Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > [Critique Cinéma] Réalité

[Critique Cinéma] Réalité

077619.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxRéalité est un film de Quentin Dupieux (Steak, Rubber, Wrong)

Date de sortie: 18 février 2015

Casting: Alain Chabat, Jonathan Lambert, Élodie Bouchez, Eric Wareheim, John Glover, Kyla Kenedy

Synopsis: Jason Tantra, un cameraman placide, rêve de réaliser son premier film d’horreur. Bob Marshall, un riche producteur, accepte de financer son film à une seule condition : Jason a 48 heures pour trouver le meilleur gémissement de l’histoire du cinéma…

058004.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Les films de Dupieux c’est toujours radical, soit j’adore soit je déteste. Clairement j’ai découvert le réalisateur avec Rubber et j’ai clamé haut et fort le génie de cet homme, j’ai alors cherché Steak et j’ai découvert un excellent film puis j’ai eu le malheur de voir Wrong et Wrong Cops … deux films détestables. Quand j’ai vu l’invitation à découvrir son nouveau film je n’ai pourtant pas hésité, cet homme est certes complètement fou mais il est capable de faire des miracles.

Ma première réaction quand le film s’est terminé ça a été de crier au génie, ce mec est doué et c’est dingue ! Il est capable de t’emporter et de te captiver en deux secondes avec un final immense qui te retourne le cerveau complètement. Ca n’a duré qu’1h30 mais c’était puissant, avec une montée d’intensité incroyable pour un film qu’on aimerait revoir et revoir pour le décortiquer complètement et comprendre l’esprit malade qui se cache derrière.

Réalité est le premier film que Quentin Dupieux a rendu accessible, dans le sens où le spectateur rentre plus simplement dans l’histoire et surtout n’est pas aussi perdu à contempler du vide. Le film est certes rapidement déroutant mais les temps morts sont très rares, il se passe toujours quelque chose à l’écran. Le film est en Français et en Anglais, c’est d’ailleurs étrange de voir Chabat jouer en Anglais, je pense que c’est la première fois que je voyais ça :)

045034.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le film se déroule entre rêve, fiction et réalité, entre le film et les rêves … une critique du cinéma, un regard sur le métier, une envie de nous montrer quelle est la réalité en nous perdant dans les méandres des rêves. Si vous étiez perdu devant Inception… là c’est un plus gros défi !

A l’écran Dupieux a réuni un casting très sympa, il a eu son héros : Alain Chabat, mais a aussi pris Jonathan Lambert et Élodie Bouchez qui assurent sans souci leurs rôles secondaires face à Chabat. On note aussi la présence de la petite Kyla Kenedy qu’on connait pour son rôle de Mika Samuels dans The Walking Dead et aussi la présence pour une scène de Roxane Mesquida et Serge Hazanavicius mais quelle scène !

Je vous invite donc à découvrir ce film en salle, à essayer du Dupieux, c’est clairement le plus accessible de ses films et je pense qu’il peut vous intéresser !

Mention spéciale pour la BO avec une musique unique répétée tout le long du film : Music With Changing Parts de Philippe Glass.

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Responses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :