Voilà quelques jours que Guardian Tales est disponible sur Android et iOS, j’ai lancé le jeu dès la sortie étant en recherche de jeu pas trop “gourmand” en temps et me permettant quand même de m’amuser 1 ou 2 heures par jour.

Action-RPG gatcha dans un univers mystique

Guardian Tales est un jeu mobile développé chez Kong Studios avec Kakao Games (Black Desert Online). Côté style de jeu on est sur un action-RPG avec des donjons et des énigmes et aussi une partie gatcha games (boîte à butin). En y jouant on pense à Zelda, surtout aux vieux épisodes en 2D/vue de dessus.

L’histoire du jeu est assez “classique”, on y incarne un héros du hasard (juste il se trouvait là) et on doit sauver le monde des démons. C’est donc à Kanterbury que l’aventure se déroule, nous sommes un gardien légendaire (en devenir) et nous devons reformer une équipe pour reconquérir le trône.

On commence le jeu avec un personnage :

  • Choix du sexe :  « Homme chevalier » et « Femme chevalier »
  • Choix de la personnalité : « Audacieux », « Silencieux » et « Brillant »; influence au moins la voix du perso et surement quelques trucs en jeu, mais pas sûr que ça soit évident.
  • Choix du nom

Au départ on est seul et plus on avance, plus on débloque des places dans notre escouade pour passer à des équipes de 4 (dont votre chevalier).

Rapide, drôle, simple

Je vous ai dit que je cherchais un jeu simple, avec des parties rapides, en fait Guardian Tales correspond totalement à ça malgré la quantité de contenu disponible.

Il y a plusieurs choses qu’on peut faire dans le jeu :

  • Faire l’histoire, une aventure sur plusieurs mondes : en moyenne 10 minutes le chapitre
  • Améliorer nos héros et leur équipement
  • Faire des donjons pour de l’Xp / items / Or et autres bonus : 5 mn max par donjon
  • Grimper la tour des cadeaux
  • Récupérer les cadeaux de connexion
  • Participer aux évènements (raid, aventure, etc.)
  • S’occuper de sa ville (lobby)
  • Entrer dans une guilde

Les combats en donjon ou dans l’aventure sont un peu du style combats beat’em all, pas très difficiles sauf si vous n’avez vraiment pas le niveau de la zone. Pour les aventures et dans la tour, vous avez de nombreuses parties avec des énigmes simples, de l’infiltration, etc. Ça fait un peu de réflexion et quelques retry, mais franchement rien de compliqué !

Sur mobile les contrôles tactiles sont très réactifs : à gauche les déplacements, à droite les actions. La visée est automatique donc pas de souci pour tirer. J’ai rapidement pris en main le jeu. C’est également un jeu avec beaucoup de rejouabilité optimisée pour enchaîner le donjons. Idéal sur mobile !

Le design est kawaï, on a les vidéos et animations en 3D et le jeu est en pixel 2D vu du dessus à la Zelda. On aime.

Free2play, énergie, mais sans trop de pression

Qui dit Free2play dit achats et pourtant après beaucoup d’heures de jeu, je n’ai pas eu besoin de dépenser un kopeck ! Les microtransactions sont possibles, mais on peut aussi acheter avec les monnaies du jeu. Très varié, beaucoup d’objets pour acheter des choses, mais peut être un peu trop de monnaies in game. On s’y perd.

Dans les “gros” trucs à acheter, il y a les invocations d’items / personnages (2700 gemmes le pack avec un livreur en drone où il faut signer). Pour l’instant j’ai déjà pu faire plusieurs invocations sans jamais payer, car le jeu t’offre beaucoup de choses.

Comme dans ce type de jeu, on a un système de point d’endurance pour limiter le temps de jeu, et rendre payant ensuite, mais en fait je n’en ai jamais eu besoin en jouant 2 ou 3h par jour. Il y a tellement de récompenses en début que mon compteur ne baisse pas vraiment.

Petit résumé de Guardian Tales

Avec un univers graphique très joli, des inspirations Zelda, Studio Ghibli et autre univers de JRPG, Guardian Tales offre un jeu mobile avec beaucoup de contenu. Malgré le côté F2P, on ne sent aucune pression de payer (au moins les premières heures de jeu, j’ai fait les 3 premiers mondes sans souci et passé le niveau 40). Le gameplay est bien adapté, pas complexe, très mobile.

Pour les points négatifs : je dirais l’histoire. En fait, arrivé à un moment on lâche un peu l’histoire et on se lasse de l’humour et des longs discours, ce qu’on veut c’est des donjons qui passent bien et vite. Et puis cet humour est parfois un peu trop lourd !

Donnez-lui sa chance, c’est gratuit !

Apple Store et Google Play

Toutes les infos : https://guardiantales.com/

Author

Blogueuse spécialisée dans les écrans. Partage son temps entre les bouquins, les jeux vidéo, les séries TV, le cinéma et les podcasts.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :