Hitchcock est un biopic de Sacha Gervasi (Anvil !) qui sort au cinéma le 6 février 2013.

Synopsis : Alfred Hitchcock, réalisateur reconnu et admiré, surnommé « le maître du suspense », est arrivé au sommet de sa carrière. A la recherche d’un nouveau projet risqué et différent, il s’intéresse à l’histoire d’un tueur en série. Mais tous, producteurs, censure, amis, tentent de le décourager. Habituée aux obsessions de son mari et à son goût immodéré pour les actrices blondes, Alma, sa fidèle collaboratrice et épouse, accepte de le soutenir au risque de tout perdre. Ensemble, ils mettent tout en œuvre pour achever le film le plus célèbre et le plus controversé du réalisateur : PSYCHOSE.

Casting : Anthony Hopkins, Helen Mirren, Scarlett Johansson, Danny Huston, Toni Collette, Michael Stuhlbarg, Michael Wincott, Jessica Biel

Ce biopic se concentre sur un petit bout de la vie d’Hitchcock, le réalisateur, à l’embonpoint aussi grand que son talent, décide de sortir un peu des chemins balisés pour tenter l’adaptation de Psychose. La soixantaine débutante, Hitch va faire sa crise cinématographique et imposer son envie : un film qui frôle la censure et qui dérange.

On va suivre le déroulement du projet, sa relation avec sa femme, ses actrices mais aussi les barrages face à lui. C’est un film plutôt réaliste. Anthony Hopkins a chopé les mimiques que l’on connait si bien du réalisateur et il est tout à fait méconnaissable avec son maquillage et costume. Il nous fait retrouver un personnage mythique et peut être pendant seulement 2 secondes dans le film on se souvient que c’est Hopkins et non pas Hitchcock.

Le film nous balance dans la vie privée du maître du suspense, sa relation avec sa femme, une femme très importante dans sa carrière qui est restée dans l’ombre, son double et son complément qu’on apprend très vite à connaître. Mais on fait aussi la rencontre des psychoses du réalisateur, de la place que prend d’un coup le film sur sa vie, des apparitions de Ed Gein le tueur de Psychose (tiré d’une histoire vraie).

Le Duo Hopkins/Mirren est génial et autour d’eux on retrouve la jolie Scarlett qui endosse le rôle de Janet Leigh et nous offre un bout de la scène de la douche (non non pas vraiment de nudité), on voit aussi Jessica Biel qui comme souvent ne sert pas à grand chose mais ça a l’avantage de ne pas gâcher le film.

Très belle mise en scène, beaucoup d’humour, une très belle photographie et aussi une très belle BO composée par Danny Elfman.

C’est vraiment un bon sujet pour un film, on assiste un peu au montage d’un projet, aux secrets et folies du réalisateur et puis voir un personnage aussi bien reproduit c’est bluffant ! J’ai été complètement conquise par ce film dont je n’attendais strictement rien.

Que vous soyez cinéphile ou non, que vous n’ayez pas vu Psychose (ou un autre film d’Hitchcock) n’est pas grave ! Il n’y a aucun problème pour comprendre (mon voisin était ignorant mais je ne le dénoncerai pas). C’est un très bon moment, drôle, attendrissant (le duo) et étonnant.

Ma note : 8/10 très bonne surprise qu’on n’attendait pas.

Author

Blogueuse spécialisée dans les écrans. Partage son temps entre les bouquins, les jeux vidéo, les séries TV, le cinéma et les podcasts.

1 Comment

  1. book to movie Reply

    Anthony Hopkins est époustouflant dans ce rôle. Scarlott Johansson brille… et on apprend de nombreuses anecdotes sur le réalisateur.
    Par exemple son coté voyeur (mais on pouvait s’en douter avec FENETRE SUR COUR), ou le fait qu’il ait demandé à son assistante d’acheter tous les livres disponibles dans la ville pour éviter que des journalistes dévoilent la fin de PSYCHOSE (le livre de Robert Bloch) après que le grand H est dévoilé qu’il allait s’agit de son prochain film.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It