Après la trilogie de l’homme araignée signée Sam Raimi, on voyait mal l’intérêt du reboot seulement 10 ans après la sortie du premier volet. Marc Webb (réalisateur du génial 500 jours Ensemble) s’est quand même lancé dans l’aventure avec l’intention de nous raconter une histoire jamais révélée. Retour sur un Blu-Ray qui squatte en tête des ventes depuis sa sortie !

Abandonné par ses parents lorsqu’il était enfant, Peter Parker a été élevé par son oncle Ben et sa tante May. Il est aujourd’hui au lycée, mais il a du mal à s’intégrer. Comme la plupart des adolescents de son âge, Peter essaie de comprendre qui il est et d’accepter son parcours. Amoureux pour la première fois, lui et Gwen Stacy découvrent les sentiments, l’engagement et les secrets. En retrouvant une mystérieuse mallette ayant appartenu à son père, Peter entame une quête pour élucider la disparition de ses parents, ce qui le conduit rapidement à Oscorp et au laboratoire du docteur Curt Connors, l’ancien associé de son père. Spider-Man va bientôt se retrouver face au Lézard, l’alter ego de Connors. En décidant d’utiliser ses pouvoirs, il va choisir son destin…

A en voir le synopsis, on peut réellement se demander ce qui diffère entre cet Amazing et le Spiderman de Sam Raimi. Peter Parker est un petit geek qui se rêve en héros, amoureux d’une jolie blonde (remplacez Kirsten Dunst par Emma Stone et le tour est joué ! ) qui va se faire piquer par une araignée et se transformer petit à petit en justicier masqué … Côté originalité il va donc falloir repasser … Spiderman étant sans doute trop proche dans nos esprits pour l’oublier complétement, impossible d’être surpris par ce reboot de Marc Webb. Et là sera sans doute le plus gros défaut du film : d’être arrivé trop tard (l’histoire de Spiderman on commence à la connaitre ) ou trop tôt (l’original ne date que d’une dizaine d’années …).

Ce manque d’originalité de côté, on peut alors apprécier pleinement ce très bon divertissement qu’est Amazing Spiderman. D’abord parce que Marc Webb ne se contente pas de livrer une aventure de Spiderman mais de nous raconter son histoire et de se concentrer à nouveau sur son personnage principal. Si on connait tous, les raisons qui ont fait de Peter Parker l’homme araignée, il est très intéressant de reprendre au départ de l’histoire et de ne pas faire de The Amazing Spiderman un pur film d’action sans saveur et sans enjeux. En s’attardant sur le passé de Peter Parker, ses traumatismes et ses colères, Marc Webb réussit à nous présenter un nouveau Spiderman, plus attachant et mois fade que celui de Sam Raimi. On oublie alors en un clin d’œil Tobey Maguire et on peut se laisser emporter par un Andrew Garfield en tout point génial qui incarne avec une aisance et une classe inespérée le héros masqué.

The Amazing Spiderman répond bien sur à certains impératifs commerciaux. Sorti en plein milieu de l’été, impossible d’imaginer ce reebot sans son lot de scènes d’actions. Là, Marc Webb s’en sort honorablement malgré la présence d’un méchant raté (le lézard pourrait être un des pires méchants de films de super-héros jamais portés à l’écran) et de scènes beaucoup trop américaines (les grues qui s’alignent quand le héros est au bord de l’abandon, l’outsider beau goss jouant les héros dans la cour du lycée … ). Si les acrobaties de Spiderman sont hypnotisantes (une claque énorme prise devant cette copie Blu-Ray dont l’image est juste SUBLIME) les effets spéciaux conséquents et vraiment réussis, c’est surtout lorsque l’on voit l’adolescent découvrir sa nouvelle force en faisant du skate qu’on va prendre une jolie claque. Et ce sera ce côté humain que l’on retiendra le plus ce reboot.

Si l’on passe un réel bon moment devant le film, on ne peut qu’être fasciné par la qualité des bonus qui accompagne cette édition Blu-Ray. Avec son boitier en métal le double Blu-Ray de The Amazing Spiderman a vraiment la classe. Et attendez de l’ouvrir et d’insérer la galette dans vos lecteurs ! Sur le premier disque (là où vous trouverez le film) vous pourrez profiter d’un commentaire audio du réalisateur qui vous racontera sa vision de Spiderman en vous balançant des anecdotes très sympas sur le tournage. Après cette mise en bouche, les choses sérieuses commencent avec le second Blu-Ray. Là c’est une avalanche de bonus qu’on va découvrir. Force est de constater que Sony a fait les choses en grand pour proposer une édition HD qui mérite vraiment le détour et l’achat ! 1h50 de documentaire sur les coulisses du tournage, sur les premisses de la nouvelle saga, une mise en lumière sur l’impact de la premiere trilogie , tout y est et tout est passionnant ! On en apprendra alors beaucoup sur les intentions de Marc Webb, sur les cascades, sur le travail des acteurs, sur les costumes, le maquillage, le tournage … Finalement sur toutes les étapes qui ont permis à The Amazing Spiderman d’exister.

En plus de ce très beau documentaire sur le film, on trouvera des scènes coupées qui viennent éclairer la personnalité du Lézard (Dommage de ne pas les avoir laissé de côté du coup), des focus sur les cascades et sur les effets-spéciaux. Bref beaucoup d’informations et d’image qui viennent donner au film une petite profondeur en plus et viennent prouver définitivement que Marc Webb ne veux pas faire du Sam Raimi bis !

En prenant le temps de se pencher sur les personnages (principaux comme secondaires) Marc Webb pose les bases d’une nouvelle saga et rend son film vraiment attachant le tout dans une édition Blu-Ray sans aucun défault ! Sam Raimi n’est plus alors qu’un lointain souvenir et on a hâte de découvrir la suite des aventures de ce Spiderman presque pas Amazing.

M.

Author

Cinéphile aux lacunes exemplaires, mon coeur bat aussi pour la musique, les chaussures léopard et les romans de Bret Easton Ellis. Maman de 2muchponey.com, niçoise d'origine, parisienne de coeur, je nage en eaux troubles avec la rage de l’ère moderne et la poésie fragile d'un autre temps. Si tu me parles de Jacques Demy je pourrais bien t'épouser.

Comments

  1. “A en voir le synopsis, on peut réellement se demander ce qui diffère entre cet Amazing et le Spiderman de Sam Raimi.”

    Benh rien que dans le synopsis on nous promet d’approfondir l’histoire des parents de Peter Parker ainsi qu’une approche plus fidèle à l’oeuvre original de Stan Lee.

    Je pense que le défaut de 2muchponey c’est de baser ces critiques d’adaptation cinématographique sans avoir pris le soins de s’intéresser à l’oeuvre d’origine. J’avais déjà poussé un p’tit coup de gueule sur la critique d’Hunger Games. Je le fais ici comme je pourrai le faire sur n’importe quels critiques d’adaptations!^^

    Le reboot de Spiderman était-il neccessaire? Oui. Car Sam Raimi à su faire ce que beaucoup de réalisateur fond c’est à dire dégrader la qualité d’un film à chaque nouveau chapitre. Le 1er Spiderman était une bouffé d’air frais dans l’univers des adaptations de comics. Drole, un brin kitsh, certes qui s’éloignait du comics d’origine mais bon on était pris dans la toile. Le deuxième était correct, suivant un ordre logique par contre le 3ème fut un total chaos. Une grosse m***e comme on n’en voit presque plus.

    Et puis entre temps il y a eu Batman Begins et The Dark Knight qui on su imposer un nouveau style, celui des super heros encrés dans une réalitée qui nous est proche, des héros torturés, des films plus sombres.

    Alors depuis chaque super héro a droit à son lifting. The Amazing Spiderman nous présente un Peter Parker moins niais que l’était Tobey Maguire. L’histoire reprend les base fidèle du comics d’origine donc fini la toile organique de Sam Raimi, bonjour le véritable 1ère amour de Peter, Gwen Stacy, qui aura une grande répercution sur Peter/Spiderman si la trame de la bd est suivi. Enfin on nous promet d’approfondir l’histoire des parents Parker qui même si dans ce premier chapitre reste assez faible en info, sera capitale pour plutard surtout si Spiderman rejoins l’équipe des Avengers et du Shield (NDLR: à l’état de rumeur pour cause de droit)!!
    En ce qui concerne l’évolution du personnage celui-ci est aussi traiter de manière différente, Peter ne va pas devenir de suite un super héro à sauver le peuple de New York comme le faisait Sam Raimi. C’est avant tous un gosse qui va vouloir assouvir sa propre vengeance, et qui va prendre conscience de ses responsabilité au fur et a mesure.

    Honnêtement d’autre chose serai à dire sur le film et le sujet pourrait trainer en longueur. Enfin bref, tous ça pour dire que je trouve votre critique un peu trop facile et peu approfondi. Je pense que pour faire une bonne critique sur l’adaptation d’un roman ou d’une bd, il faut avant tous s’interresser au materiaux d’origine…

  2. “A en voir le synopsis, on peut réellement se demander ce qui diffère entre cet Amazing et le Spiderman de Sam Raimi.”

    Benh rien que dans le synopsis on nous promet d’approfondir l’histoire des parents de Peter Parker ainsi qu’une approche plus fidèle à l’oeuvre original de Stan Lee.

    Je pense que le défaut de 2muchponey c’est de baser ces critiques d’adaptation cinématographique sans avoir pris le soins de s’intéresser à l’oeuvre d’origine. J’avais déjà poussé un p’tit coup de gueule sur la critique d’Hunger Games. Je le fais ici comme je pourrai le faire sur n’importe quels critiques d’adaptations!^^

    Le reboot de Spiderman était-il neccessaire? Oui. Car Sam Raimi à su faire ce que beaucoup de réalisateur fond c’est à dire dégrader la qualité d’un film à chaque nouveau chapitre. Le 1er Spiderman était une bouffé d’air frais dans l’univers des adaptations de comics. Drole, un brin kitsh, certes qui s’éloignait du comics d’origine mais bon on était pris dans la toile. Le deuxième était correct, suivant un ordre logique par contre le 3ème fut un total chaos. Une grosse m***e comme on n’en voit presque plus.

    Et puis entre temps il y a eu Batman Begins et The Dark Knight qui on su imposer un nouveau style, celui des super heros encrés dans une réalitée qui nous est proche, des héros torturés, des films plus sombres.

    Alors depuis chaque super héro a droit à son lifting. The Amazing Spiderman nous présente un Peter Parker moins niais que l’était Tobey Maguire. L’histoire reprend les base fidèle du comics d’origine donc fini la toile organique de Sam Raimi, bonjour le véritable 1ère amour de Peter, Gwen Stacy, qui aura une grande répercution sur Peter/Spiderman si la trame de la bd est suivi. Enfin on nous promet d’approfondir l’histoire des parents Parker qui même si dans ce premier chapitre reste assez faible en info, sera capitale pour plutard surtout si Spiderman rejoins l’équipe des Avengers et du Shield (NDLR: à l’état de rumeur pour cause de droit)!!
    En ce qui concerne l’évolution du personnage celui-ci est aussi traiter de manière différente, Peter ne va pas devenir de suite un super héro à sauver le peuple de New York comme le faisait Sam Raimi. C’est avant tous un gosse qui va vouloir assouvir sa propre vengeance, et qui va prendre conscience de ses responsabilité au fur et a mesure.

    Honnêtement d’autre chose serai à dire sur le film et le sujet pourrait trainer en longueur. Enfin bref, tous ça pour dire que je trouve votre critique un peu trop facile et peu approfondi. Je pense que pour faire une bonne critique sur l’adaptation d’un roman ou d’une bd, il faut avant tous s’interresser au materiaux d’origine…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :