Voyage, beauté, ciné, jeux vidéo et lifestyle
Home > Culture > Jeux Vidéo > Injustice [PS3] : Les Dieux sont parmi nous

Injustice [PS3] : Les Dieux sont parmi nous

Mettre d’accord les fans de Super-héros et les adeptes des jeux de baston était le pari difficile de Injustice : les Dieux sont parmi nous sorti le 18 Avril sur PS3, Wii U et Xbox 360. Le jeu voit s’affronter les plus grands héros DC Comics pour afin réussir à savoir : quel est le héros le plus fort ? Batman ? Le Joker ? Flash ? Bane ou Superman ? Il y en a ainsi une vingtaine, et le studio a choisi de mélanger des héros très connus (Superman, Batman, Wonder Woman) à d’autres un peu plus obscurs (Shazam, Black Adam, Killer Frost), permettant ainsi de découvrir un peu mieux certains personnages.

Le studio qui a créé Injustice n’est pas inconnu puisqu’il est aussi responsable du terrible Mortal Kombat qui a laissé de mauvais souvenirs aux connaisseurs. Pourtant, l’histoire de Injustice est prometteuse : celui-ci se situe après l’explosion d’une bombe posée par le Joker, où un groupe de la Justice League se retrouve 5 ans plus tard dans un monde parallèle. Superman est devenu un dictateur suprême qui préserve la paix sur Terre. La Justice League est dissoute et Batman est à la tête de la résistance.

injustice-god-among-us

Dès les premières minutes de jeu, alors qu’on était excité comme des puces à l’idée de pouvoir faire s’affronter Batman et Superman, on s’ennuie ferme. Pourquoi ? Car tout simplement le jeu n’est pas fun, le premier degrés du récit et la pauvreté de la mise en scène sont les gros points faibles de cette nouvelle mouture de chez Warner Bros. Games. Pourtant, avec des personnages aussi puissants, on pouvait justement s’attendre à quelque chose d’amusant. Alors certes, chaque héros à une attaque bien particulière mais c’est assez peu spectaculaire. Par exemple, Batman a plusieurs batarangs téléguidés à sa disposition, Catwoman pourra lancer un combo dévastateur et Wonder Woman pourra choisir entre deux armes : le fouet ou l’épée/bouclier.

injustice_wallpaper

Et un autre défaut vient alors nous gâcher la partie : la jouabilité plus que discutable. La volonté de faire un jeu avant tout accessible au tout venant n’est pas forcément une bonne idée car certaines parties sont du coup, trop faciles. Les coups semblent venir de nulle part sans qu’aucune logique de vrai « combat » ne transparaisse. Par contre les combos sont souvent assez jouissifs et ils justifient presque à eux seuls la combativité du joueur. Les arènes sont également assez variées et c’est un véritable plaisir de se battre dans le Manoir Wayne par exemple. Dernier point, l’interactivité avec le décor ( LA véritable originalité du jeu ) est une bonne idée en théorie mais elle se révèle assez frustrante en plein jeu car elle se limite à un ou deux éléments.

Injustice : Les Dieux sont parmi nous n’est pas un jeu indispensable, mais il ravira les fans de DC Comics. Les autres l’oublieront bien vite.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.