Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique cinéma: Laisse Moi Entrer

Critique cinéma: Laisse Moi Entrer

Laisse Moi Entrer est le remake américain de « Morse » un film d’origine suédois (titre original: Låt den rätte komma in). Ce remake est réalisé par Matt Reeves (Cloverfield) et tente de rester proche du film « Morse ».

Avant d’être un film, c’est aussi et surtout un livre intitulé Let the Right One In, de l’auteur suédois John Ajvide Lindqvist, qui a participé au scénario.

Synopsis: Owen est un gamin marginal qui se fait martyriser par des gamins de sa classe. Un jour de nouveaux habitants arrivent dans son immeuble… Abby, une fille de 12 ans, entre alors dans sa vie. Mais au même moment plusieurs meurtres ont lieux dans le coin. Quel secret cache cette jeune fille?

Casting: Kodi Smit-McPhee (La route), Chloe Moretz (Kick-Ass), Richard Jenkins

Tout d’abord présenté comme un film d’épouvante/horreur le film n’est pas vraiment flippant, ni ultra dégueulasse. Ce n’est pas du gore, ce n’est pas Esther. Il est tout de même interdit aux moins de 12 ans.

Avant d’aller le voir le film j’ai d’abord visionné « Morse« , film original.

Il n’y a pas de réelle énorme différence entre les 2 films, mis à part le lieux, les acteurs, les couleurs de cheveux et quelques rajouts très américains au scénario (Dieu, problèmes de couples,  Beaucoup plus de Flics et le coup de « on te montre une scène qui est le milieu du film et on te montre après le début »).

Pour ce film le choix des acteurs a été bon, on retrouve la sanglante Hit Girl de Kick-Ass dans le rôle de l’étrange Abby et le pauvre gamin de La Route dans le rôle du martyr Owen. Au passage, les 2 acteurs ont moins de 15 et c’est déjà de sacrés rôles traumatisants je trouve! On retrouve aussi Richard Jenkins toujours aussi bon malgré son grand âge (et je vous citerais pas de film de lui parce que c’est trop long).

Donc niveau scénario, c’est l’histoire de base qui est reprise. Un gamin rencontre une étrange gamine, lui est un souffre douleur, elle est une vampire mais ils s’entendent à merveille. A la différence de la version suédoise j’ai trouvé la vampire plus humaine et plus monstrueuse (suivant les périodes), un peu plus dynamique.

Le film est bon, y a du rythme, des moments lents, de la souffrance, un peu de peur, de la vengeance, du sang. J’ai pas mal accroché à l’histoire, à la dureté des gosses et au lien entre les 2 héros. J’aime bien les scènes de la cage à écureuil dehors. Le film est remplit de pleins de sentiments, on ne sait pas qui est vraiment le gentil là dedans… et si ils n’y en avait pas simplement.

Et pour une fois c’est un film de vampire où on s’attarde pas trop sur la transformation, sur le passé de la bestiole.

Je préfère la version américaine, les différences sont minces avec Morse mais la vampire me parait plus crédible et le gamin moins psychopathe, l’histoire elle ne change pas.

Le gros bémol pour ce film c’est le public, mal informé qui vient pour un film d’horreur … et qui du coup se fait chier, parle pendant le film, envoie des textos,… ou alors des nanas qui se font des coups de flip et se planquent dans les bras de leur homme … un peu dommage. J’étais dans une salle assez mouvementée, du coup on as tendance à pas pouvoir savourer l’instant.

Ma note : 8/10 et j’aurai mis 7/10 pour Morse.

Public: Interdit aux moins de 12 ans

Bande Annonce:

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Responses

  1. Munin

    Ahahaha!
    Non, mais je rêve!
    Morse, contrairement au remake américain et d’une poésie admirable, les plans sont majestueux. Le gamins moins psychopate… Mais c’est ça qui est troublant, on montre bien un gamin complétement perdu, opressé par ses camarades de classes.

    J’ai lu deux de tes chroniques et deux fois tu te met en porte à faux. Une critique se doit d’être objective!

  2. bryn305

    franchement la version americaine est meilleure ! moi j’ai adorer !!! très bon film et j’lui metterais un 9/10 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :