Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > [Ciné] Pourquoi faut-il aller voir “La French” ?

[Ciné] Pourquoi faut-il aller voir “La French” ?

Non, les films de mafieux ne sont pas réservés aux italiens et à une partie de Brooklyn. En France aussi on peut faire de belles fresques comme un western moderne sur la musique de Serge Gainsbourg. La preuve avec “La French” en salles ce mercredi 3 décembre.

Synopsis : Marseille. 1975. Pierre Michel, jeune magistrat venu de Metz avec femme et enfants, est nommé juge du grand banditisme. Il décide de s’attaquer à la French Connection, organisation mafieuse qui exporte l’héroïne dans le monde entier. N’écoutant aucune mise en garde, le juge Michel part seul en croisade contre Gaëtan Zampa, figure emblématique du milieu et parrain intouchable. Mais il va rapidement comprendre que, pour obtenir des résultats, il doit changer ses méthodes.

“Classieux” c’est le mot qui restera en tête en sortant de la projection de “La French”. Les acteurs ont la classe, les décors ont la classe, cette histoire à la classe et la musique qui l’accompagne a plus que la classe. En bref, malgré ses défauts, “La French” est une superbe réussite et déjà une référence du cinéma français.

la french gilles lellouche

« La French », c’est pour qui ?

Pas pour les enfants… Si on a déjà vu plus violent, on reste quand même dans un univers de mafieux, de drogue et de meurtres (voir massacre) pas très propres. Si vous connaissez déjà l’histoire, vous savez à quoi vous attendre. Ça jure un peu aussi et même si l’ensemble baigne dans la poésie de la mise en scène et qu’on en a la larme à l’oeil à certains passages, le film reste sombre et lent comme le sont les classiques du genre outre-atlantique (si, si, devant “Le parrain” aussi on s’ennuie parfois avouez-le). Mais c’est aussi pour les nostalgiques des années 70 (et des rouflaquettes s’il y en a), les adorateurs de Marseille (car la ville est un personnage à elle seule) et les mélomanes qui se délecteront des sons yéyé tout comme des balades ultra cultes (coucou “Bang, Bang”).

« La French », c’est qui ?

Le réalisateur de cette ambitieuse histoire centrée sur des pères de familles plus que sur un juge et un malfrat, c’est Cédric Jimenez. Réalisateur d’ “Aux yeux de tous” il signe ici un grand film. Il propose de nombreuses choses au niveau de la mise en scène qui passe parfois en caméra embarquée, parfois en plan séquence ou en “simple” caméra à l’épaule. Pour les acteurs, la liste des têtes connues est longue. En plus de Mélanie Doutey et Benoît Magimel, on retient surtout le duo principal interprété par deux vieux amis : Jean Dujardin et Gilles Lellouche. Et si Dujardin retrouve d’anciens collègues des “Nous c nous” dans le film, il nous prouve surtout qu’il est définitivement capable de faire autre chose que le pitre. Avec “la French”, Dujardin a sûrement trouvé le plus beau rôle de sa carrière pour l’instant et il prend plaisir à nous exposer toute sa palette de jeu.

Mais “La French” c’est surtout une histoire vraie sur la French connection et des mafieux qui ont réellement semé le trouble à Marseille dans les années 70. Le Juge Michel, Le fou, Tany Zempa…tous ces noms résonnaient déjà comme un classique et se devaient d’être adaptés sur grand écran dans une histoire passionnante. C’est désormais chose (bien) faite.

la french jean dujardin

Déjà une scène culte ?

Si l’on pense à un western moderne en regardant “La French”, c’est parce que plus qu’une chasse à l’homme, le film est un face à face entre 2 hommes qui se battent pour leurs familles et surtout leur honneur. Rien n’est ni blanc, ni noir, les deux “ennemis” ont chacun leurs zones d’ombre. Ces deux hommes ce sont Jean Dujardin et Gilles Lellouche qui s’affrontent toujours à distance sauf lors d’une scène déjà inoubliable où ils se retrouvent face à face, devant le soleil couchant et le mistral qui souffle, et qui en quelques mots seulement se livrent à un combat d’égo envoûtant. “La classe à Dallas” comme on (je) dit…et on se demande même qui va tirer sur l’autre en premier.

3 bonnes raisons d’y aller :

  • Pour une histoire vraie sur la mafia comme on les aime et à la française
  • Pour une bande originale incroyable pleine de nostalgie et de grâce
  • Pour le jeu d’acteur exceptionnel de Jean Dujardin

NB : On vous offre des exemplaires de la Bande Originale du film par ICI

“La French”, en salles depuis  le 3 décembre 2014 (2h15)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.