Author

Marine

Browsing
Cinéphile aux lacunes exemplaires, mon coeur bat aussi pour la musique, les chaussures léopard et les romans de Bret Easton Ellis. Maman de 2muchponey.com, niçoise d'origine, parisienne de coeur, je nage en eaux troubles avec la rage de l’ère moderne et la poésie fragile d'un autre temps. Si tu me parles de Jacques Demy je pourrais bien t'épouser.

Retour à Cannes avec une seule obsession : pouvoir voir Once Upon a Time in Hollywood. Suite à la déconvenue attendue de la veille, il reste encore une chance : la projection du lendemain de 12h au Grand Théâtre Lumière. Et comme il paraîtrait qu’un “petit quota de places soit réservé pour la presse” on y est évidemment à 9H45. 4 personnes devant, je suis la 5ème. Si tout va bien ça rentre. Once Upon a Time in Hollywood A 11h ça commence à s’agiter, à 11H15 on bipe mon badge. Bonheur immense ! Dans la salle, je réalise la…

Aujourd’hui c’est mardi et mardi c’est Quentin Tarantino à Cannes. On sent sur la Croisette l’ambiance des grands jours. Les chasseurs d’autographes ont déjà rejoints leur escabeau. Les panneaux “Léo” et “Brad” se multiplient. Le service de sécurité est renforcé. Elle est là LA grande montée des marches de 2019. Alors évidemment, dans cette folie ambiante, la volonté de voir One upon a time in Hollywood devient une priorité absolue. La Belle Epoque Mais ce n’est pas encore l’heure. D’abord, j’ai rendez-vous dans le passé avec La Belle Epoque de Nicolas Bedos. Déjà à l’origine du brillant Monsieur & Madame Adelman, Nicolas Bedos…

La compétition continue d’être folle. Même si j’ai toujours la tête en Bretagne avec ses filles en feu, je me réjouis d’avance. Aujourd’hui c’est Une Vie Cachée de Malick. Portrait de la jeune fille en feu, Adèle, tatouage Pour que vous puissiez saisir pourquoi je vois les films en décalé certains jours, petit lexique cannois. Depuis 2 ans, la projection officielle de 19h vaut pour avant-première mondiale (là où avant on pouvait voir ce dit film dans la journée). Une partie de la presse le voit à quelques heures d’intervalle. De mon côté, je voulais le voir au Grand Théâtre…

Nous sommes le dimanche 19 mai et c’est aujourd’hui que Céline Sciamma présente son nouveau film Portrait de la jeune en feu. Pour moi c’est ma première grosse attente du Festival. Mais l’heure n’est pas à Sciamma. Le lac aux oies sauvages Pour commencer, direction Le lac aux oies sauvages. Le film de Diao Yi’nan a fait sensation la veille. Tout le monde le voyant comme un gros prétendant au Prix de la mise en scène. Ce polar chinois raconte l’histoire de Zhou Zenong, malfrat spécialisé dans le vol de motos au coeur d’un vrai système organisé. Le jour où tout tourne…

La foule est là. Les gens vont et viennent. A peine sortie du train, je sens déjà l’atmosphère cannoise. Pas de temps à perdre. Direction le bureau des accréditations où même en tant que blogueuse, on m’accueille en “professionnelle”. On me donne mes accès wifi pour faire “mon travail”. Je signe un embargo pour ne rien dire avant la diffusion officielle des films. Récupère mon sac de festivalière. Mon programme avec les projections presse. La sensation est unique. Toujours au rendez-vous. Comme si pendant 1 semaine, je n’étais plus employée d’une agence parisienne mais journaliste au coeur du plus grand…

Valises embarquées, ordinateur chargé et programme imprimé : il est Cannes – 1 ! Cela fait maintenant 5 ans que je fais le trajet Paris-Cannes pour rejoindre le plus grand Festival au monde. Dans le train, les hommes ont leur costume sous housse. Certains profitent des 5h de train pour anticiper déjà un manque de sommeil qui arrivera plus vite que prévu. D’autres parlent rendez-vous. Moi, en état de sur-excitation depuis la cérémonie d’ouverture, je me pose devant mon écran à la recherche d’une connexion pas trop mauvaise pour vous écrire quelques mots. Cannes et Moi Vous le savez, Cannes…

Dimanche dernier je rentrais de Vienne. Et contrairement à d’habitude, je suis arrivée à l’aéroport Charles de Gaulle. Pour les non-parisiens, sachez que l’aéroport se situe au Nord de Paris et que les transferts vers le centre se font généralement en RER. Et qu’il faut prévoir facilement 1 heure pour rejoindre Paris. Bref. Revenons-en à ce retour de Vienne. Dimanche dernier donc j’arrive à 18h à Charles de Gaulle après 4 jours passés dans la merveilleuse capitale autrichienne (que je vous recommande grandement soit dit en passant). En arrivant à 18h je me disais que je serais rentrée tôt chez…

Il y a moins d’un an, j’achetais mon premier vélo électrique. Le premier prix décathlon mais électrique quand même lasse du retard de déploiement du parc Velib. Aujourd’hui, mon vélo a été volé. Et le parc Velib a enfin abouti. Alors me voilà à me reposer cette question : acheter ou louer ? Les plus du vélo électrique propriétaire : Il faut reconnaître qu’avoir son propre vélo est assez agréable. Pour la moindre course ou des trajets plus grands, le vélo est en bas de chez toi (dans un local évidement) et tu n’as qu’à le prendre. En un an,…

Le tennis féminin prêt à accueillir les transgenres ? Qu’on se le dise, le sport est (peut-être) enfin sur le point de vivre une grande et belle révolution ! Vous le savez, sur mon site, je partage régulièrement mes coups de cœur et mes coups de gueule. À ce sujet, il y a quelque temps, je vous avais parlé de ma très mauvaise expérience avec une prof de step nombriliste. Depuis, je suis clairement passée à autre chose et j’ai même changé de discipline, en choisissant de m’intéresser davantage au yoga, notamment. Mais, aujourd’hui, c’est encore d’un autre sport que je veux…

Pin It