Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Cinéma > [Ciné] Faut-il aller voir Bohemian Rhapsody ?

[Ciné] Faut-il aller voir Bohemian Rhapsody ?

On a eu la chance de voir Bohemian Rhapsody et de rencontrer une partie de l’équipe du film pour en parler. On vous donne notre avis sur le tant attendu biopic, projet presque maudit ! Alors, on va le voir ou pas ?

Bohemian Rhapsody retrace le destin extraordinaire du groupe Queen et de leur chanteur emblématique Freddie Mercury, qui a défié les stéréotypes, brisé les conventions et révolutionné la musique. Du succès fulgurant de Freddie Mercury à ses excès, risquant la quasi-implosion du groupe, jusqu’à son retour triomphal sur scène lors du concert Live Aid, alors qu’il était frappé par la maladie, découvrez la vie exceptionnelle d’un homme qui continue d’inspirer les outsiders, les rêveurs et tous ceux qui aiment la musique.

Voilà le pitch de départ de Bohemian Rhapsody, un biopic musical de plus. Un film sur une légende, un groupe de légende en l’occurrence, et un film qui retrace sa vie. Mais avec une vie comme celle de Freddie Mercury, forcément, il y avait beaucoup de peur et d’attente du coté des fans quant à l’adaptation sur grand écran. Pendant longtemps, il faut dire que c’est la crainte qui l’emportait, à juste titre, car le projet est passé de studio en studio, de réalisateur en scénariste et d’acteur principal à un autre. Johnny Depp, Sacha Baron Cohen…au fil du temps, la liste des Freddie s’est agrandie.

Au final, c’est Rami Malek qui remporte la mise, même si comme il nous le confiait lors d’un question-réponse, jusqu’à la fin du tournage il se disait qu’à tout moment le film pouvait encore changer de studio et donc d’acteur. Malgré cette possibilité et cette peur, il s’est plongé à fond dans le rôle et avoue avoir eu du mal à en sortir, se surprenant à parler avec les manières de Freddie lorsqu’il allait au restaurant en dehors du tournage.

Il faut avouer que cela a payé. Rami Malek fait plus que le job, sans en faire trop et ne jamais être un sosie parfait. Si à l’origine les deux hommes n’ont rien en commun, la ressemblance finit par être troublante, dans la personnalité encore plus que dans le physique. On se rend compte en effet que la prothèse dentaire n’a pas du tout dû être facile à porter dans certaines scènes, mais on l’oublie bien vite et on se laisse porter par le récit.

Mais d’abord, il faut tout de suite être clair vis-à-vis du public (qui avait regagné confiance dans le projet avec une très bonne dernière bande-annonce) : Bohemian Rhapsody n’est pas un biopic sur Freddie, c’est une célébration du groupe Queen à travers un de ses personnages, forcément le plus emblématique. C’est donc normal que le film commence le jour où le groupe se forme et se termine après leur dernier gros concert mythique. Ce qu’il y a avant ou après dans la vie de chacun serait de la fioriture et ferait sombrer le film dans du misérabilisme certainement mal venu. En tout cas ce n’est pas ce que j’avais envie de voir.

Pourtant, rassurez-vous, si vous avez lu les peureux qui se sont basés sur la bande-annonce craignant que beaucoup de choses passent à la trappe : Bohemian Rhapsody aborde bien tous les sujets « polémiques » de la vie de Queen et de Freddie Mercury. Le film pose très vite les bases du contexte de ce fils d’immigré qui n’assume ni son nom ni ses dents à cause desquelles on se moque de lui. On le voit aussi très vite être un créateur à la personnalité débordante et rencontrer sa femme qui aura toujours eu un rôle central dans sa vie, comme dans le film (et on est ravis de revoir Lucie Boynton dans un film d’ailleurs). On y aborde aussi au fur et à mesure ses doutes sur sa sexualité, puis son homosexualité plus ou moins assumée, le sida, la drogue, les fêtes à outrance mais la solitude qui en ressort, la séparation du groupe, etc.

Mais le film ne s’attarde pas là-dessus, car le coeur de l’histoire, c’est la musique. Celle de Queen. Et c’est surtout ce groupe, familial. Tout l’intérêt de Bohemian Rhapsody, c’est de démontrer que séparément, les membres n’y arrivaient pas. Pour créer, pour réussir, pour performer, pour exister même, ils devaient être ensemble. Malgré les coups de gueule, malgré les disputes et les rythmes de vie radicalement différents, Queen n’était Queen que lorsque toutes ces « drama Queens » étaient réunies.

Alors oui, c’est forcément édulcoré. Oui on s’épargne les derniers jours malades de Freddie Mercury, oui c’est très drôle alors qu’on ne s’attendait pas autant à une comédie. Mais comme le disent les acteurs eux-mêmes et les membres du groupe encore vivants qui ont validé chaque minute du film : c’est très bien comme ça. Pourquoi ? Parce que Bohemian Rhapsody n’est pas un biopic encore une fois, mais une célébration de la musique de Queen. Et ce qu’on veut garder en tête de ce groupe et de Freddie, ce n’est pas la maladie, la dépression, la drogue ou autre. Ce sont les performances dingues sur scène, les costumes complètement fous, des clips nouveaux et des tubes interplanétaires.

Voilà pourquoi le plus gros du film se passe sur scène à travers toutes les époques. On ne s’embête que très peu avec les détails du groupe sauf quand ce sont des détails cocasses (comme des producteurs qui leur disent que leur chanson ne marchera jamais). Avec une discographie comme la leur, forcément tous les tubes ne pouvaient pas être dans le film, mais les principaux y sont et on se concentre sur quelques chansons plus que d’autres selon les déboires des personnages. Sur quelques concerts plus que d’autres aussi, puisque celui de Wembley a été entièrement reconstitué pour l’occasion.

Niveau mise en scène et réalisation, même si on regrette quelques fonds verts pas toujours très jolis, le film propose une vraie patte Bryan Singer que l’on reconnait même si le réalisateur a dû quitter le projet (entre autre à cause de différends avec Rami Malek). En résumé, c’est loin d’être désagréable à regarder, au contraire, on passe un très bon moment et l’énergie de Queen est contagieuse.

Alors oui, peut-être que les puristes hurleront au scandale, comme dans 99% des biopics car on n’aime que très peu que l’on touche en bien ou en mal à l’image de nos idoles. Ce n’est pas non plus le film le plus novateur ou inoubliable de l’année pour les pros de la critique. Mais pour le reste du public, vous passerez un moment ultra rock n’ roll, drôle, très touchant, plein d’énergie et de créativité, ultra pop et coloré (années 70 et 80 obligent !) et le but de tout ça aura été atteint : vous n’en aimerez que toujours plus Queen et leur musique. Et sans aucun doute, Bohemian Rhapsody et les autres tourneront en boucle dans vos oreilles les jours qui suivront !

Rendez-vous sur Hellocoton !

7 Responses

  1. Finalement l’avis est plutôt positif même si mitigé. Au moins on est prévenus, et ça me donne quand même bien envie de voir ce film :)
    Belle journée !

    1. Oui honnêtement j’en retire un sentiment positif dans le sens où j’ai passé un bon moment, j’en suis ressortie avec autant d’énergie que Freddie Mercury, je ne me suis pas du tout ennuyée donc c’est agréable ! Une séance très sympa. Mais je préfère aussi prévenir les gens que ce n’est surement pas exactement ce qu’ils attendent et que les fans et les puristes surtout seront forcément déçus.
      Quoi qu’il en soit je trouve qu’il vaut vraiment le coup d’être vu :)
      Tu me diras si tu vas le voir, ce que tu en as pensé au final ;)

  2. Pingback : Florilège de la blogosphère [29.10.18] – Chez Lorette

  3. Emilie

    Hello les Girlz,
    Super article ! J’ai vraiment hâte de voir ce film. À ce qu’il paraît, le long-métrage est un projet qui date de 7 ans (hyper long pour réaliser un film :P). J’espère que l’attente en vaut la chandelle ! Je serai trop déçue s’il ne me plaît pas.

    1. Hello !
      Et oui ce projet maudit est dans les tuyaux depuis de nombreuses années. Voilà pourquoi je m’attendais vraiment au pire en allant le voir ! Et voilà pourquoi au final je trouve que c’est une vraie réussite car il part de très loin et que le tournage a été mouvementé (changer de réalisateur en cours de route ce n’est jamais simple). J’espère que tu aimeras, en tout cas j’ai envie de le revoir, il m’a vraiment filé la pêche !

  4. mahelen

    Moi je suis allée le voir, j’ai toujours beaucoup aimé les chansons du groupe sans rien savoir de leur vie, hormis les potins et scandales inévitables des gens célèbres, mais j’ai grandi avec ses musiques que ont imprégné ma vie, sans que je sois une fan absolue dans le ses ou je sais très peu de choses du groupe et là je dois dire que je n’ai pas du tout été déçue, les acteurs sont tous formidables et plus vrai que nature, ce n’est pas une caricature et on ne tombe pas dans le pathos, c’est un film qui fait du bien ! j’avais l’impression d’avoir assisté à un concert avec des bonus !! je n’ai pas vu le temps passer et mon seul regret est que le film soit passé si vite !

    1. AnaBerno

      Complètement d’accord ! Le film ne se concentre que sur le positif donc il fait du bien. J’aurais détesté voir Freddie Mercury malade par exemple, là c’est vraiment dosé comme il faut. Et il et dur de se retenir de chanter parfois aussi, en tout cas je tapais du pied sur certaines chansons, je ne pouvais pas faire autrement :)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :