Présenté dans le cadre de la Quinzaine des réalisateurs à Cannes cette année, Mustang avait fait l’effet d’une petite bombe dans un festival qui manquait de pépite. Le film turc est désormais sur nos écrans et on vous dit pourquoi il mérite tous les détours !

 

Mustang_Film

 

Dans un petit village turc, Lale et ses sœurs vivent leur insouciance de leur adolescence sous l’œil bienveillant de leur grand mère. Un jour, à la fin de l’année scolaire, elles jouent à la plage avec des garçons de leur école. Amplifiée et déformée l’histoire fait le tour du village et les sœurs sont perçues comme des dévergondées. Dans la Turquie traditionnelle, un tel affront ne passe pas pour leur oncle. Il faudra les marier et vite.

 

Il y a quelque chose de très fort dans ce premier film de la réalisatrice Deniz Gamze Erguven : la vie et la joie qui habitent chacune de nos héroïnes emprisonnées. Une vie d’insouciance et d’espoir qui va être entachée par la cruauté et la bêtise des adultes. Aussi lumineux que viscéralement tragique, Mustang fait partie de ces films qui n’ont pas besoin de beaucoup d’artifices pour briller. Chaque moment de vie des 5 sœurs étant un souffle d’air pur. Chaque décision forcée un déchirement dans la poitrine.

 

Mustang_film_2

 

Impossible de ne pas s’identifier à ces jeunes filles la. En tant que femme née et élevée dans un pays moderne et civilisé, impossible de regarder Mustang sans être en colère. En colère contre les disparités naturelles qui se font en fonction de l’endroit du monde dans lequel on nait. Comment concéder qu’au XXIeme siècle certaines enfants soient encore mariée de force et séquestrées par ce que l’inconnu dérange ? Difficile de le pas ressasser les thèmes de Mustang longtemps après la fin du film. Difficile de ne pas avoir envie de crier Liberté partout à qui eut bien l’entendre…

 

Si certains ont vite cité Coppola à la découverte du film, on aura trouvé une différence notable : le vision de la vie. Chez Coppola nos héroïnes sont mélancoliques et rêveuses dès le premier plan, chez Erguven elles sont remplies de vie et de joie. D’ailleurs les 5 actrices sont toutes incroyables aussi belles que délicates. On aura eu un vrai coup de coeur pour la pétillante et intelligente Lale, la plus jeune des soeurs interprétée par Günes Nezihe Sensoy.

 

Mustang_Film_3

 

Au final Mustang se révélera être bien plus qu’un Virgin Suicide en Turquie. Une ode à la liberté au milieu des carcans provinciaux. Un choc !

Author

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It