Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique cinéma : Underworld : Nouvelle ère

Critique cinéma : Underworld : Nouvelle ère

Underworld : Nouvelle ère(Underworld : Awakening) est le quatrième opus de la saga Underworld.  Le film est réalisé par le duo Måns Mårlind et Björn Stein (Le Silence des ombres) et sortira le 8 février 2012.

Underworld est sortit en 2003, Underworld : Evolution en 2006 et Underworld : Le soulèvement des Lycans en 2009. Nous sommes en 2012 … un Underworld tous les 3ans !

Synopsis : Depuis des siècles Lycans et Vampires se livrent une bataille sans merci. Mais les deux races sont à l’aube d’une ère nouvelle car les humains, qui ont récemment découvert leur existence, décident de cesser leurs conflits internes pour s’engager ensemble dans la lutte contre ce qu’ils considèrent comme des fléaux. Sélène s’attire la convoitise de l’armée et des scientifiques. Une traque incessante commence alors contre la plus redoutable des vampires.

Casting : Kate Beckinsale, Stephen Rea, Michael Ealy, India Eisley, Sandrine Holt, Charles Dance, Theo James

Durée : 1h 30min

Underworld est une saga de vampire que j’aime énormément. Pour moi les deux premier opus font partit de mes films cultes. Le troisième m’avait moins plu, il était moins dans l’ambiance mi-future/apocalypse et surtout il n’y avait pas Kate! Quel bonheur de retrouver Kate Beckinsale dans son plus beau rôle d’action, elle ré-endosse à merveille ce personnage gracieux, violent. Un mix entre Lara croft et Alice Abernathy en fait.

Ce quatrième film se situe 15ans après le second film (le troisième était une préquelle), on retrouve Sélène et ses tenues de latex prête à affronter l’adversité. Les humains ont connaissance de l’existence des vampires et des lycans. Ils les chassent, comme une maladie. Sélène accompagnée de Mickael son bien aimé hybride va tenter de fuir… en vain. Elle se réveille des années plus tard, libérée par quelqu’un qu’elle ne connait pas. Elle a été le fruit de diverses expériences scientifiques et est bien décidée à ne pas se laisser faire… Mais si les humains sont ses nouveaux grands ennemis, les anciens ne sont pas si loin.

On retrouve donc ce qui a fait le succès de la saga : des combats, la tenue de Sélène, de la musique à fond, de la violence. Un bon épisode de plus pour la vampire ! 1h30 de baston presque non-stop avec la découverte de nouveaux personnages autant du côté des méchants que des gentils. Une découverte aussi d’une facette « humaine » de Sélène (je n’en dirais pas plus).

J’ai trouvé que même si l’histoire n’avançait pas énormément lors de cet épisode on avait quand même de bonnes bases pour faire de mieux en mieux. Et au final ce n’est pas tant l’histoire qui nous intéresse mais plutôt l’action et la violence. La violence, ça ne m’avait pas beaucoup marqué dans les premiers épisodes mais elle est de plus en plus présente et a complètement monté d’un cran pour le film. On se retrouve avec plus de sang, plus de membres (et autres) arrachés, une dimension supplémentaire dans le côté non-stop action et super musclé.

Au niveau des acteurs on retrouve India Eisley qui fait ses premiers pas de grande au cinéma, on l’avait vu dans la série La Vie secrète d’une ado ordinaire où elle endossait le rôle de la petite soeur rebelle. Celle qui jouait sa grande soeur a été vue aux côté de Georges Clooney dans The Descendant.

Underworld 4 est une réussite pour les fans de la saga, il colle parfaitement aux attentes que l’on pourrait avoir. C’est surement du au fait que Lens Wiseman (le réalisateur, scénariste original) est toujours présent pour écrire l’histoire et produire le film. Le choix des deux réalisateurs est très bon, ils ont redonnés un super coup au film. Le film en jette pas mal, on est 100% dedans à fond dans l’action et ça se voit d’autant plus qu’il parait super court quand après 1h30 le générique débarque !

Au niveau des effets spéciaux il y a deux trois effets qui ne sont pas très bien passés mais le reste est toujours nickel. La nouvelle bestiole ennemie est très bien faite, l’univers recréé est superbe et les couleurs bleutées collent toujours parfaitement à l’ambiance.

Le film a été tourné en 3D et même adapté pour de l’IMAX 3D, malheureusement je n’ai pu le voir qu’en 2D (j’y retourne à la sortie pour voir le résultat). Les images ont été tournée avec la Red Epic créée par Red Digital Cinema Camera Company, ce type de caméra a servit en autre pour : The Amazing Spiderman (à venir), Jack the Giant Killer (à venir), The Hobbit (à venir), Resident Evil : Retribution (à venir) …

Underworld 4, c’est le genre de film qui fait du bien. Pas besoin de réfléchir, juste en prendre plein les yeux et les oreilles, savourer chaque scène d’action et en demander toujours plus. Quel frustration que le film se termine après 1h30 !

Ma note : 8.5/10 C’est pas un chef d’oeuvre certes mais il remplit merveilleusement bien son rôle et nous offre ce que l’on veut.

Public: Interdit aux moins de 12ans

Bande Annonce :

Mis à jour le

2 Responses

  1. Une critique qui fait plaisir ! Le premier est un chef d’œuvre dans son genre, alors que j’ai trouvé le second très moyen à cause d’un scénario pas terrible et d’un méchant très mal utilisé. Mais ce 4ème opus revient aux sources avec Kate Beckinsale et j’en frémit d’avance =)

  2. Très sympa l’esthétique de ce film. Je n’en avais pas entendu parler mais ça me donne envie de voir au moins le premier. Merci

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :