Après Les Mondes de Ralph, Disney revient à la charge et aux sources avec son film de Noël. Cette fois-ci rendez-vous en Norvège au pays des fjords à la rencontre de deux soeurs pas comme les autres.

La_Reine_des_Neiges_1Anna, une jeune fille aussi audacieuse qu’optimiste, se lance dans un incroyable voyage en compagnie de Kristoff, un montagnard expérimenté, et de son fidèle renne, Sven à la recherche de sa sœur, Elsa, la Reine des Neiges qui a plongé le royaume d’Arendelle dans un hiver éternel…  En chemin, ils vont rencontrer de mystérieux trolls et un drôle de bonhomme de neige nommé Olaf, braver les conditions extrêmes des sommets escarpés et glacés, et affronter la magie qui les guette à chaque pas.

Depuis qu’on avait découvert les premières images en juillet dernier, on attendait la Reine des Neiges avec beaucoup d’impatience. Et pour cause, à en voir les premières images, il semblerait qu’on soit face à quelque chose de grand : chansons qui collent à la peau, personnages principaux attachants au possible, décors époustouflant… Tout était réuni pour avoir début décembre un très grand Disney dans la lignée de Raiponce. Une réponse qu’on aurait donc quelques mois plus tard…

Dès les premières images et le générique Disney (en chants nordiques s’il vous plait) on est déjà parti ! On casse la glace avec les hommes du Nord, on joue avec la magie d’Elsa et comme Anna on voudrait commencer cette vie. Déjà le froid se répand  et on affronte la tempête de Neige provoquée par la Reine des Neiges. Un début mené d’une main de maître qui nous aura vraiment impressionné !

La_Reine_des_neiges_1

Là, les premières émotions apparaissent. Et c’est justement là le grand intérêt du film, dans sa capacité à faire rire bien sur, mais surtout à émouvoir. Après 10 minutes on se prend déjà une petite claque et les frissons et les larmes ne sont pas loin. Ensuite c’est cette histoire de soeurs séparées qui nous touchera droit au coeur. En quelques plans, quelques regards, on comprend toute l’intention du film. Et on sait que cette histoire ne va pas nous quitter une seule seconde. On redoute alors les confrontations entre les soeurs et on a peur d’une réconciliation impossible.

Sans doute plus noir et plus grave que de nombreux Disney, la Reine des Neiges parle d’exclusion, de différences, et de solitude. Des thèmes forts, vraiment bien exploités qui donnent au film une lecture très profonde.

On aimera aussi les libertés prises par les scénaristes (Anna qui se réveille la bave aux lèvres, deux princesses Disney traitées à un pied d’égalité, un prince charmant pas si charmant, une disparition des parents bien rapide…) et l’humour omniprésent et très adulte pour le coup. Bien sur, le studio se garde un petit bonhomme de neige ultra mignon qui risque d’être le nouveau doudou préféré des enfants, Olaf. Mais pour le reste, place à un humour mature qui devrait plaire aux plus grands.

La_Reine_des_neiges_2

Si La Reine des Neiges fait beaucoup penser à Raiponce (surtout dans les traits de caractère des personnages principaux) on aura préféré dans celui-ci le côté féérique dû à des décors absolument époustouflants. Il faut dire que l’enjeux était de taille : filmer du blanc, de la transparence… Ici la lumière est très bien exploitée et apportera des contrastes vraiment merveilleux notamment dans le palais d’Elsa. On mettra juste un petit bémol sur l’animation parfois pas toujours fluide et un effet de superposition qui gêne à l’appréciation globale du film. Mais l’histoire est si belle que l’on arrive à passer au dessus.

Arrivons au meilleur : les chansons ! Bon, clairement, si vous suivez un peu l’aventure Frozen, vous devriez savoir qu’une chanson met tout le monde d’accord, il s’agit de Let It Go. Chanson au lyrisme fou et à la puissance incroyable qui vous collera à votre siège et que vous risquez d’écouter en boucle après avoir vu le film. D’ailleurs, vous risquez de vous mettre à chercher partout cette précieuse OST tant TOUTES les chansons sont géniales. La Reine des Neiges fait très comédie musicale mais nous aura totalement scotché en ce sens. Une OST qu’on préférera quand même en VO face à une VF assez bien foutue mais qui manque quand même de force et d’intensité.

Vous l’aurez compris, La Reine des Neiges est le grand Disney qu’on attendait tous ! Une histoire fascinante pleine de féérie et de magie qui devrait facilement conquérir les petits par sa légèreté apparente et les plus grands par sa seconde lecture totalement bouleversante. Anna, Elsa, faites votre choix !

La_Reine_des_neiges_3

Author

Cinéphile aux lacunes exemplaires, mon coeur bat aussi pour la musique, les chaussures léopard et les romans de Bret Easton Ellis. Maman de 2muchponey.com, niçoise d'origine, parisienne de coeur, je nage en eaux troubles avec la rage de l’ère moderne et la poésie fragile d'un autre temps. Si tu me parles de Jacques Demy je pourrais bien t'épouser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It