Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > [Critique Cinéma] Tale Of Tales

[Critique Cinéma] Tale Of Tales

440695.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxTale Of Tales est un film réalisé par Matteo Garrone (Gomorra, Reality)

Date de sortie: 1 juillet 2015

Casting: Salma Hayek, Vincent Cassel, Toby Jones, John C. Reilly, Shirley Henderson

Synopsis : Il était une fois trois royaumes voisins où dans de merveilleux châteaux régnaient rois et reines, princes et princesses : un roi fornicateur et libertin, un autre captivé par un étrange animal, une reine obsédée par son désir d’enfant… Sorciers et fées, monstres redoutables, ogre et vieilles lavandières, saltimbanques et courtisans sont les héros de cette libre interprétation des célèbres contes de Giambattista Basile.

577189.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Après nous avoir plongés dans la réalité crue de la mafia napolitaine dans Gomorra, Matteo Garrone passe aux contes de fées avec Tale Of Tales, adaptation de trois contes du recueil du même nom de Giambattista Basile. Ces contes datant de 1634 ont fortement inspiré Charles Perrault et les Frères Grimm.

Princesses, princes, rois et reines, créatures fantastiques, magie, tout y est, mais attention nous ne sommes pas chez Disney. Ces vieux contes sont cruels, tristes et meurtriers. Malgré leur âge ils abordent des thèmes très actuels : obsession de l’apparence, désir d’enfant d’un couple stérile, égoïsme, liberté des choix, droits des femmes, tout en gardant leur côté fantastique.

571251.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Tale of Tales doit surtout à sa photographie, ses décors et sa lumière magnifiques qui réussissent à créer un univers cohérent empreint de magie et de beauté qui arrive à lier ces trois histoires dans le même monde sans qu’elles partagent d’éléments communs (excepté quelques scènes qui rassemblent les protagonistes de manière très artificielle).  Et à la fois, à chaque changement de scène il n’y a aucune confusion sur laquelle des trois histoires est à l’écran.

C’est là également l’étrangeté du film de Matteo Garrone. Il raconte trois histoires complètement différentes en même temps, qui n’ont pour seul fil conducteur que leurs principaux rôles sont tenus par des femmes. Ce qui aurait pu partir dans tous les sens se tient grâce à une équipe technique chevronnée qui nous offre un film extrêmement travaillé visuellement qu’il faut appréhender comme une série de contes racontés au coin du feu.

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Response

  1. Matteo Garrone déploie dans ce film une mise en scène élégante au service d’un récit entremêlant trois contes aux multiples rebondissements. Le plaisir que procure la projection du film tient autant à cette mise en scène qu’à l’art avec lequel ce récit est construit. Usant d’archétypes, le scénario fait avancer sans s’appesantir ses trois fils principaux, avec une économie de dialogues étonnante qui apporte une belle épure au film. Garrone s’inspire et rend hommage au cinéma de Méliès, à l’origine foraine du cinéma. Le film veille à garder un aspect artisanal, au charme enchanteur. Il réussit ainsi à renouer avec un merveilleux associé aux débuts du cinéma, et qui sied si bien aux contes. Ces contes se moquent tous des travers humains, avec un humour presque noir qui font de « Tale of tales » une tragi-comédie belle et désespérée sur la condition humaine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :