Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > [Deauville 2016] Days 7 & 8 en bref

[Deauville 2016] Days 7 & 8 en bref

Infinie tristesse. Pour la première fois depuis 5 ans, je ne suis pas présente à Deauville pour couvrir le Festival du Cinéma Américain. Rassurez-vous, Anaïs répond quant à elle bien présente et vous parlera de ses coups de cœur et des coulisses de notre festival préféré.

Parce que l’idée de ne pas du tout parler du Festival me parait impensable, je vous propose un article par jour avec une sélection de Tweets et de Photos pour que, vous aussi, vous ayez la sensation d’être en Normandie.

DES FILMS

1. Complete Unknown – COMPÉTITION – 08/09

Présenté en compétition jeudi matin, Complete Unknown raconte l’histoire d’Alice, une femme bien mystérieuse interprétée par Rachel Weisz, au top de sa forme. Très bel accueil du public pour ce drame qui n’a malheureusement pas encore de date de sortie française.

2. Teenage Cocktail – COMPÉTITION – 08/09

Deuxième film en compétition du jour, Teenage Cocktail raconte comment deux adolescentes dérapent en usant d’Internet. Il s’agit du premier film de John Carchietta. Il s’agit surtout d’un gros flop…

3. Frank & Lola – PREMIÈRE – 08/09

Ce jeudi était de toute évidence la journée Michael Shannon, personnage principal à la fois de Complete Unknown et de ce Frank & Lola. Un film que pas grand monde ne semble avoir vu mais qui a su convaincre ses quelques spectateurs.

4. War on Everyone – PREMIÈRE – 08/09

Jeudi soir, place au duo déjanté formé par Michael Peña et Alexander Skarsgård dans la comédie War on Everyone. Les deux hommes ont mis le festival dans leur poche !

5. Brooklyn Village – COMPÉTITION – 09/09

Ça commence sérieusement à sentir la fin de festival. Ce vendredi sont présentés les derniers films en compétition avant la révélation du palmarès samedi soir. Parlons d’abord du film du matin, à savoir Brooklyn Village, réalisé par Ira Sachs, déjà passé par Deauville (on se souvient de Love is Strange) qui a complétement divisé le public. C’était tout ou rien. En attendant de découvrir le film, je valide la sublime affiche (voire ci-dessous).

6. The Fits – COMPÉTITION – 09/09

On y est. The Fits est donc le dernier film présenté en compétition. Premier film d’1h12 d’Anna Rose Holmer, qui n’aura pas trouvé son public au CID…

7. Eye in the sky – PREMIÈRE – 09/09

Thriller politique porté par Helen Mirren, Eye in the sky sentait franchement pas très bon (sortie en e-cinéma… le 09/09 soit le même jour que sa présentation à Deauville + présentation en après-midi au CID). Il aura su tout de même convaincre les quelques personnes ayant partagé leur avis sur Twitter…

8. Imperium – PREMIÈRE – 09/09

L’évènement de vendredi soir n’était pas tellement la projection d’Imperium, ce thriller avec Daniel Radcliffe n’ayant toujours pas de date de sortie chez nous, mais bien la venue de son interprète principal, l’éternel Harry Potter. Il recevait ce soir le prix du Nouvel Hollywood. Quant au film…

DES PEOPLE

Alors, quelles stars ont foulé le tapis rouge durant ces deux jours ? Une petite sélection des photos officielles (vous pouvez en découvrir d’autres sur la page Facebook du Festival).

Deauville2016

L’équipe de War on Everyone (Michael Peña et Alexander Skarsgård) venue présenter le film jeudi soir. On les remercie pour l’animation !
Deauville2016

Vincent Lindon est depuis quelques années un grand fan du Festival. On attendait de savoir quand il allait se montrer cette année, le voilà !

Deauville2016

La très enceinte Clémence Poésy (ça se voit pas sur cette photo mais elle a un bon petit bidon) est venue vendredi soir rendre un hommage à Daniel Radcliffe, avec qui elle a brièvement tourné dans Harry Potter.

DES ANECDOTES

1. En fait peut-être qu’ils s’aiment bien finalement…

2. Sympa cet Harry, c’est bien un Gryffondor

3. Découvrez les Taxi Driver Interviews by Kiehl’s

Mis à jour le

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.