Tu honoreras ta mère et ta mère est un film de Brigitte Roüan qui sort le 6 février 2013 au cinéma.

Synopsis Jo, au bord de la retraite, arrive sur en Grèce au mois d’août pour organiser son traditionnel festival annuel avec ses quatre fils et leur famille. Elle apprend que celui-ci est annulé, crise économique oblige, mais décide de se débrouiller avec les moyens du bord.

Casting : Nicole Garcia, Eric Caravaca, Patrick Mille, Michaël Abitboul, Gaspard Ulliel, Elisa Tovativ, Emmanuelle Riva

« Tu honoreras ta mère et ta mère » est le nouveau film de Brigitte Roüan. Le film se veut une comédie familiale sur le thème de la mère ayant des difficultés à couper le cordon avec ses quatre fils, ponctués de gags et de petites vannes sous le soleil de la Grèce.

L’idée du film serait venue d’une réplique de son fils, lui disant « Tu as réalisé un film sur tes ascendants, tu as parlé de toi, alors quand est-ce que tu vas en venir à nous ? », ce à quoi elle a pensé « OK, vous allez voir ce que vous allez voir ! ». Et on a vu…

Ce film est au cinéma ce que le Costa Concordia est à la marine, un naufrage pathétique. Pas un seul gag ne fonctionne, toutes les petites vannes tombent désespérément à plat faisant penser à celles de Krusty le clown dans les Simspons, sauf que là elles ont été écrites pour faire rire.

Le scénario est à peu près inexistant, aucun des personnages n’est fouillé. La psychologie est absente et par-dessus tout, les autochtones ont un accent forcé quand ils parlent français proprement insupportable  (le maire par exemple) !

N’oublions pas le message pseudo intellectuel revendiqué qui tente de s’inspirer des tragédies grecques faisant de nombreuses références soit pédantes soit hors de propos.

Emmanuelle Riva en grand-mère de Jo y est terriblement mauvaise, ânonnant ses cinq répliques d’un air emprunté dans des scènes d’une vacuité sans fond. Aucun autre acteur ne réussira d’ailleurs à sauver le film des abysses et l’on a beaucoup de peine pour Patrick Mille, qui se récupère le rôle du frère « rigolo ». C’est donc lui qui est condamné à lancer toutes les minutes l’une des fameuses vannes foireuses qui ne fonctionnent jamais.

On compte chacune des 5520 secondes que dure le film (1h32).

Note : -1/10 http://www.youtube.com/watch?v=yg2u_De8j5o

Author

Blogueuse spécialisée dans les écrans. Partage son temps entre les bouquins, les jeux vidéo, les séries TV, le cinéma et les podcasts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It