Les Tuche est la nouvelle comédie d’Olivier Baroux (L’Italien, Safari) sortie le 1er juillet 2011.

La sortie du film s’est accordée avec celle du mariage princier à Monaco, histoire de surfer sur la vague de l’actualité.

Synopsis : A Bouzolles, tout le monde connaît la famille Tuche. Jeff, Cathy et leurs trois enfants vivent du système D. Respectueuse de la philosophie Tuche, « l’homme n’est pas fait pour travailler », toute la famille s’emploie à être heureuse malgré le cruel manque de revenus. Leurs vies étaient toutes tracées. Ils seraient toujours pauvres, mais heureux. Mais un bouleversement va mettre en péril ce fragile équilibre. Les Tuche vont devenir riches, très riches. 100 millions d’euros gagnés à « L’Euroloterie » vont tout changer. Quitte à changer de vie, autant changer de lieu. Quoi de plus logique pour les Tuche que d’aller vivre à Monaco, là où Cathy a toujours rêvé d’habiter. Ils devront se faire accepter, s’intégrer dans leur nouvelle patrie, changer leurs habitudes sans changer leurs sentiments. La partie n’est pas gagnée pour cette famille qui a comme adage « Tuche pour un, Un pour Tuche ».

Casting : Jean-Paul Rouve, Isabelle Nanty, Claire Nadeau, Theo Fernandez, Sarah Stern, Pierre Lottin, Fadila Belkebla, Karina Testa, Philippe Lefebvre, Guy Lecluyse, Valérie Benguigui, Omar Sy, Pierre Bellemare, Kad Merad

Les Tuche se sont des gens très unis, une famille très soudée avec des parents très amoureux. Cette famille vit sans le sous, avec des habitudes pas toujours saines et une culture bien absente.

Un jour cette team de beauf se retrouve face à une fortune gagnée à une loterie : 100 millions d’euros. Et là c’est la folie en quelques instants ils sont en route vers Monaco pour répondre au rêve précieux de la mère qui se rêve princesse du rocher. Seulement ils font un peu tâche et ont du mal à s’intégrer.

Cette histoire, on aurait pu nous la resservir des tonnes de fois au cinéma parce que c’est un des grands rêve : gagner la grosse cagnotte. Mais c’est la première fois que je la vois au cinéma.

Avec un humour de base, très beauf, très lourd, très répétitif le film se déroule sous nos yeux. Parfois on dirait Les Robins des Bois, voir les Nuls (Chantal Lauby a fait le scénario) ce sont les meilleurs moments… sinon le reste on aurait envie de se pendre.

Une histoire très cliché où on sait exactement ce qu’il va se passer à la fin et que malgré les retournements de situations … c’est toujours le même résultat. Une sorte de fable ratée où la morale a été oublié, alors que pour une fois elle aurait pu être utile.

La seule scène qui m’a fait un peu sourire, c’est la reprise de “Comme un ouragan”, de Stéphanie de Monaco par l’équipe. Une vraie team de chanteur.

Enfin je ne m’attendais pas à voir un très bon film, mais ça a peu être été moins pire que prévu. Beaucoup moins ennuyant que La Croisière.

Pas la peine de s’étaler, je ne le conseille pas… sauf en cas de désespoir total et d’envie de voir un nanar français.

Ma note : 3/10

Public: Tout public

Bande Annonce :

Author

Blogueuse spécialisée dans les écrans. Partage son temps entre les bouquins, les jeux vidéo, les séries TV, le cinéma et les podcasts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It