Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > [Critique Cinéma] Fury

[Critique Cinéma] Fury

411457.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxFury est un film réalisé par David Ayer.

Date de sortie : 22 octobre 2014

Casting : Brad Pitt, Shia LaBeouf, Logan Lerman, Michael Peña, Jon Bernthal, Jim Parrack, Brad William Henke, Jason Isaacs, Alicia von Rittberg

Synopsis Avril 1945. Les Alliés mènent leur ultime offensive en Europe. À bord d’un tank Sherman, le sergent Wardaddy et ses quatre hommes s’engagent dans une mission à très haut risque bien au-delà des lignes ennemies. Face à un adversaire dont le nombre et la puissance de feu les dépassent, Wardaddy et son équipage vont devoir tout tenter pour frapper l’Allemagne nazie en plein cœur…

027659.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Fury est un film de David Ayer sur les derniers combats de la Seconde Guerre Mondiale. Les Alliés sont entrés en Allemagne et la résistance allemande n’est plus qu’un sursaut forcé et désespéré. Au milieu de ce bourbier, Don Collier (Brad Pitt) commande un tank, Fury, dans lequel s’entasse son équipage (Shia LaBeouf, Logan Lerman, Michael Peña et John Bernthal).

Le film a choisi de tout montrer de la guerre et contrairement à ses nombreux prédécesseurs n’évite aucun sujet. Tout y est traité dans une succession d’huis-clos oppressants. L’horreur des combats, les profonds traumatismes de chaque combattant faisant face au désespoir de la population allemande. Le combat contraint de ces allemands, massacrés par les Alliés s’ils combattent et exécutés par les SS s’ils refusent de le faire. Les hommes de Fury sont ravagés psychologiquement, odieux, monstrueux, les horreurs des combats ont détruit une partie de leur âme.

Le film aborde également le sujet très complexe, notamment aux Etats-Unis, des viols commis par les troupes alliées. Sans le montrer, ce qui est très habile de la part du réalisateur, il nous présente un repas des soldats avec deux allemandes où l’atmosphère est plus pesante qu’à l’intérieur même du tank.

573179.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Le film nous embarque à bord de ce tank, en rendant très bien l’étroitesse de l’endroit, la proximité de chacun, le manque de vision, d’air, la chaleur. Chaque fois que Brad Pitt sort à l’air libre, nous prenons une grande bouffée d’air avec lui, jusqu’à ce que la force des choses transforme de nouveau Fury en refuge.

Le combat des tanks alliés contre le char Tigre allemand est un sommet de tension, personnifié par le son des obus qui ricochent. Il rend tout à fait la peur qu’avaient les tankistes alliés à affronter l’un de ces monstres dont on a dit qu’il fallait 5 chars Sherman américains pour en détruire un.

La peur est constamment présente, David Ayer ne nous présente pas des héros mais des hommes terrifiés, rendus progressivement fous par la guerre, traumatisés par ce qu’ils ont vécu et qui les hante, qui cherchent à tout prix à ignorer l’horreur de ce qu’ils voient. Leurs valeurs morales peinent à surnager dans ce bourbier sanglant et si La Bible (Shia LaBeouf) s’accroche désespérément à sa religion et Don Collier tente de montrer l’exemple en termes de comportement, cela paraît perdu pour ses deux autres hommes. Le petit nouveau, joué par Logan Lerman, doit assimiler tout cela à grande vitesse en témoin forcé et son innocence et son sens moral tombent en ruine dans les 2h14 que dure le film.

Le film montre des morts particulièrement violentes, il est à déconseiller aux personnes sensibles.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.