Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > [Critique Cinéma] States Of Grace

[Critique Cinéma] States Of Grace

124941.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxStates Of Grace (Short Term 12) de Destin Cretton

Date de sortie: 23 avril 2014 (1h36min)

Casting:  Brie Larson, John Gallagher Jr., Kaitlyn Dever, Rami Malek

Synopsis: Sensible et déterminée, Grace est à la tête d’un foyer pour adolescents en difficulté. Parmi les jeunes membres de son équipe, diversement expérimentés, la solidarité et le bon esprit sont de mise. Jusqu’à l’arrivée soudaine d’une fille tourmentée qui ignore les règles du centre et renvoie Grace à sa propre adolescence… pas si lointaine.

209211.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

States of Grace est le deuxième film de Destin Cretton et l’adaptation de « Short term 12 », son court métrage de 2008. Nous suivons le quotidien de Grace, éducatrice dans un foyer d’adolescents. L’arrivée d’une nouvelle pensionnaire va faire émerger chez elle ses angoisses et les fantômes de son enfance. Cette intrigue ne prend cependant pas toute la place et laisse la part belle aux autres pensionnaires, principalement Marcus, dont l’attitude bourrue se craquelle à mesure que sa sortie du foyer approche et met à nu de profonds traumatismes.

Si le vécu des personnages est très chargé, l’humour est cependant constamment présent. C’est un humour de survie, qui permet de ne pas s’enfoncer dans le sordide, qui soutient chaque situation sans dénaturer l’histoire par des coupes malvenues. Instillé par touches, il apporte la juste quantité de fraîcheur qui permet à tout ce groupe de coexister, il est vital.

221711.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Destin Cretton frappe juste et fort, aidé par de belles performances. Au-delà du couple interprété par Brie Larson et John Gallagher Jr. on retiendra l’incandescent Marcus, joué par Lakeith Lee Stanfield.

Taillé pour Sundance, States of Grace n’est cependant pas simplement cela. C’est une histoire forte et prenante, des personnages consistants portés par une réalisation sobre.

Un très beau petit film, touchant et personnel construit sur les souvenirs du travail d’éducateur de Destin Cretton dans un foyer similaire.

Note : 9/10 Touchant, servi par des interprétations justes et la quantité d’humour qu’il fallait, States of Grace sublime ses interprètes. Ce film est beau.

3 Responses

  1. à vous dire vrai, votre critique a été un facteur déterminant dans ma décision d’aller voir le film à sa sortie. j’y étais comme si j’ai assisté au tournage dans toute son intégralité.
    rien de plus meilleur que de tendre la main à des ados engloutis par l’immensité du désespoir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :