Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > A la une > [PS3] Test – Puppeteer

[PS3] Test – Puppeteer

Puppeteer est un jeu de plates-formes disponible sur PS3. Il est sorti le 11 septembre en France. Un jeu déconseillé aux moins de 12 ans car il réserve de sacré surprise pas toujours très… sympa aux personnages du jeu.

puppeteer-playstation-3-ps3-1344985088-014

Dans le jeu, on incarne Kutaro un jeune homme transformé en marionnette mais sans tête. Le jeu se déroule dans une salle de spectacle (avec des spectateurs et un rideau rouge) et chaque acte se déroule à l’intérieur voyant le décors se changer à chaque partie de manière très « théâtrale ».

Kutaro doit sauver les âmes de autres jeunes gens et surtout récupérer les fragments de Pierre de Lune afin de renverser de méchant Roi-Ours (ancien nounours de la Déesse de la Lune). Il a pour celà un ciseau magique qui lui permet de combattre mais aussi de grimper à travers des éléments découpables (c’est là qu’on peut couper de l’eau… si si si).

Le jeu se prend en main très facilement, on gagne des pouvoirs et des compétences au fur et à mesure de l’avancement du jeu. Bouclier, Grapins, Ciseau… Kurato devient un véritable héro malgré son gros handicap : il n’a pas de tête, il a été décapité par le Roi-Ours ! Dans le jeu on trouve diverses tête que Kutaro va pouvoir équiper (Burger, requin, grenouille, coffre au trésor et j’en passe), elles lui servent de vie en fait et lui permettent de déloquer des niveaux bonus. Avec le PS Move (ou le joystic droit) on peut gérer son compagnon qui peut l’aider par exemple à trouver de nouvelles têtes.

puppeteer-playstation-3-ps3-1378450822-087

Le jeu est un peu cruel :) Que ce soit avec le pauvre Kutaro ou lors des affrontements avec les méchants, drôle mais vraiment cruel ! Les décors du jeu sont splendides et vraiment très variés. On a même des passages musicaux comme la scène de la forêt ou encore dans l’eau avec des sirènes.

Le jeu est bien farfelu et on est vite emporté par le scénario complètement décalé. Niveau jouabilité y a rien de trop compliqué, un peu d’attention et une mémorisation des pouvoirs et ça passe tout seul. On compte environ 10 à 15 h de jeu pour finir l’histoire.

Normalement on peut jouer au  jeu à deux, avec le compagnon qui est géré par un joueur deux, mais personnellement j’y ai joué seule puisque le compagnon n’est pas si impactant que ça dans le jeu.

La BO est excellente et colle bien au côté « conte » du jeu et à la voix off très sympathique. Je dis « conte » parce bien sûr ça reste un jeu qui n’est pas pour les jeunes enfants sinon c’est cauchemar tous les soirs ! L’ambiance est très sombre et un peu glauque.

puppeteer-playstation-3-ps3-1378450822-103

Les + :

– La narration

– Les décors

– 21 niveaux qui assurent une durabilité plutôt bonne (10 à 15h de jeu)

– Le côté un peu méchant du jeu

Les – : 

– On aimerait pouvoir interagir pendant la narration… dès fois c’est un peu trop long d’attendre

– Le compagnon n’est pas « assez » utile pour justifier un deuxième joueur.

Donc voilà, Puppeteer est un jeu a ne pas rater cette année,

on le trouve en boutique ou en téléchargement sur le Store Playstation.

Histoire de vous faire une idée du jeu, voici une petite vidéo :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.