Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > A la une > [Ciné] Film de la semaine : Rush

[Ciné] Film de la semaine : Rush

Après avoir passé des semaines à vous donner notre avis sur les sorties ciné en 140 caractères, on a décidé de changer un peu le concept. Maintenant, nous nous concentrerons sur un film. Un seul film que nous avons sélectionné, que nous avons vu et que nous avons, pour le coup, beaucoup aimé. Alors, AL, c’est quoi le film à voir cette semaine ?

Rush

Là vous vous dites que chez WAG, on perd un peu la tête. « Quoi ? Un film de F1 ??! ». Détrompez-vous, Rush ce n’est pas un film de Formule 1 mais bien l’histoire de deux hommes, deux personnalités folles et opposées. Retour au début des années 70, l’anglais James Hunt et l’autrichien Niki Lauda se croisent au détour d’une course de Formule 3. Ce sera là le début d’une rivalité sportive qui verra son apogée en 1976, lors d’une année de F1 pleine de rebondissements…

Rush c’est pour qui ? 

Et bien étonnamment pas que pour les garçons. Ils risquent même d’être un poil déçus vu que les courses sportives sont rapidement expédiées et un poil décevantes techniquement. Rush c’est aussi bien pour nous les filles que pour vous les garçons. Ça parle tout simplement du parcours de deux hommes hors du commun, de leur rivalité et de leur respect mutuel.

Rush c’est qui ? 

Au gouvernail on retrouve l’inégal Ron Howard, capable du meilleur (Willow ou Horizons Lointains) comme du pire (Da Vinci Code). Il est accompagné par un joli casting. En tête d’affiche, les très convaincants Chris Hemsworth (oui oui, celui de Thor) et Daniel Brühl (déjà vu dans Good Bye, Lenin! et Inglourious Basterds).

Une scène déjà culte ? 

Sans trop spoiler pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire de ces deux sportifs, disons qu’à un moment du film, Niki Lauda est hors jeu. Le voir remonter la pente est sans doute le moment le plus fort du film.

Trois bonnes raisons d’aller voir le film 

1. Pour dépasser ses préjugés sur la Formule 1.
2. Pour les performances hallucinantes de Chris Hemsworth et Daniel Brühl.
3. Parce que l’Histoire du sport est souvent à l’origine des plus beaux scénarios.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.