Les Garçons et Guillaume à table est un film de Guillaume Gallienne qui sort au cinéma le 20 novembre 2013.

Guillaume Gallienne adapte sur grand écran son one-man show autobiographique. Après une pluie de récompenses le film débarque enfin sur nos écrans.

Prix Michel d’Ornano au Festival de Deauville 2013, Prix SACD et Art Cinema Award à la Quinzaine des Réalisateurs du Festival de Cannes 2013, Prix d’interprétation masculine et Prix des Lycéens Prix du Conseil Régional d’Aquitaine au Festival du Film de Sarlat 2013

Synopsis : Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : “Les garçons et Guillaume, à table !” et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : “Je t’embrasse ma chérie” ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus.

Casting : Guillaume Gallienne, André Marcon, Françoise Fabian, Nanou Garcia, Diane Kruger, Reda Kateb, Götz Otto

Adapter sa vie sur scène était un défi, en faire un film en était un autre. Guillaume Gallienne nous offre une part de sa vie et un beau témoignage sur son amour des femmes et en particulier de sa mère. A l’occasion il incarne sa mère, son modèle, à l’écran.

Il nous sert un film fort et touchant sans verser dans le pathos, surtout d’une justesse et d’une maîtrise des émotions assez impressionnante. L’histoire paraît sincère, on voit la vie de ce garçon se dérouler devant nous, chaque période autant difficile que belle est révélée. On en apprend beaucoup sur cet acteur, ce personnage des planches (à ne pas rater à la Comédie Française).

Le film dépeint donc la vie de l’acteur, sa rencontre avec les femmes, sa sexualité, sa recherche d’identité, sa famille. Cela donne de belles scènes et répliques qui deviendront sûrement cultes ! Le personnage de la mère est impressionnant, c’est comme une tornade dans la vie du gentil Guillaume.

La réalisation est bien faite, le montage avec la présence double de Guillaume Gallienne à l’écran (lui et sa mère) est très bien géré, et surtout une magnifique BO accompagne le film (Don’t leave me now de Supertramp) !

Ma note : 8/10 un beau film, bien fait et avec un très bon fond et une belle forme.

Author

Blogueuse spécialisée dans les écrans. Partage son temps entre les bouquins, les jeux vidéo, les séries TV, le cinéma et les podcasts.

1 Comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :