Si vous étiez pré-ado dans les années 90, vous vous souvenez sûrement des t-shirts délavés aux couleurs flashy qui remplissaient les cours des collèges. Soyons honnêtes, on n’aurait pas forcément misé sur le come-back de cette tendance un peu particulière. Et pourtant, on constate depuis peu le retour en force des motifs Tie & Dye, que ce soit sur des vêtements, du linge de maison ou encore des éléments de décoration. On est donc en droit de se poser quelques questions : le Tie & Dye, qu’est-ce que ca veut dire, d’où ca vient et pourquoi cet engouement ? Retour sur un phénomène qui ne date pas d’hier !

Traduit littéralement en français, “Tie & Dye” signifie “nouer & teindre”. En effet, cette technique de teinture et de décoloration consiste à nouer ou plier un textile avant de lui appliquer une ou plusieurs teintures colorées. De cette façon, la couleur va se répartir de manière diffuse et irrégulière sur le vêtement en faisant apparaître des motifs géométriques variables selon le pliage effectué.

Depuis le VIIIè siècle, l’utilisation du Tie & Dye est courante en Asie, notamment en Chine, au Japon (sous le nom de “Shibori”) et en Indonésie. En Afrique de l’ouest, on s’en sert depuis des siècles pour décorer vêtements traditionnels et textiles décoratifs. Les élastiques qui tiennent en place le textile noué avant la teinture sont parfois remplacés par de la cire chaude qui empêche la diffusion de la couleur : on parle alors de batik.

Mais c’est aux USA, au début des années 60, que son nom actuel lui est donné et que sa popularité va exploser. En effet, c’est à ce moment que mouvement psychédélique et la scène hippie adoptent ces motifs colorés distordus qui leur rappellent les hallucinations observées lors de la prise de drogue comme le LSD. C’est aussi une façon de se démarquer de l’uniformité de la mode héritée des années 50. Le vêtement devient donc une façon pacifique d’exprimer son rejet des valeurs dominantes plutôt conservatrices de l’époque. Lors du célèbre festival Woodstock en 1969, plusieurs artistes emblématiques de la culture hippie comme Janis Joplin ou Joe Cocker arborent des vêtements tie-dye lors de leur performance. Spirales, mandalas et autres motifs kaléidoscopiques multicolores deviennent le symbole de la contre-culture hippie jusqu’à la fin des années 70.

Le Tie & Dye connaît un regain de popularité à la fin des années 80 et devient une tendance importante pour les adolescents des années 90. Encore une fois, ce revival démarre aux USA : la jeunesse se réapproprie cette technique, ravie de pouvoir transformer soi-même ses vêtements. Casquettes, t-shirts XL, bikinis et salopettes se parent de couleurs flashy, avec plus ou moins de succès !

Le retour du style depuis environ un an n’est donc pas une grande surprise, puisque comme nous l’explique cet article publié par ShopAlike, la plupart des grandes tendances sont cycliques. Les créateurs de mode l’ont bien compris : Prada, Stella McCartney, Michael Kors ou encore Dior incorporent le Tie & Dye à leurs collections dès 2019. Logiquement, les grandes enseignes populaires de prêt-à-porter comme H&M, Zara ou Mango suivent le mouvement.

Évidemment, le genre a évolué pour s’adapter à notre époque. Fini les couleurs arc-en-ciel flashy et les motifs floraux, place aux tons pastels voire sombres, par exemple des gris sur noirs, et des rayures subtiles. Au niveau des matières, on ose désormais l’application sur des textiles plus nobles comme le lin ou le satin. On est donc loin de l’approche hippie des années 60-70, même si l’aspect DIY et l’unicité de chaque vêtement séduisent toujours autant.

À propos de DIY

Si vous vous sentez l’âme d’une créatrice de mode, sachez qu’il est plutôt simple de se lancer. Vous aurez simplement besoin d’un t-shirt (ou la pièce de votre choix) uni, de quelques élastiques et d’eau de javel ou de teinture pour textile. Évitez les teintures bas de gamme si vous voulez que votre œuvre d’art résiste à plusieurs lavages en machine ! Vous trouverez des tutoriels sur les différentes techniques par ici.

À vous de jouer, et si vous doutez de vos talents créatifs, une bonne session de shopping à l’ancienne vous permettra facilement de trouver votre coup de coeur Tie & Dye !

Author

Cinéphile aux lacunes exemplaires, mon coeur bat aussi pour la musique, les chaussures léopard et les romans de Bret Easton Ellis. Maman de 2muchponey.com, niçoise d'origine, parisienne de coeur, je nage en eaux troubles avec la rage de l’ère moderne et la poésie fragile d'un autre temps. Si tu me parles de Jacques Demy je pourrais bien t'épouser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It