Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > [Ciné] On a vu The Conjuring 2

[Ciné] On a vu The Conjuring 2

Des films d’horreur, il y en a des tas. Des bons films d’horreur par contre…ça ne court pas les rues. Du coup, comme on avait effroyablement adoré le premier Conjuring, on est allé voir sa suite en avant-première.

"J'y vais mais j'ai peur" : Moi avant d'aller voir Conjuring 2

« J’y vais mais j’ai peur » : Moi avant d’aller voir Conjuring 2

Et oui, même si nous sommes de grosses flipettes, il faut savoir reconnaître quand un film est bien fichu. Et c’était le cas de Conjuring. Ambiance et décors « à l’ancienne », cette histoire de maison hantée nous avait filé de gros frissons en salle. Son spin-off axés sur Annabelle lui…nous avait plutôt fait rire tellement c’était mauvais. Du coup, Conjuring 2 allait-il être risible ou effrayant ?

Déjà que je n’en menais pas large avant d’aller dans la salle, les « animations » proposées avant le film ne m’ont pas aidé à me sentir mieux. En effet, on m’a distribué un chapelet pour me protéger et un prêtre est venu nous bénir pendant quelques minutes de sermon en latin face à une salle qui hésitait entre rire et partir en courant…

Place aux choses sérieuses, le film commence ensuite après la bande-annonce de « Dans le noir » un bon petit film de sa maman qui a l’air de faire bien peur et qui sortira en Août. Et hop, en quelques secondes, nous voilà (re)plongés dans l’ambiance vintage et réaliste de Conjuring qui s’ouvre sur le cas Amytiville avec le couple Warren (pour les références aux films d’horreur tavu).

Mais le film s’ouvre surtout sur LE super méchant du film, ou plutôt la super méchante: une bonne soeur à l’état de putréfaction avancée qui vous hantera toute la nuit. Et je peux vous dire que quand vous avez croisé une bonne soeur avant de rentrer dans la salle et ben ça ne rassure pas trop trop hein !

 

S’en suivent plus de 2h d’un film d’horreur qui vous épuisera tant il va jouer avec vos nerfs. Tandis que le début du film, un peu longuet ressemble un peu trop au premier Conjuring (et du coup on s’attend à pas mal de choses), Conjuring 2 passe ensuite à la vitesse supérieure sans plus jamais s’arrêter. Pire, le film ne fait que monter en puissance, enchaînant toutes les scènes typiques mais efficaces de ce genre de film : objets qui bougent, apparitions, jump scares et possession / exorcisme. Et ça, ben moi ça me fait toujours aussi peur depuis ce traumatisme:

Et on peut dire que Conjuring 2 se rapproche de plus en plus de son vieux cousin l’Exorciste. Car la victime de l’esprit malsain est ici aussi une petite fille gentille et avec la coupe au carré/frange qu’on a toutes porté étant gamines. Et elle prend cher. Très cher. Je ne vous dévoile pas tout, mais Conjuring 2, en plus de rester flippant et surprenant, est encore plus « violent » que le premier dans ses scènes qui n’en finissent pas. Résultat, on sort fatigué d’avoir du se cacher les yeux autant de fois pendant un film qui reste certes classique mais diablement efficace…

Allez, sur ce bonne nuit, et n’oubliez pas d’aller à la messe dimanche prochain. Ça pourrait vous sauver la vie ! Après tout, le générique prend bien soin de nous rappeler que tout ceci est basé sur une histoire vraie…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.