Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Beauté > Makeup, makeup, dis moi qui est la plus belle !

Makeup, makeup, dis moi qui est la plus belle !

Une fois n’est pas coutume, je vais un peu vous raconter ma life. Après tout, un blog, ça sert à ça non ?! Comme vous êtes d’accord, je vais raconter ma petite histoire qui a au final engendré une vraie réflexion (et de nombreux échanges sur les réseaux) autour du maquillage et de l’image de soi

Orgelet et maquillage

Lundi matin, comme si ça ne suffisait pas d’être un lundi, je me suis réveillée avec un orgelet sur l’œil droit (ne va pas chercher orgelet dans Google Image, je t’aurais prévenu). Du coup, fait HORRIBLE, je ne peux pas me maquiller et je dois aller au travail avec ma tête fatiguée, mes cernes et l’impression que quelqu’un va me poursuivre dans la rue avec une cloche derrière moi en me criant “Shame” tellement je fais peur.

Moi sans makeup

En arrivant au boulot, mes collègues filles me disent directement “oh, tu as mauvaise mine” et remarquent que je n’ai pas de maquillage. Aucune remarque particulière de mes collègues mecs par contre. Mais le soir en rentrant avec ma tête chelou, je me fais finalement aborder 2 fois gentiment (par des relous quand même) dans la rue. Et là, je réalise que ma première pensée n’a pas été “Je tombe toujours sur des relous t’façon” ou “Est-ce qu’en vrai il veut me voler mon sac ?” mais : “Ils sont bigleux ou quoi, ils n’ont pas vu ma tête, d’où ils me draguent ? Même moi je ne le ferais pas.”. Et c’est là que je me suis posée de vraies questions (oui il y en a des fausses), à savoir :

  • Ces mecs m’ont-ils vraiment trouvée “abordable” avec cette tête ?
  • Les mecs préfèrent-ils en fait les filles sans maquillage ?
  • Et surtout : pourquoi est-ce que je suis aussi mal à l’aise lorsque je dois sortir sans maquillage ?

Se maquiller ou pas ?

Vu que je suis une meuf connectée tu vois, j’ai immédiatement posé la question à mes chers followers pour savoir si oui ou non ils préféraient les filles sans maquillage. J’ai même raconté cette expérience dans une story snapchat de folie à base de filtres incroyables (rien que ça). Et je dois dire que je ne m’attendais pas à autant de réactions de la part des filles comme des garçons. Voilà donc un petit florilège de quelques réactions et réflexions que je me suis faite face à tout ça, ou que l’on m’a partagé pour qu’on puisse en discuter tous ensemble.

Tout d’abord, le petit sondage express Twitter m’a montré que plus de 75% des personnes ont répondu qu’ils/elles préféraient le style No Make Up. Soit. Je suis quand même je l’avoue un peu surprise par ce résultat dans un monde où énormément de filles se maquillent, ne serait-ce que comme moi, à savoir : un peu d’anti-cernes et une touche de mascara, histoire d’avoir “bonne mine”. Du coup, en reliant ça au fait que mes collègues mecs m’ont répondu le soir qu’ils n’avaient pas fait gaffe que je n’avais pas de maquillage comparé aux autres jours, je penche plutôt pour la théorie du “C’est un mec en fait”. Mais encore ? Et bien c’est-à-dire que nos chers amis masculins ne remarquent même pas toujours quand nous allons chez le coiffeur ou si nous avons de nouveaux vêtements, pourquoi remarqueraient-ils qu’on a/n’a pas de maquillage ?

En creusant un peu, je me rends au final compte que ces garçons interrogés aiment en fait les filles qui se maquillent mais sans que le maquillage se voit vraiment (tu vois de quoi je parle, pas vrai ?). Aiment-ils du coup vraiment les filles “au naturel” ? Pas si sûr… Mais en réalité, je réalise surtout qu’il existe un réel fossé entre ce que les gens voient de nous, et ce qu’on pense renvoyer. Après tout, j’étais persuadée de ressembler à un kraken en sortant sans makeup et que seul un maquillage même très léger pouvait me rendre un tantinet attirante, mais au final je me suis faite accoster dans la rue malgré tout, non ? Ce qui me renvoie en fait à l’image que j’ai de moi, mais comme vous voyez où je veux en venir, je vais vous épargner la psychologie de comptoir qu’on reprendra un peu plus bas…

S’aimer avec ou sans maquillage ?

Ensuite, j’ai eu des réponses plus peace and love les unes que les autres (mais que je soutiens aussi) à base de “il faut s’aimer soi-même et ça suffit à rendre joli”. Jusqu’à ce qu’un de mes contacts, Igor, me dise quelque chose de très intéressant :

Là-dessus, nous sommes d’accord ou presque. La beauté c’est subjectif, et nous sommes avant tout beaux et belles dans les yeux de la personne qui nous voit ainsi. Malgré tout ça, il y a bien des personnes, comme certaines stars par exemple, que le maquillage (à outrance) rend vraiment belle. Personnellement je ne mets pas de maquillage au point de transformer complètement mon visage donc je ne me sens pas concernée… Mais ça me fait me poser une autre question (oui je m’en pose beaucoup) : est-ce que ces messieurs qui prônent le naturel se retourneraient vraiment de la même façon sur la MÊME fille dans la rue s’ils la croisaient avec, et sans maquillage ? Vous avez 4h pour me rendre vos copies… Car là où l’affaire se corse, c’est que le maquillage peut aider certaines filles à se sentir mieux dans leur peau. Donc à “rayonner”. Donc à paraître plus jolies. Donc à croire que sans ce maquillage ensuite, elle ne sont plus si jolies. Donc à perdre confiance en elles. Donc…bref, vous avez compris. Le serpent, sa queue, toussa toussa.

Mais avec cette réflexion sur la beauté subjective, nous arrivons au coeur du “problème” qui a occupé mon petit cerveau durant de longues heures. Pourquoi donc alors, je n’assume pas du tout de sortir sans maquillage si je prétends me maquiller “pour moi” ?

Nude, no make up et ?

Je sais, je sais, il y a avant tout une question d’habitude derrière tout ça. Depuis de nombreuses années maintenant mon rituel du matin consiste à me donner bonne mine avec quelques petites touches de maquillage. Forcément, comme toute habitude que l’on casse soudainement, le fait d’avoir dû sortir ainsi m’a fait bizarre. Il y a aussi, comme me l’a fait remarquer la reine du smokey, miss Alexa, le fait que le maquillage est vu pour quelqu’un qui en met, tout comme l’action de se coiffer, comme une sorte de “respect de soi-même et des autres”. Un peu comme pour l’hygiène corporelle. On n’assume pas de sortir sans s’être lavé les dents, et c’en est devenu pareil pour ce geste en plus lorsqu’on en a pris l’habitude.

Et pourtant : ce n’est pas un geste habituel, ça n’a aucune nécessité hygiénique, les hommes ne le font pas, et dès que je passe en mode weekend ou vacances, c’est le premier truc que j’abandonne.

Conclusion : si je perds confiance en moi en ayant l’impression que tous les regards sont braqués sur moi quand je vais travailler non maquillée, serait-ce parce qu’à un moment donné la société m’aurait passé le message qu’il faut être “présentable” au travail ? Et que ce présentable passe, pour les filles, par le maquillage ? Le fameux “soit belle et tais-toi” viendrait-il de là ? Ou bien seraient-ce finalement toutes ces Parisiennes bien stylées dans le métro dont le maquillage ne coule jamais qui auraient fini par me foutre des complexes sans m’en rendre compte ?

Je n’ai bien entendu absolument aucune réponse à ces questions, et la réflexion n’est pas de savoir si oui ou non il faut se maquiller, mais je retiendrais de cette histoire et de ce débat virtuel un point qui a mis tout le monde d’accord et qui n’est jamais remis en cause : comme pour tout, le maquillage, c’est personnel. On en met si on veut en mettre, comme on veut en mettre, on le fait pour soi et non pour les autres (même si on aime bien que les autres nous disent qu’on est belles et bien maquillées, pas vrai ?).

Alors, et vous, vous seriez capable d’abandonner définitivement le maquillage, même en soirée, pour adopter le naturel et que les autres vous découvrent à l’état pur ? Ou bien comme moi vous avez toujours l’impression qu’il vous manque quelque chose si votre tube de mascara est un peu trop loin de vous ?

Et pour celles qui ne se sont jamais maquillées : avez-vous déjà eu des reproches ou remarques d’hommes ou de vos supérieurs qui sous-entendraient que vous “pourriez-vous maquiller un peu pour faire un effort quand même” ? Avez-vous ressenti une sorte de pression sociale face à ce sujet ?

NB :Promis, je ne suis pas en train d’écrire un bouquin sur le sujet et je ne toucherais aucun royalties sur vos témoignages, vous pouvez y aller les filles ! (et les mecs aussi d’ailleurs, puisque désormais les hommes aussi font leurs tutos makeup !)

Merci, bisous

Mis à jour le

3 Responses

  1. Je ne me maquille quasiment jamais, sauf quand il y a un rendez-vous client ou une soirée ET ENCORE c’est quand je n’ai pas oublié et quand je parle de “me maquiller” c’est un trait d’eye-liner et un peu de mascara et c’est tout, pas de fond de teint ni rien.

    Pour moi, le maquillage n’est pas du tout quelque chose d’indispensable et au moins, pas de mauvaise surprise pour la personne en face de moi. Si elle me trouve jolie sans maquillage alors c’est gagné ^^

    1. Mais c’est intéressant ça, beaucoup de filles qui ne se maquillent pas le font uniquement pour les rendez-vous client ou pour les soirées (d’entreprise ou non). Du coup ça me ramène vraiment à cette réflexion sur le travail que je me suis faite : est-ce qu’on se sent pas un peu obligées, par des codes de la société, de se maquiller quand on va en rendez-vous client parce que ne pas le faire serait mal vu ? (c’est une vraie question ^^)

      1. Alors personnellement c’est pas une question d’être mal vu si je ne le fais pas, je trouve ça juste “mieux” pour moi d’être maquillée lorsque je vais à un rendez-vous client mais il m’est déjà arrivée, plusieurs fois, de ne pas me maquiller juste parce que j’avais oublié que j’avais un rendez-vous ou juste parce que j’avais la flemme et je ne ressens aucune culpabilité.

        En plus, je met tellement rarement du maquillage que j’oublie quand j’en met et je me gratte l’œil et j’en fous partout :(

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :