Continuons notre périple autour des films musicaux. Pour rappel, l’idée est de partager avec vous mes moments préférés de ce genre que j’affectionne depuis ma tendre enfance. Le sujet est vaste et je vous parlerai aussi bien de classiques que de dessins animés ou de pépites moins connues.

THE PROM (L to R) JO ELLEN PELLMAN as EMMA, ARIANA DEBOSE as ALYSSA GREENE in THE PROM. Cr. MELINDA SUE GORDON/NETFLIX © 2020

Après avoir exploré les cultissimes Grease et Peau d’âne, revenons à l’actualité avec The Prom, la toute dernière comédie musicale sortie. Disponible sur Netflix depuis début décembre, le film de Ryan Murphy, plus connu pour ses séries télé comme Glee, American Horror Story ou Pose, est l’adaptation d’un musical de Broadway assez récent puisque la première a eu lieue en 2016. On y fait la connaissance d’Emma, lycéenne lesbienne d’une petite ville des Etats-Unis dont le bal de promo est annulé par les parents d’élève quand ils apprennent qu’elle souhaite s’y rendre avec sa copine. Pendant ce temps-là, à New-York, quelques vedettes de Broadway essuient un échec critique important. Elles souhaitent redorer leur blason et s’emparent donc de l’histoire d’Emma, médiatisée sur les réseaux sociaux. La troupe se rend donc dans l’Indiana pour voler au secours de la demoiselle.

Pas étonnant que le maître Murphy se soit intéressé à cette histoire. Elle réunit tous ses sujets de prédilection : de la musique, des personnages pénibles mais attachants et une cause LGBTQ.  Il a réussi à s’entourer d’un très beau casting composé de Meryl Streep, James Corden ou Nicole Kidman, faisant de The Prom un des films les plus attendus de la fin d’année. Au premier visionnage, j’ai navigué entre plusieurs sentiments. On peut dire que le film ne m’a pas eu tout de suite, mais l’engagement des acteurs, la sincérité de Murphy et tous ces bons sentiments ont eu raison de moi. On ne touche pas à la perfection, certains lui reprocheront de verser un peu trop dans la guimauve. De mon côté, je pointe un surjeu de la jeune actrice principale (Jo Ellen Pellman) et quelques longueurs, mais dans l’ensemble le pari est réussi.

Preuve en est, la bande originale tourne en boucle chez moi depuis quelques semaines. Le film reprend les chansons du musical, évidemment, mais il propose aux spectateurs deux morceaux originaux que sont Wear your crown et Simply Love. Faire un Top 3 de mes passages musicaux s’est révélé être une tâche ardue. Disons que je n’ai pas encore le recul nécessaire pour connaître les chansons qui resteront dans ma playlist d’ici quelques mois. J’ai écarté, à contrecœur, The Lady’s Improving (interprété par la toujours parfaite Meryl Streep) ou It’s time to dance (le final chanté par l’ensemble du cast).  

3You Happened

Nous sommes encore dans la première partie du film et à ce moment-là, on croit que tout s’est vite réglé  et que le bal de promo va finalement avoir lieu sous peu. Le lycée est saisi par une excitation et nous assistons donc à quelques demandes d’adolescents en chaleur. Si You Happened intègre ce Top, c’est pour le dynamisme de la mise en scène et l’efficacité de la mélodie, disons-le.

2Alyssa Greene

Comme je l’indiquais plus haut, je ne suis pas fan du personnage d’Emma et de son interprète. Je trouve Alyssa plus intéressante. La chanson Alyssa Greene permet de faire plus ample connaissance avec elle et fait briller son interprète, Ariana DeBose. Sans aucun doute LA révélation du film, qui mettra de nouveau sa voix au service d’un film musical très prochainement. Le rendez-vous est donc pris pour le West Side Story de Spielberg.

1Love Thy Neighbor

Emmené par le meilleur personnage du film (impeccable Andrew Rannells), Love Thy Neighbor est sans doute la chanson qui m’a fait basculer. J’ai été happée par son énergie, son interprète principal et le message de tolérance qu’elle prône. Je vous mets au défi de na pas sourire ou taper du pied devant ce numéro musical.

Author

Banlieusarde de souche, parisienne d'adoption, New-Yorkaise de cœur. S'épanche régulièrement sur La Bobine Sélective pour partager son amour du 7ème art. Aime la bière de toute sorte, le foot bourrin, les films d'horreur sanguinolents mais aussi le champagne avec des fraises, le vernis à ongles rose et les comédies romantiques pleines de clichés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It