Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique Cinema: Prince of Persia

Critique Cinema: Prince of Persia


Mardi dernier, j’ai été invité par Waytoblue au Publicis des Champs Elysées afin de voir le très attendu Prince of Persia, et au final le résultat est plutôt mitigé.

Le film est réalisé par Mike Newell à qui ont doit déjà Harry Potter quatrième du nom.

Synopsis: Un prince rebelle est contraint d’unir ses forces avec une mystérieuse princesse pour affronter ensemble les forces du mal et protéger une dague antique capable de libérer les Sables du temps, un don de dieu qui peut inverser le cours du temps et permettre à son possesseur de régner en maître absolu sur le monde. (allocine)

J’y suis donc allé en grand fan du jeu vidéo du même nom, en me disant que Disney semblait vouloir rester dans la continuité des pirates des caraïbes. Le premier volet ayant été un grand tournant dans l’histoire des films de la souris la plus célèbre du monde (un Disney avec des morts vivants, des héros aux valeurs et à l’hygiène douteuses et du sang, c’était bien la première fois).
Et finalement Prince of Persia ne réussit pas totalement son pari.

Les plus:

–  Le film est vraiment très beau, les images sont de très bonne qualité, les effets spéciaux sont convaincants (vu le prix que ça coûte, ça serait un comble), et les paysages sont grandioses (c’était pas hyper accueillant la Perse antique). On a même droit à certaines prises de vues à la 300 (This is SPARTAAAAA), on a fait pire comme référence.

–  Le scénario est basique, pas besoin de connaitre quoi que ce soit sur le prince de Perse pour apprécier tous les aspects du film, il est vraiment accessible, les fans du jeu diront que ce n’est pas un bon point, mais le but du film était de plaire au plus grand nombre afin de ramener un maximum d’argent, le film ne doit pas s’adresser qu’aux gamers (c’est une honte mais c’est comme ca), dans le cas présent objectif atteint.

Les moins:

–  Ca recycle chez Disney, certains passages du films sont copiés sur le dessin animé Aladdin, mais quand je dis copiés, c’est recopié au mot près dans le script, difficile d’imaginer que les scénaristes soient obligés d’aller fouiller les fonds de tiroirs pour  meubler une scène. Les cascades maintenant, le film s’appelle Prince of Persia, mais au niveau des mouvements et des combats, ça aurait pu être Assassin’s Creed: Altaïr fait un tour dans le désert (il y a même une confrérie d’assassin).

–  Le film est trop manichéen, le méchant a une tête de méchant qui sent le grand vizir vil et sadique à 5 kilomètres, les gentils sont propres sur eux, les blessures disparaissent d’un plan à l’autre, et il est bien connu qu’une épée plongée jusqu’à la garde dans le ventre d’un ennemi ressort plus propre et brillante qu’avant, bref c’est limite du Narnia du point de vue des batailles aseptisées.

–  Le prince, c’est lui qui, pour moi, est le plus mal adapté, déjà le choix de l’acteur, Jake Gyllenhaal (de son vrai nom Jacob Benjamin Gyllenhaal), est selon moi mal choisi.


Ya rien qui choque? genre 80 kilos de muscles?

Dans le jeu, le prince est un petit mec tout mince qui peut défier la gravité et gambader sur les murs, quoi de mieux pour le film qu’un acteur bodybuildé qui soulève 3 fois son poids avec une main? (cette question est rhétorique et sarcastique, pour les 2 du fond qui ont du mal à enfoncer les portes ouvertes).

Malgré ça je n’ai rien contre cet acteur qui ne joue pas si mal que ça et qui a un peu plus de charisme que la plupart de ses collègues.

Ensuite le personnage est quand même sensé être le héros du film, et un prince qui plus est, mais il manque sérieusement de profondeur, et il est d’une naïveté a faire pâlir un enfant de 5 ans qui attends que la petite souris vienne lui troquer sa dent de lait contre un petit billet.

–  J’ai vu le film en VOSTFR, et heureusement que je comprends assez bien l’anglais pour ne pas avoir besoin des sous-titres car ils sont vraiment nuls, sûrement les pires que j’ai vu (et j’en ai vu des mauvais).

Conclusion:

Le film n’est pas un chef d’œuvre, les fans de la licence ne s’y retrouveront pas vraiment, mais pour les autres (les masses, le public visé en fait), le film est agréable et divertissant sans marquer les esprits, un bon film pour un mercredi après midi pluvieux, les 7 – 13 ans vont adorer.

Ma Note: 6/10 pas top, mais pas de lynchage de licence auquel Hollywood nous a habitué.

La bande annonce (parce que je suis sympa et que Nivrae m’y oblige):

4 Responses

  1. nelsHD

    Oh la … il est bodybuildé comme jamais le Jake !
    J’avais peur d’une daube énorme … tu me donnes un peu plus d’espoir ;)

  2. MARIE

    Je viens seulement de lire votre critique, et j’adhère totalement, moi qui était une fan de ce couplet de Prince of Persia, the sands of time, j’ai été vraiment déçue du film pour commencer, qui ne ressemble en rien au jeu, mais comme vous dites, il faut faire des entrées, et de deux, le choix de l’acteur, ça ne va pas du tout, mais on s’y fait au final, mais j’adhère à votre critique, c’est lamentable tout de même, même si j’adore cet acteur !!! Cdt

  3. Je suis bien d’accord avec toi pour cette critique. Prince Of Persia ou le film typique représentant la grosse industrie Bruckheimer et Disney. Un bon blockbuster pour faire de l’argent en somme.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :