Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique cinéma: Arrietty, le petit monde des chapardeurs

Critique cinéma: Arrietty, le petit monde des chapardeurs

Arrietty, le petit monde des chapardeurs est la nouvelle production du studio Ghibli, réalisé par Hiromasa Yonebayashi et scénarisé par Hayao Miyazaki.

Le film s’inspire du livre Les Chapardeurs (The Borrowers en version originale), écrit en 1952 par Mary Norton qui a déjà été adapté au cinéma avec « Le Petit Monde des Borrowers » de Peter Hewitt.

C’est le 17ème film du studio Ghibli et le premier de Hiromasa Yonebayashi qui était avant animateur et même superviseur des effets visuels sur Le Voyage de Chihiro.

Synopsis: Dans la banlieue de Tokyo, sous le plancher d’une vieille maison perdue au cœur d’un immense jardin, la minuscule Arrietty vit en secret avec sa famille. Ce sont des Chapardeurs. Arrietty connaît les règles : on n’emprunte que ce dont on a besoin, en tellement petite quantité que les habitants de la maison ne s’en aperçoivent pas. Plus important encore, on se méfie du chat, des rats, et interdiction absolue d’être vus par les humains sous peine d’être obligés de déménager et de perdre cet univers miniature fascinant fait d’objets détournés. Arrietty sait tout cela. Pourtant, lorsqu’un jeune garçon, Sho, arrive à la maison pour se reposer avant une grave opération, elle sent que tout sera différent…

Durée: 1h30

Grande fan de Ghibli depuis que j’ai vu Le Voyage de Chihiro il y a 7 ans j’ai depuis rattrapé mon retard. Lorsqu’on m’a proposé de voir le nouveau Ghibli j’ai sauté sur l’occasion, je savais d’avance le sujet mais j’ai refusé toutes images et bande annonce pour garder le maximum de surprise.

Arrietty reprend une histoire qu’on a tous déjà vu, ou entendu parler… nos maisons sont habitées de petites personnes qui chapardent pour survivre. Etant jeune j’avais adoré les histoires de lutins, de borrowers, …

Ce coup-ci nos petits chapardeurs sont au Japon, c’est une famille avec un enfant unique: Arrietty. Ils ne savent pas combien il existe de personne comme eux mais ils savent que les humains sont dangereux.

Arrietty est jeune, et elle va découvrir la vie, faire ses premières chapardes… et rencontre ses premiers humains.

Une belle et jolie histoire, avec peu être quelques petites larmes à verser!

Niveau image, on retrouve la magnifique patte habituelle. Des visages qui nous rappellent les vieilles sorcières ou encore notre ami Totoro. Les dessins sont réellement beaux, mais je crois qu’avec Ghibli on est toujours aussi bien comblé !

Niveau musique c’est pareil, c’est beau ! De plus c’est une française qui en est une des principales instigatrices : Cécile Corbel, une harpiste et chanteuse de Bretagne.

C’est Ghibli quoi! Je sais même si si c’est utile de préciser que c’est beau, que c’est magique, que c’est magnifique et surtout … que c’est pas assez long !!!

Le film sort le 12 janvier 2011 et il faut y aller !

Ma note: 9/10 une heure de plus ça aurait été bien :)

Public: Tout public

Bande Annonce:

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.