Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Jeux Vidéo > [ Jeux vidéo ] Spiritfarer, les morts sont vos meilleurs amis

[ Jeux vidéo ] Spiritfarer, les morts sont vos meilleurs amis

On avance dans les jeux vidéo découverts à la Gamescom 2019 avec Spiritfarer de chez Thunder Lotus. Après les deux succès Jotun et Sundered, Spiritfarer est la troisième création du studio de William Dubé. Il aura fallu 3 ans de développement pour qu’il voie le jour.

Comme Encodya et Cris Tales, j’ai été séduite immédiatement par la direction artistique et après avoir pu le tester à la Gamescom, Spiritfarer faisait partie de mes jeux préférés du salon !

Spiritfarer, l’histoire

Stella est une navigatrice, enfin une passeuse d’âme. C’est elle qui, depuis son navire, transporte les esprits défunts dans leur dernier voyage. Afin d’accueillir ses nouveaux passagers, Stella devra bâtir des maisons répondant au dernier souhait des esprits mais aussi les accompagner dans leurs dernières actions avant d’arriver dans l’eau-delà (jeux de mot).

Elle va donc rencontrer de multiples personnalités et apprendre de ces esprits. Car c’est là tout le coeur du jeu, l’héritage, la transmission de connaissance entre personnes ayant tissés des liens d’amitié.

Stella voyage aussi avec un chat qui pourra l’aider à accomplir plus rapidement ses tâches pour guide les défunts.

Spiritfarer, le gameplay

On incarne donc Stella, le jeu est disponible en solo mais aussi en co-op où le second joueur contrôle chat qui peut aider l’héroïne tout le long. J’ai testé le jeu en tant que Stella et le chat était joué par la personne me présentant le jeu.

Il y a plusieurs lieux dans la vie de Stella, le principal c’est son bateau. Au départ une simple grosse barque vide qui au fur et à mesure des nouveaux habitants va se transformer en un quartier sur l’eau. Chaque nouvelle âme qu’on héberge va demander qu’on lui construise une maison à son goût et avec ses choix d’emplacement, à vous de le satisfaire un maximum.

En récompense de votre accueil et de vos services, les défunts vous apprendrons de nouvelles choses : cuisine, pèche, jardinage et j’en passe. Des actions qui vous permettront d’améliorer vos relations avec les personnes à bord et ainsi les mener vers l’au-delà.

Les demandes des âmes vont parfois vous faire naviguer et débarquer sur des îles, cela vous permettra de trouver des ressources pour faire grandir votre bateau, faire pousser d’autres choses, etc. Mais surtout vous allez accomplir les tâches demandées, j’ai pu lors de la démonstration aller chercher en pendentif perdu par une de mes âmes par exemple. On va d’ailleurs croiser d’autres personnes pendant ces voyages sur les îles avec des sortes de quêtes annexes si on veut prendre le temps de le faire.

L’histoire principale de Spiritfarer est estimée à 30h de jeu et on passe la barre des 80/100h si on se donne le temps de faire les quêtes secondaires. Assez fou de voir la quantité de contenu prévue pour l’univers. Il y a une trentaine d’îles à explorer en bateau.

Spiritfarer, mon avis

Le trailer sorti lors de l’E3 m’avait totalement bluffé, je sentais déjà le charme du jeu. Et ça n’a pas raté, j’ai fondu de bonheur en y jouant pourtant que 30 minutes.

Spiritfarer est beau, autant en surface avec une direction artistique à tomber qu’en profondeur avec un jeu touchant sur l’amitié, l’héritage et la transmission. La douceur, la poésie, la délicatesse sont en rendez-vous même s’il y a clairement de l’action au programme. J’ai par exemple fait une course, pour attraper l’énergie des éclairs dans le ciel, qui n’était pas de tout repos.

Jouer en co-op c’est sympa mais je pense que j’y rejouerai en solo, c’est une aventure qui touche un peu à des sujets sensibles et intimes que je préfère savourer seule. C’est un jeu qui mêle gestion et aventure mais d’une manière assez équilibrée permettant de prendre du plaisir des deux côtés.

Côté musique du jeu, c’est le talentueux Maxime Lacoste Lebuis qui se charge de la bande sonore. Un son qui nous emporte sans soucis dans cet univers joyeux, drôle et nostalgique. Il était déjà auteur des musiques de Jotun et Sundered, les deux autres titres du studio.

Pour l’instant nous n’avons pas encore la date de sortie précise mais le jeu sortira en début de l’année 2020 sur Xbox Game Pass pour PC (Windows), Xbox One, PlayStation 4, Nintendo Switch, ainsi que sur Mac et Linux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.