Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Jeux Vidéo > [ Jeux Vidéo ] ENCODYA, le point-and-click à kickstarter !

[ Jeux Vidéo ] ENCODYA, le point-and-click à kickstarter !

Dans les rendez-vous de la Gamescom cette année j’ai glissé beaucoup de jeux indé. Certains ont déjà une date de sortie et d’autres comme ENCODYA tente de terminer leur financement avec des Kickstarters.

A l’occasion de ma rencontre avec Nicola Piovesan, le créateur du jeu pour Chaosmonger studio, j’ai pu lui poser quelques questions sur le projet et ses inspirations.

ENCODYA, les inspirations cinématographiques

Nicola Piovesan est un Italien vivant en Estonie, passionné de cinéma, il a déjà réalisé plusieurs courts métrages avec souvent un sujet tournant autour des robots. Pour son premier jeu ENCODYA il s’est inspiré de deux univers cinématographiques qu’il aime : Blade Runner et le Studio Ghibli.

Le premier est flagrant car le jeu reprend l’ambiance du film, un futur sombre, poisseux, technologique. Pour ce qui est de Studio Ghibli, c’est le duo formé par les deux personnages qui fait ce rappel, Tina et SAM-53, une jeune fille et un grand robot, avec un lien affectif à la Totoro.

Dans ces autres inspirations, Nicola Piovesan cite Monkey island, pour l’humour et l’aspect un peu décalé des dialogues. On a même un petit côté « conscience que c’est un jeu », dans la démo le robot va commenter le nom que le développeur a donné à un autre quand on le survole en gros : « Bonjour Nasty Robot, j’ai vu ton nom en passant le curseur sur toi ».

ENCODYA, point-and-click d’adventure 

Tina et SAM-53 sont les deux personnages centraux du jeu dystopique. Tina est orpheline, son père avant de disparaitre lui a confié une mission : sauver le monde de sa grisaille. Nous sommes à Neo Berlin en 2062, une sombre mégalopole où survivre, quand on est un enfant, n’est pas le plus simple. Mais Tina est accompagnée de SAM-53, son robot qui va tout faire pour la protéger et l’aider dans sa quête.

Le jeu est actuellement testable avec une démo. Dans cette démo, on démarre la nuit juste avant le début de l’aventure. Tina et SAM-53 doivent trouver un ticket de « bus » pour rentrer mais n’ont pas les moyens. La démo dure 1h et permet de rencontrer quelques personnages, c’est une très bonne preview du jeu qui vous permettra de comprendre les mécaniques et d’admirer le design de l’univers.

Côté gameplay, on est sur un point-and-click, grand classique dans ce type de jeu narratif et d’exploration. On va pouvoir déplacer les personnages, explorer les alentours, interagir avec des objets. Les objets dans le jeu apparaissent aléatoirement, ils vous offrent alors plusieurs possibilités pour résoudre un passage.

La promesse est un jeu de 6h avec les deux personnages jouables. Une cinquantaine de lieux à visiter et de nombreux dialogues.

La démo d’ENCODYA est accessible ici et le kickstarter là

Mon avis après la démo

Le duo, formé par la petite fille et le robot, est totalement attendrissant et leur quête correspond bien avec ce qu’on voit, la quête d’une vie heureuse. J’ai adoré le design des personnages, en particulier les mimiques de visages de la gamine, elle est adorable et chipie en même temps. Les décors des lieux que j’ai pu voir sont très cool aussi. Les ruelles sombres ressortent très bien avec une ambiance de fumée, de sur-urbanisation. J’ai eu envie immédiatement de m’immerger dans l’univers.

Avec cette première heure de démo, on comprend le gameplay, rien de nouveau mais utilisé de manière efficace. On a envie de découvrir l’histoire et du coup l’exploration par le point-and-click colle bien.

Sur ce, je vais backer le jeu parce que j’aimerais bien qu’il sorte en 2020 pour avoir le fin mot de l’histoire et continuer à me plonger dans cette ambiance.

Plus d’infos : 

Kickstarter: https://www.kickstarter.com/projects/piovesan/encodya

Itch.io: https://chaosmonger.itch.io/encodya

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.