Après Fascination, Tentation et Hésitation, la Saga Twilight se révèle pour un dernier volet proposé en deux parties. Pas vraiment fans des vampires qui brillent au soleil, la curiosité nous aura poussé à nous rendre dans les salles obscures. On aurait pas dû.

Bella a fait son choix : elle s’apprête à épouser Edward. Mais le jeune homme honorera-t-il sa part du marché ? Acceptera-t-il de la transformer en vampire et de la voir renoncer à sa vie humaine ?

Alors qu’on avait aimé le premier opus du fait de son caractère novateur et original, force est de constater que depuis 2 ans la Saga perd son souffle d’épisode en épisode. Si on apprécié l’idée de départ et la rencontre de vampires avec des humains dans cette petite ville dans le Washington, on avait quand même du mal à ne pas voir d’un œil moqueur le reste de l’histoire. Petit à petit Twilight plongeait dans un espèce de WTF global qui l’emportait sur le reste. Et cette première partie du final confirme la règle et vient plomber définitivement la Saga.

Alors qu’on avait lu dans les interviews et critiques que Révélation s’apparentait plus à un film d’auteur qu’à un blockbuster on est encore plus choqué à la vue du résultat. Dès le début on sent que cette histoire démarre mal. La scène du mariage est d’un ennui sans nom (comme le reste d’ailleurs) et n’apporte absolument rien à l’histoire. Bien sur les invités du marié sont tous plus bizarre les uns que les autres et évidemment du côté des proches de Bella on ne se pose aucune question. Bien sur Jacob viendra voir sa meilleure amie et bien sur leur conversation tournera autour du pot sans jamais entrer dans le vif du sujet. D’ailleurs c’est un peu ça Twilight du blabla continuel qui au final ne dit rien.

Le voyage de Noce des mariés est également pauvre en intérêt. On pensait que ce film serait plus “cru”, que le sexe ne serait plus suggéré mais vraiment montré et d’une manière pas toujours rose (un peu comme dans le livre) ; autant vous dire qu’il n’en est absolument pas le cas. Oui les deux tourtereaux font enfin l’amour mais pas plus de deux fois… le reste du temps ils jouent aux échecs (et ceci n’est pas une métaphore). Boring. Cerise sur le gâteau, Bella tombe enceinte, cache évidemment sa grossesse à son père ( on se demande comment elle cachera l’enfant à ses parents …) et après avoir bu du sang pour survivre est déjà à terme. Quant à la scène de l’accouchement on nous l’annonçait comme irregardable là encore il va falloir revoir la définition du gore.

Au delà d’un scénario idiot et sans profondeur (la palme revenant à l’imprégnation de Jacob pour la fille de Bella…), Twilight Chapitre 4 1ère partie est une aberration esthétiquement parlant. Le pire du pire restant les flashs-back et flash-forward vieillots de nos protagonistes. Les couleurs roses-violets de ceux-ci donnent au film une allure de film romanesque qui a mal vieilli. Et que dire de la BO. Celle-ci d’habitude si réussie et si entrainante, est cette fois-ci profondément ratée. Une BO lente, niaise au possible dont aucun titre ne sort du lot. Une déception là encore.

Alors que le film aurait pu tenir en 15 minutes montre en main, Twilight chapitre 4 traine en longueur et il nous faut beaucoup de courage pour ne pas s’assoupir durant ces deux longues heures. Niais et superficiel, Twilight 4 semble avoir perdu toute l’étincelle de ses premiers essais. Alors bien sûr on ira voir le final mais uniquement pour boucler la boucle et mettre définitivement un terme à cette Saga sans saveurs.

M.

Author

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It