Ce mercredi sort en salles “A ceux qui nous ont offensés”, un premier flm qui s’offre le luxe d’avoir Michael Fassbender en tête d’affiche. Qu’est-ce que ça vaut ? On vous dit tout par ici.

Synopsis: Les Cutler vivent comme des hors-la-loi depuis toujours dans une des plus riches campagnes anglaises, braconnant, cambriolant les résidences secondaires et narguant la police. Luttant pour faire perdurer leur mode de vie, Chad est tiraillé entre les principes archaïques de son père et la volonté de faire le nécessaire pour ses enfants. Mais la police, les traquant sans relâche, l’obligera peut-être à choisir entre sa culture et le bonheur des siens…

Quand on pense à des films parlant des gens du voyage, on visualise très souvent “Snatch” et son Brad Pitt inimitable. Pour ce “A ceux qui nous ont offensés“, Michael Fassbender prend fièrement la relève de Brad dans un rôle beaucoup plus sérieux que le déroutant Snatch. Ici, l’histoire est ancrée dans la réalité et on ressent très vite de l’empathie pour tous ces personnages, surtout pour ce père de famille qui tente coûte que coûte d’offrir une meilleure vie à son fils que celle qu’il sait qu’il peut lui offrir.

Et oui, si le film est aussi une histoire de casse, de cambriolage et d’arrestation en chaîne, il est surtout une superbe histoire sur la filiation et l’héritage. Profondément humain, A ceux qui nous ont offensés nous emmène dans un récit brut et touchant, surprenant.

Malgré un milieu de film qui montre une baisse de rythme évidente, ce premier film reste quand même un bon cru, porté par un casting impeccable (Brendan Gleeson, Sean Harris…). La musique elle, est composée par un des membres des Chemical Brothers.

Parfois intense, parfois touchant, parfois révoltant, ce film aux allures d’un film indé de Sundance est une belle réussite pour Adam Smith qui signe un film sur la marginalité et les préjugés qui ne laisse pas indifférent. Quant à Michael Fassbender, il n’est jamais aussi bon que dans cette simplicité, loin des blockbusters, car ce A ceux qui nous ont offensés n’est pas sans rappeler l’ambiance d’un Fish Tank qui avait de quoi marquer les esprits.

Author

Grande enfant qui donne son avis sur les films et les séries sur WAG. Et sur cine-nerd.fr . Et aussi sur welovecinema.fr ... Aime les acteurs et les expose sur ses avatars Twitter (@AnaBerno). Véritable pipelette à tendance bisounours, je suis pourtant Bretonne, donc mangeuse de crêpe têtue. Ce que je préfère sinon, c’est découvrir de nouveaux endroits à visiter et des nouveaux bars à tester entre amis.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It