Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > [Critique Cinéma] Spy avec Melissa McCarthy, Jason Statham et Jude Law

[Critique Cinéma] Spy avec Melissa McCarthy, Jason Statham et Jude Law

314791.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxSpy est la nouvelle comédie de Paul Feig (Mes meilleures amies, Les Flingueuses)

Date de sortie: 17 juin 2015

Casting: Melissa McCarthy, Jason Statham, Jude Law, Rose Byrne, Miranda Hart, Bobby Cannavale, Allison Janney, Morena Baccarin

Synopsis: Susan Cooper est une modeste et discrète analyste au siège de la CIA. Héroïne méconnue, elle assiste à distance l’un des meilleurs espions de l’agence, Bradley Fine, dans ses missions les plus périlleuses. Lorsque Fine disparaît et que la couverture d’un autre agent est compromise, Susan se porte volontaire pour infiltrer le redoutable univers des marchands d’armes et tenter d’éviter une attaque nucléaire…

173118.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Spy est un film d’espion loser. Si l’on connaît bien le genre avec les films de Leslie Nielsen, Johnny English ou Max la Menace, Spy retourne un peu le propos. Pas question d’un incapable envoyé par erreur. Susan, interprétée par la vivace Melissa McCarthy est compétente mais, manquant de confiance en elle, elle s’est laissée empêtrer dans une carrière de bureau au FBI, laissant les hommes briller pendant qu’elle les assiste dans l’ombre. Elle sera envoyée en mission après la perte de son partenaire et la compromission des autres agents.

Si Spy donne la part belle aux femmes, il n’est cependant pas à qualifier de film féministe, il ne porte ni message ni thèse autre que celui de souligner l’importance de la confiance en soi.

262535.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Melissa MacCarthy s’acharne à retrouver une bombe nucléaire tout en assénant des répliques féroces, handicapée plus qu’épaulée par un Jason Statham survolté qui prend un malin plaisir à surjouer, notamment son accent. Si cela fait plaisir de revoir Statham dans un rôle comique de loser, lui semblait définitivement cantonné dans le film d’action musclé, il en fait malheureusement beaucoup trop.

Paul Feig parvient la plupart du temps à maintenir ensemble action et comédie dans des scènes réussies, notamment le combat dans la cuisine. Quelques scènes tombent malheureusement à plat, comme avec 50 Cent dans l’hélicoptère et quelques apparitions de Statham plus ridicules que drôles.

C’est finalement une comédie d’action réussie dont le succès repose principalement sur Melissa McCarthy, son énergie et ses répliques dévastatrices.

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Response

  1. Suivant la sortie de Kingsman : Services secrets (février) et précédant celles de Mission : Impossible : Rogue Nation (août), Agents très spéciaux : Code U.N.C.L.E. (septembre), Le Pont des Espions (octobre) et 007 Spectre (novembre), SPY prouve que le film d’espionnage est bel et bien remis au goût du jour cette année. Et la recette mijotée par Paul Feig se révèle tout bonnement savoureuse. Le film cultive en effet les situations rocambolesques, les gags visuels allumés et les joutes verbales percutantes à l’humour ravageur. Fins ou trashs, verbaux ou visuels, les effets font mouche à chaque moment et témoignent d’une puissance comique explosive et communicative

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :