Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique Cinéma : L’Odyssée de Pi

Critique Cinéma : L’Odyssée de Pi

L’Odyssée de Pi est le dernier film d’Ang Lee (Hôtel Woodstock, Le Secret de Brokeback Mountain, Hulk, Tigre et dragon) qui sort au cinéma le 19 décembre 2012.

Synopsis : Après une enfance passée à Pondichéry en Inde, Pi Patel, 17 ans, embarque avec sa famille pour le Canada où l’attend une nouvelle vie. Mais son destin est bouleversé par le naufrage du cargo en pleine mer. Il se retrouve seul survivant à bord d’un canot de sauvetage. Seul, ou presque… Richard Parker, splendide et féroce tigre du Bengale est aussi du voyage.

Casting : Suraj Sharma, Irrfan Khan, Adil Hussain, Tabu, Rafe Spall, Gérard Depardieu, Andrea Di Stefano

Adapté du livre de Yann Martel « l’histoire de Pi », ce film raconte l’aventure d’un jeune homme naufragé sur un canot de sauvetage en compagnie d’un tigre du Bengale. Ang Lee, que l’on connaît, entre autres, pour « Tigre et Dragon » et « Le secret de Brokeback Mountain » nous livre ici une véritable prouesse cinématographique. Tourné dans le plus grand bassin à vagues jamais construit pour le cinéma, l’Odyssée de Pi est un conte féerique porté par des images superbes et une réalisation experte. Le jeune Suraj Sharma, dont c’est le premier rôle au cinéma et qui ne disposait d’aucune expérience d’acteur antérieure, nous offre une interprétation de premier plan dans le rôle de Pi. La réussite du film, au-delà des effets visuels, repose sur une performance exceptionnelle de sa part.

L’histoire est fantastique, féerique  souvent incroyable dans les deux sens du terme. On ne croira pas une seconde à toutes ces rencontres, scènes magiques et poétiques que le naufragé dit avoir vécues et pourtant c’est avec une âme d’enfant que l’on s’émerveille devant elles. La véracité des dires du narrateur n’est pas la question ici, c’est d’ailleurs le propos du film. L’important est le récit, la magie, le choix de croire ou non nous est laissé libre.

Ce voyage observe également l’évolution de la relation entre le jeune homme et le tigre, bien plus plausible qu’elle n’en a l’air au premier abord. Si vous vous posiez des questions suite à la bande annonce, rassurez vous, le tigre aura un comportement tout à fait normal : il va essayer de le bouffer, tout le temps, dès qu’il le peut. C’est d’ailleurs la partie de l’histoire la plus vraisemblable, cette cohabitation particulièrement mouvementée et le lent dressage du tigre qui permettra au jeune Pi de survivre et de s’enrichir de toute cette incroyable expérience.

Note de Gorbak : 9,5/10, Visuellement extrêmement réussi, porté par un interprète débutant particulièrement bon dans le rôle, c’est un conte féerique qui doit se regarder avec des yeux d’enfants. L’important n’est pas ce que l’on pense crédible, mais ce que l’on choisit de croire. C’est tout le propos du film.

Mis à jour le

1 Response

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :