Cinéma, voyages, jeux vidéo et bien d'autres sujets !
Home > A la une > [Ciné] On a vu Ant-Man et la Guêpe en ScreenX

[Ciné] On a vu Ant-Man et la Guêpe en ScreenX

Ant-man et la Guêpe est sorti ce mercredi dans toutes les salles françaises. Mais dans deux d’entre elles, vous pouvez découvrir le film d’une façon complètement différente. On a en effet tenté l’expérience ScreenX et on vous dit ce qu’on en pense.

Le ScreenX c’est quoi ?

C’est le premier système de multi-projections au monde pour le cinéma pensé pour améliorer l’immersion dans le film. Créé en 2012 par les sud-coréen CJ CGV, comme l’un des nouveaux formats révolutionnaires de la compagnie aux côtés de la 4DX, ScreenX est un format immersif, panoramique, à 270 degrés, qui projette les images sur trois murs de la salle de cinéma au lieu d’un seul écran pour nous projeter au coeur de l’action. Aujourd’hui, ScreenX est déjà implanté dans plus de 145 salles à travers le monde (dont 86 écrans en Corée du Sud, 44 en Chine, 3 aux États-Unis, 4 en Turquie, 2 au Vietnam et 1 en Thaïlande, au Japon ainsi qu’en Indonésie) dont désormais le Pathé de la Villette et le Pathé Beaugrenelle à Paris, les premiers en Europe.

À Beaugrenelle, il est même possible de voir le film en ScreenX et 4DX (mouvements des fauteuils, effets d’eau, fumée et de nombreux autres effets sensoriels, le tout en parfaite synchronisation avec l’action du film à l’écran) pour une expérience maximale.

J’ai fait un petit thread sur le test du ScreenX pour ceux que ça intéresse, il n’y a plus qu’à dérouler !

Niveau technique, il faut de 1 à 6 mois pour adapter un film au format ScreenX car le film principal (que vous verriez dans n’importe quelle salle) est projeté sur l’écran central, tandis que les deux écrans sur les côtés sont une extension de la scène, sur lesquels vous voyez en plus ce qu’il se passe sur les côtés de la scène diffusée au centre, afin que ce ne soit pas trop distrayant pour votre cerveau et en même temps assez immersif. Ces scènes plus larges ont soit été tournées au moment du tournage du film, soit il faut absolument tout recréer en post production, en accord avec le réalisateur et les studios. Voilà pourquoi aujourd’hui, aucun film n’est diffusé 100% en ScreenX car cela serait très coûteux et long à faire. Et puis notre oeil n’est pas encore tout à fait prêt à vivre l’expérience pendant 2h30 je pense.

Pour Ant-Man et la Guêpe par exemple, seulement 23mn du film en cumulé sont donc en ScreenX. Bien-sûr, la technologie est surtout utilisée dans les scènes d’action ou avec beaucoup d’effets spéciaux pour que ce soit impressionnant. C’est aussi pour ça que les seuls prochains films annoncés chez nous en ScreenX sont des blockbusters. Après Ant-Man et La Guêpe on attend en effet En eaux troubles le 22 août, La Nonne le 19 septembre et Aquaman le 19 décembre dans ce format.

Dans l’ensemble, j’ai trouvé les scènes en screenX très fluides, on s’y habitue très vite. On a même envie au final que tout le film soit comme ça, ce qui risque peut-être d’arriver un jour si la technologie se démocratise (comme la 3D à ses débuts). Parce que la bande-démo ScreenX qu’on a vu avant le film a un énorme potentiel et si des films finissent par être tournés entièrement comme ça, ça promet des choses assez dingues. On peut aussi imaginer des ressorties de film avec la technologie. En effet, on nous a montré le trailer de Mad Max Fury Road en ScreenX et c’était complètement dingue de se retrouver au coeur du désert et de l’action qui nous arrivait littéralement dessus. En tout cas ça m’a donné très envie de le revoir comme ça !

Pour info, les deux salles screenx ont une capacité d’environ 150 places chacune, il vaut mieux se placer dans les rangs en haut pour en profiter au maximum et il vous faudra compter 3€ de plus par rapport à la séance habituelle pour cette technique. Pour ceux qui tentent le combo 4DX et ScreenX, il faudra par contre compter 8€ de plus.

Ant-Man et la Guêpe

Après la démo et les questions-réponses avec le créateur de la technologie, place au premier film diffusé en ScreenX dans ce cinéma: Ant-Man et la Guêpe, le nouveau Marvel.

Le premier film sur ce tout petit petit super-héros nous avait convaincu par sa fraîcheur et son humour autour de personnages attachants. Si l’on retrouve cet humour enfantin dans le deuxième et qu’on voit en effet plus à l’écran Evangeline Lily, le film est pourtant très dispensable. Une intrigue simpliste, prétexte à du spectacle visuel sans grande histoire mais malgré tout de qualité sur les changements de taille des personnages et objets. Si les scènes d’action restent réussies, l’enjeu du film est limité (malgré une bonne méchante) et le film est aussi vite oublié qu’il est vu.

En revanche, la première scène post-générique est à voir car liée au reste du MCU. En tout cas, l’expérience ScreenX vaut le coup sur ce film, notamment dans une séquence impressionnante dans un monde…quantique dirons-nous pour ne rien dévoiler, et une poursuite dans les rues de San Francisco hyper bien fichue.

Découvrez nos autres articles :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.