Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > Critique de film > Critique cinéma: Infectés (Carriers)

Critique cinéma: Infectés (Carriers)

Infectés est un film de David et Alex Pastor, un peu dans la mode actuelle : virus, road trip, fuite, infection, …

Synopsis: Quatre jeunes gens foncent sur l’autoroute en direction de l’océan, mais ils ne sont pas en route pour des vacances : ils tentent d’échapper à la fin du monde… L’espèce humaine est menacée par un virus mortel. Plus personne n’est à l’abri. Pour tenter d’échapper à la pandémie, Danny, son frère Brian, sa petite amie Bobby et une amie d’école, Kate, font route vers le sud-ouest des États-Unis. S’appuyant sur un souvenir d’enfance, Danny est convaincu qu’ils trouveront un refuge sur une plage de surfeurs isolée du golfe du Mexique… (allocine)

Casting : Chris Pine (Star Trek), Piper Perabo (Coyote Girl), Lou Taylor Pucci, Emily VanCamp (Brothers & Sisters).

Alors ce film fait penser à beaucoup d’autres films post-apocalyptique pourtant on accroche a l’histoire. Il n’est pas exceptionnel mais on est interessé par l’histoire, par l’aventure. Et puis les masques, la maladie, ça rappel vaguement la peur de la grippe H1N1.

Les acteurs sont bons, la tension est présente, les humains tentent de respecter leurs règles, tant que ça les arrange…

Je m’attendais pas à apprécier ce film mais il est passé tout seul. Un peu surprise par l’espace-temps qui est très réduit, j’ai eu peur de vivre une arnaque mais c’est plutot bien passé.

Tout est bien monté, bien fait, on ne connait pas tous les détails, mais on sait l’essentiel : « Une personne malade est une personne morte ».

Beaucoup moins dramatique que « La route », beaucoup moins comique que « Zombieland » et moins effrayant que « 28 semaines plus tard », malgré tout le film s’en sort plutôt pas si mal.

Ma note: 7/10

Public: Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

Bande annonce:

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Responses

  1. Sapaka

    J’avoue être stupéfait par cette critique somme toute positive pour ce navet sans nom! o_O
    Certes le film s’écarte du film traditionnel de zombis… Mais pour le pire.

    Les acteurs sont mauvais. Vraiment mauvais.

    Par ailleurs, le film tombe dans un film vieux comme le monde : les personnages sont antipathiques à un point que dès la première demi-heure on se surprend à souhaiter la mort des différents protagonistes. une mort douloureuse (pour leur apprendre à être aussi cons) et rapide (pour que le film se termine plus vite)

    Et quitte à essayer de faire dans l’introspection humaine du « que ferait-on si on était à leur place ou du « jusqu’où peut aller l’être humain dans pareil situation » essayons de sortir des évidences banales :
    – On a peur / On se méfie des autres / On se divise.
    Ce traitement simpliste (et, normalement, efficace) se retrouve dans les bons films de zombis et le 28 jours plus tard de Boyle est immensément plus complet dans la bassesse humaine, le déchirement et le manque de solidarité.

    Ma note : 1/10 (pour C. Meloni qui est le seul à s’en tirer en tant qu’acteur)

    Ps : commentaire pondu à la hâte au boulot, navré pour les fautes et incorrections.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :