Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique Cinéma : Blanche-Neige et le Chasseur

Critique Cinéma : Blanche-Neige et le Chasseur

Blanche-Neige et le Chasseur (Snow White and the Huntsman) premier film de Rupert Sanders, sortie prévue le 13 juin 2012.

Synopsis : Dans des temps immémoriaux où la magie, les fées et les nains étaient monnaie courante, naquit un jour l’unique enfant d’un bon roi et de son épouse chérie : une fille aux lèvres rouge sang, à la chevelure noire comme l’ébène et à la peau blanche comme neige. Et voilà précisément où l’histoire que vous croyiez connaître prend fin et où la nouvelle adaptation épique et envoutante de ce célèbre conte des frères Grimm débute. Notre héroïne, dont la beauté vient entacher la suprématie de l’orgueilleuse Reine Ravenna et déclencher son courroux, n’a plus rien d’une damoiselle en détresse, et la cruelle marâtre en quête de jeunesse éternelle ignore que sa seule et unique rivale a été formée à l’art de la guerre par le chasseur qu’elle avait elle-même envoyé pour la capturer. Alliant leurs forces, Blanche-Neige et le chasseur vont fomenter une rébellion et lever une armée pour reconquérir le royaume de Tabor et libérer son peuple du joug de l’impitoyable Ravenna.

Casting : Kristen Stewart, Chris Hemsworth, Charlize Theron, Sam Claflin, Ian McShane, Bob Hoskins, Sam Spruell, Ray Winstone, Nick Frost, Eddie Marsan, Toby Jones, Lily Cole

3ème adaptation de Blanche-Neige cette année, après le nanar d’Asylum et le gros raté “Mirror Mirror” de  Tarsem Singh. Premier film pour le réalisateur, équipe d’Alice au Pays des Merveilles de Burton derrière, très très grosse production. On note aussi un premier long métrage pour Evan Daugherty le scénariste.

Le célèbre conte des frères Grimm reprend donc du service sur le grand écran, une relecture un peu plus moderne et moins scintillante de l’histoire. Une Blanche-Neige guerrière, limite Jeanne d’Arc, combat pour libérer son pays de la méchante Reine.

L’histoire reprend ce qu’on connait du conte, les nains, la reine, la pomme, les animaux de la forêt, ect… et rajoute de son côté des détails venant de l’héroic-fantasy et d’autres inspirations (comment ne pas penser à Miyazaki). La jeune et fragile Blanche-Neige devient une forte guerrière, après avoir subit l’emprisonnement pendant des années et s’être enfuie  face à sa méchante belle-mère. Exit les jolies robes et les chansons de Disney (c’est la version qu’on connait le plus, faut pas se berner) et bienvenue le maniement d’arme et les armures.

Le casting est très bon, la chasseur joué par Chris Hemsworth est à la fois hyper vulgaire, macho et d’un autre côté il a un grand coeur caché. L’interprétation est vraiment très bonne, quitter son costume de Thor fut une très bonne chose! A ses côtés on retrouve la jolie et fragile en apparence Kristen Stewart (aka Bella Swan), encore un rôle un peu torturé pour la jeune femme, une vrai spécialité !

Dans les gros rôles on ne peut pas rater Charlize Theron, la méchante reine, qui subit de grosses épreuves mettant à mal sa classe et sa beauté légendaire. Il y a aussi la team des nains, tous des acteurs de taille normale avec un grand talent et des bons genoux! Tous des acteurs assez connus et tout à fait à l’aise au ras du sol.

Les effets spéciaux du film sont très bon, on sent qu’il y a peu d’incrustations, beaucoup de scènes tournées en décors réels. Les nain sont très bien fait, les effets de magie ne sont pas cheap, les bestioles fantastiques et autres univers imaginés sont superbes et font rêver.

C’est assez surprenant comme film en fait, je m’attendais à quelque chose de mielleux, de niais avec un traditionnel triangle amoureux infernal. Mais rien de tout ça, le film est assez bon et ne dérive jamais. Il y a certes quelques passages à vide mais c’est vraiment très peu.

Le film est très agréable à regarder, malgré peut être un départ un peu brouillon (sur l’enfance de Blanche Neige) et une prière “Notre Père” de Blanche Neige que je trouve inappropriée.

Kristen Stewart s’en sort très bien et réussi à défendre son personnage, Charlize Theron sacrifie sa peau, Chris Hemsworth offre son coeur de combattant. Le résultat est plus à la hauteur que ce qu’on pouvait espérer. Après le raté de  Tarsem Singh, c’est un réel bonheur que de voir ce film sur grand écran.

Blanche-Neige est le chasseur, un conte de fée à la sauce épopée heroïc-fantasy. Pas le film de l’année mais un film qu’on attendait pas à ce niveau là. A conseiller aux filles avant tout… les hommes sont toujours réticents aux héroïnes qui ne se dénudent pas.

Ma note : 7/10

Bande Annonce :

2 Responses

  1. Panama

    Mais ce n’est pas assez pour faire oublier les lacunes d’un scénario éparpillé et d’une réalisation à l’avenant: Rupert Sanders, dont c’est le premier long métrage, a jusqu’ici travaillé en publicité et sait fabriquer des images magnifiques. Il lui reste à découvrir comment les utiliser pour faire un film.

  2. Je suis ressorti de la séance mitigé. Le film a de bonnes idées, mais ne les exploite pas forcément à fond et un sentiment de ” déjà-vu”, notamment au niveau des décors, s’est installé en moi. Les scènes d’action sont difficilement lisibles, dommage… Mon amie a cependant plus apprécié, mais je pense que c’est du à la présence Chris Hemsworth… XD

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :