Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > [Critique Cinéma] Invincible

[Critique Cinéma] Invincible

212413.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxInvincible (Unbroken) est un film réalisé par Angelina Jolie

Date de sortie : 7 janvier 2015

Casting : Jack O’Connell, Garrett Hedlund, Domhnall Gleeson, Alex Russell, Jai Courtney, Finn Wittrock, John Magaro, Miyavi

Synopsis : L’incroyable destin du coureur olympique et héros de la Seconde Guerre mondiale Louis « Louie » Zamperini dont l’avion s’est écrasé en mer en 1942, tuant huit membres de l’équipage et laissant les trois rescapés sur un canot de sauvetage où deux d’entre eux survécurent 47 jours durant, avant d’être capturés par la marine japonaise et envoyés dans un camp de prisonniers de guerre.

394329.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le film est une adaptation du roman biographique Unbroken: A World War II Story of Survival, Resilience, and Redemption de Laura Hillenbrand dont les pages retracent la vie de Louis Zamperini, coureur Olympique et héros de guerre.

L’histoire de cet homme est très belle, le scénario lui rend vraiment hommage, après une première partie de flashback on suit les premières péripéties de la vie de Louis, cet homme Invincible que la vie a malmené. Sa vie est dure et j’ai l’impression en sortant de la salle d’avoir partagé une part de sa souffrance physique, le film m’a épuisée physiquement et mentalement, j’ai tellement été proche du personnage que je me suis prise de plein fouet la moindre souffrance.

Le film est dur, vraiment dur, les personnages masculins sont très forts, et c’est d’ailleurs la première chose qui m’est venue à l’esprit, Angelina Jolie est une femme qui a l’air physiquement fragile mais mentalement très forte, et quand je vois la puissance et la dureté qu’elle a installée dans son film, je trouve ça incroyable. C’est un univers ultra masculin (l’armée, la guerre) et pas un instant on ne sent une touche de féminité, pas un instant ça ne dérive;  Angelina m’a vraiment scotchée sur ce coup.

137417.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le film est aussi servi par un casting puissant. Dans le rôle principal on retrouve Jack O’Connell qui est impressionnant, fini le gamin de Skins, il montre là sa puissance et son talent d’acteur, entre les moments de force et les instants de faiblesses, il est vraiment bluffant et parfois méconnaissable. Au casting on note aussi la performance de Domhnall Gleeson, très présent dans la première partie du film il est vraiment excellent dans la souffrance. Autre présence très remarquée, le rôle du tortionnaire incarné par Miyavi, le chanteur/guitariste japonais m’a étonné, je ne le connaissais pas en acteur mais il est vraiment génial. Son rôle est dur, détestable mais il maîtrise avec talent cet homme qu’on a envie d’étouffer dès les premiers instants.

Un peu plus de 2h pour ce film, je n’ai pas senti de longueur, le rythme est vraiment très bon et le scénario co écrit par Joel et Ethan Coen (première version par William Nicholson et Richard LaGravenese) tient la route et surtout nous tient en haleine, sur la brèche, au bord de la souffrance.

Un film donc qui m’a touchée, que j’ai trouvé bien fait, bien réalisé, bien joué. C’est vraiment une surprise et un film excellent pour bien débuter 2015.

Infos : Le vrai Louis Zamperini a vécu assez longtemps pour être la première personne à voir le film Invincible, aux côtés d’Angelina Jolie, puisqu’il est décédé le 2 juillet 2014, à l’âge de 97 ans.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.