Blood Machines sort pendant 4 jours au cinéma grâce à un évènement CGR, l’occasion de découvrir le film kickstarté de Seth Ickerman sur une bande son de Carpenter Brut. La liste des Cinéma est ici : https://www.cgrevents.com/programmation/blood-machines et sur Paris il sera diffusé le 1er septembre au Publicis Cinémas (Champs Élysées).

Space / Cosmic Opera

Blood Machines suit deux chasseurs de l’espace qui traquent une machine tentant de s’émanciper. Après l’avoir abattue, ils assistent à un phénomène mystique : le spectre d’une jeune femme s’arrache de la carcasse mécanique comme si cette dernière avait une âme. Démarre une course poursuite à travers l’espace pour comprendre la nature de ce phénomène.

Les femmes sont plus que des outils, des voix, vous savez cette I.A. qui parle avec une jolie voix dans votre vaisseau spatial, parfois elles prennent vies ! J’aurais peut-être d’ailleurs aimé un peu plus de clarté sur le sujet :).

50 minutes et une bande son folle créée par Carpenter Brut pour plonger dans cet univers coloré, punchy et très années 80. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre même si j’avais eu un premier aperçu avec le clip de Turbo Killer fait avec des petites voitures majorettes sur le même univers, il y a 4 ans.

Seth Ickerman à la réalisation, n’est pas une personne, mais deux jeunes réalisateurs : Raphaël et Savitri. Français et spécialiste du film de garage, ils nous présentent ici un film hors format, pas long, mais pas court. Une production Logical Pictures et Rumble Fish, mais surtout kickstarté !

On ne s’attend pas à ça, c’est prenant, c’est transportant. J’ai plongé la tête la première tant la musique est envoûtante et les images attirantes. Attention toutefois, ne vous attendez pas au meilleur acting d’Hollywood, le casting international est sympa, mais le jeu d’acteur a un petit côté série B : Elisa Lasowski (Corey), Anders Heinrichsen (Vascan) Noémie Stevens (Tracy) Christian Erickson (Lago).

Un film et un making Off

Lors des projections le film Blood Machines de 50 minutes sera diffusé ainsi que le Making off qui dure un peu plus longtemps. J’ai eu la chance de découvrir les deux en avant-première et c’est vraiment canon. On prend une première claque de plaisir devant le film et ensuite notre curiosité est comblée par le making off qui vaut vraiment le détour.

On apprend beaucoup sur la conception du film, des décors, le plateau avec les acteurs etc. C’est vraiment bon d’avoir directement les retours après le moyen métrage. J’ai particulièrement été fascinée par la partie sur les décors composés, en majorité, de matériaux de récupération.

On se rend compte que le travail en post-production est énorme, quand on les voit tourner sur un fond vert dans une cour à côté un hangar c’est flagrant ! Et puis le travail sur le son, c’est magique et je ne boude pas mon plaisir de me faire presque 50 minutes de Carpenter Brut !

Uniquement chez CGR et pendant 4 jours

Comme je le disais au-dessus, ça vaut le coup, mais c’est un créneau à prendre, car Blood Machines ne sera diffusé que dans les CGR (et le publicis Cinema) entre le 1er et le 4 septembre 2020. Cette courte durée est assez rare, mais c’est une jolie occasion de découvrir le film sur grand écran. Pour l’avoir vu en 4K sur la TV, c’est assez fou visuellement.

Foncez !

https://www.cgrevents.com/programmation/blood-machines

Author

Blogueuse spécialisée dans les écrans. Partage son temps entre les bouquins, les jeux vidéo, les séries TV, le cinéma et les podcasts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It