Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique cinéma: Téhéran (Tehroun)

Critique cinéma: Téhéran (Tehroun)

Téhéran est le premier long métrage de fiction réalisé par Nader T. Homayoun. Le film sortira en salle le 14 avril 2010.

L’histoire: Ebrahim quitte sa famille et va tenter sa chance à Téhéran. Mais dans cette jungle urbaine où tout se vend, tout s’achète, le rêve peut rapidement virer au cauchemar. Mêlé malgré lui à des trafics mafieux, Ebrahim a-t-il encore une chance de s’en sortir ? (Haut et Court)

L’histoire du film est basée sur une rumeur, le trafic de nouveau né n’a pas été prouvé en Iran, le scénario est très bien fait, l’intrigue bien menée.

On suit cet homme, Ibrahim (ou Ebrahim) dans les périples de cette partie de sa vie. Certains instants sont douloureux, d’autres juste tristes. On visite avec lui cette grande ville aux multiples facettes qu’est Téhéran.

Il y a 2 cotés à ce film, la partie fiction et la partie documentaire. Le réalisateur glisse des informations un peu partout dans le film (prêt des mosquée, trafics, …) mais laisse toujours en avant sa fiction.

La fiction parle de cet étonnant trafic de nouveau-né, où on peut louer un bébé, où les gens volent les enfants pour les revendre une fortune pour eux (un équivalent à 500-700 euros) mais aussi du mensonge que le mari fait à sa femme (pas facile de dire qu’on est mendiant), … pas mal de sujet sont traités dans le film tant au niveau « documentaire » qu’au niveau de la fiction.

Il n’est pas facile de parler de ce film sans évoquer les problèmes de tournage, réellement bien exposé dans le dossier de presse (voir ici). En Iran le tournage a duré 18 jours avec comme prétexte un film documentaire. Des scènes ont été tournées à l’insu des personnes locales, d’autres ont du être faites de manière à ne pas trop gêner les acteurs. Malgré les contraintes le film est réussi, même si le jeu des acteurs est parfois un peu brouillon on pardonne rapidement (présence d’acteurs non-professionnels).

Une chose un peu dommage, le film ne sera surement jamais projeté dans le pays car il montre des choses jugées interdites ou « personnelles ». La censure sera rude je pense.

Pour sa première fiction Nader T. Homayoun nous offre un très beau film et on sort dans la salle le coeur lourd mais pas déçu du voyage.

Ma note: 7/10, un bon moment plein d’émotions, parfois un peu lent mais une réussite surtout pour un premier film tourné en Iran.

Public: Tout public, c’est un polar pas très violent physiquement

Infos: Tehroun c’est Téhéran en argot.


Téhéran – Bande-annonce
envoyé par waytoblue.

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Response

  1. Pingback : » Rencontre avec Nader T. Hamayoun, réalisateur de Téhéran Blog d'un(e) ciné-geek(ette)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.