se guérissent grâce à leur générosité et leur humour. Ensemble, ils vont devoir dépasser leurs préjugés, oublier ce qu’ils considéraient comme des différences insurmontables, pour découvrir leur humanité commune. 

Et un biopic (ou presque) de plus dans la liste aux Oscars ! Mais si le discret Green Book a sûrement moins de chance de gagner de grosses statuettes face à Vice ou Bohemian Rhapsody, il serait pourtant dommage de se priver de découvrir le film en salles. Si vous cherchez votre dose d’émotion, de délicatesse et d’humour en ce début d’année, c’est avec ce film que vous la trouverez.

Si Viggo Mortensen n’a rien d’italien, il incarne pourtant ici à merveille le véritable Tony Vallelonga, une petite frappe du Bronx, un peu bête, un peu raciste alors qu’il est lui-même étranger mais pas vraiment méchant et très vite attachant. Face à lui, un Mahershala Ali incroyablement classe, humble et porteur d’un message fort sur la tolérance. On espère fortement que l’acteur remportera l’Oscar du meilleur second rôle en tout cas !

Green Book peut paraitre assez classique dans son histoire avec un scénario prévisible, mais l’attachement à ses personnages si bien écrits et joués rend l’ensemble terriblement efficace. On rit avec eux de très bon coeur, mais on a également mal avec eux quand au détour d’une blague ou deux le film nous ramène brusquement à son message principal : la violence du racisme.

Le « green book » était un vrai livre qui existait dans les années 60 et qui répertoriait les endroits accessibles aux Noirs dans le sud des Etats-Unis. Forcément, certaines scènes nous serrent la gorge quand on se rappelle que c’était il n’y a pas tant de temps que ça… Mais loin d’être un film plombant, la relation entre ce virtuose du piano et son chauffeur improvisé devient de plus en plus tendre dans le film et ça fait au final un bien fou.

Si Green Book dénonce des atrocités et sert de très bonne piqûre de rappel sur la tolérance dans un monde qui l’est de moins en moins, on en ressort pourtant le sourire aux lèvres. Le film est un vent de fraîcheur, de positivité et ne sombre jamais dans le pathos. Comme quoi avec une comédie, on peut aussi aborder des sujets graves…

Quelques semaines après l’avoir vu, je réalise que j’aime Green Book un peu plus chaque jour et que je n’hésiterais surement pas à le revoir au cinéma à partir de demain, en plus de supporter le film pendant les Oscars ! En plus, c’est aussi un film sur la musique ne l’oublions pas, donc préparez vous à apprécier une musique classique, jazzy, 60’s et intemporelle qui accompagne à merveille la mise en scène élégante de ce tendre Green Book.

 

Mis à jour le

3 Responses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :