Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > [Critique Cinéma] Insidious 3

[Critique Cinéma] Insidious 3

143517.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxInsidious 3 est un film de Leigh Whannell

Date de sortie : 8 juillet 2015

Casting: Dermot Mulroney, Stefanie Scott, Angus Sampson, Leigh Whannell, Lin Shaye, Steve Coulter

Synopsis : Parce qu’elle a l’impression que sa mère défunte cherche à entrer en contact avec elle, la jeune Quinn Brenner se tourne vers Elise, un médium qui possède un véritable don mais refuse de l’utiliser depuis la tragédie qu’elle a vécue autrefois. Lorsque Quinn est attaquée par une entité malveillante, Sean, le père de la jeune fille, supplie Elise de les aider. Secondée par deux parapsychologues, Tucker et Specs, Elise accepte alors de tenter d’entrer en contact avec les morts. Forcée de s’aventurer dans les tréfonds de l’au-delà pour protéger Quinn, Elise va affronter le pire ennemi qu’elle ait jamais rencontré : un démon dévoreur d’âmes…

210886.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Après avoir réalisé les deux premiers volets, James Wan passe la main à Leigh Whannell, scénariste des trois films, tout en gardant le rôle de producteur. Insidious 3 est le préquel des deux précédents, supposé nous raconter comment l’équipe Elise/Tucker/Specs s’est formée.

En cherchant à contacter dans l’au-delà sa mère décédée, Quinn va se retrouver poursuivie par une entité maléfique. Elle va recevoir l’aide d’Elise, médium à la retraite.

Commençons par un aveu : je n’aime pas les films d’épouvante. Les bons films d’épouvante j’entends. Le malaise et l’atmosphère qu’ils créent offrent un terreau particulièrement fertile et les réminiscences peuvent me tenir éveillé des jours après que leur visionnage ait nourri mon imagination.

243671.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Insidious 3 ne m’a pas dérangé et ne me provoquera rien après l’avoir vu. Et c’est une très mauvaise chose. A aucun moment le film n’arrive à créer la peur, l’atmopshère est inexistante. Il s’appuie à 100% sur les jump scares, le reste est du remplissage qui peine à créer la moindre tension. Le film aurait pu présenter des gens jouant au Monopoly avec un visage hurlant apparaissant toutes les 10 minutes et il aurait créé la même absence d’intérêt, de tension et d’atmosphère. J’avais l’impression de regarder cette vidéo en boucle :

Le seul bon jump scare du film est ruiné si vous avez regardé la bande-annonce, il passe d’ailleurs bien mieux dans sa version de la bande-annonce que dans celle du film, plus longue et forcée.

Après une première partie très sérieuse, nous rencontrons ceux qui deviendront les acolytes d’Elise dans un trip bizarre entre REC et un mauvais Ghosbusters qui jure complètement avec le reste, intégrant des petites vannes et gags qui finissent de ruiner complètement le peu d’atmosphère.

A éviter.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.