Pour son premier long-métrage, Alexandre Castagnetti abandonne la Chanson du dimanche et nous propose une histoire d’amour entre Paris et New-York à bord d’un Airbus A 380. L’occasion aussi de vérifier si Nicolas Bedos peut assurer en tête d’affiche …

Amour&Turbulences_1Alors qu’un avion la ramène de New-York à Paris où elle s’apprête à se marier, la belle Julie se retrouve assise à côté d’Antoine, un séduisant débauché qu’elle a aimé 3 ans plus tôt. Elle va tout faire pour l’éviter alors qu’il compte sur ces 7 h de vol pour la reconquérir! L’occasion pour nous de voyager dans le passé et de revivre leur rencontre, leur amour, leur rupture, autant de scènes rocambolesques, romantiques et corrosives qui vont faire de ce voyage le plus bouleversant de leur vie.

Sans être forcément très fan des comédies romantiques made in France, on doit avouer que la bande annonce de cet Amour & Turbulences nous avait quelque peu intrigué. Et puis il faut dire que les histoires d’amour un peu décalée, un peu romanesque, la reconquête de l’être aimé, ca nous parle carrément. Alors sans avoir trop peur de l’atterrissage on y allait le coeur léger avec l’espoir que le couple Sagnier/Bedos ferait des étincelles. Et on doit avouer qu’on a pas été déçu du voyage, bien au contraire !

Basé sur l’idée intéressante de raconter une histoire d’amour en commençant par la rupture, Amour & Turbulences surprendra d’abord par sa forme. L’histoire d’Antoine et Julie se racontera sous la forme de flashbacks le temps d’un New-York / Paris. Tour à tour ils raconteront à leurs voisins curieux comment leur idylle est née et comment peu à peu les choses ont mal tourné. Alexandre Castagnetti fait alors le pari de ne pas prendre parti. L’histoire sera racontée comment elle a été vécue de chacun des côtés jusqu’au quiproquo final qui a mis fin à leur relation. Quand la majorité des comédies romantiques prend parti pour l’homme ou la femme, Amour & Turbulences choisit de ne pas choisir. Ainsi, le spectateur s’attache aussi bien et successivement à Julie ou à Antoine qui ne sont jamais ni tout à fait anges ni tout à fait démons.

Amour&Turbulences_2

Au delà de cette construction originale et parfaitement maitrisée (on ne ressent jamais une sensation de théâtre filmé) Amour & Turbulences se démarquera par ses dialogues vraiment percutants qui font mouches dès les premières minutes. La situation n’ayant alors pas besoin d’être originale ou cliché pour que la comédie romantique fonctionne. On sent la pate de Nicolas Bedos à chaque dialogue (qui a co-écrit le scénario) et on ne peut que le remercier d’avoir fait cette démarche. Sans cette liberté de ton et son regard un peu décalé, on a du mal à imaginer comment Amour & Turbulences aurait pu être aussi efficace.

Oui car Amour & Turbulences ne fait pas partie de ces comédies romantiques vus et revues au schéma narratif très simplifié et aux histoires très similaires. Il se dégage du film un charme fou qui n’est pas loin de rappeler un certain Quand Harry rencontre Sally … Joliment décalé, Amour & Turbulences séduit par sa capacité à raconter une histoire romanesque mais résolument moderne. Une histoire ancrée dans son époque qui nous raconte que l’amour est loin du conte qu’on nous lisait quand on était enfant, qu’il est loin d’être parfait, qu’il fait mal beaucoup mais qu’il permet de se sentir en vie. D’ailleurs Amour & Turbulences expliquera avec une belle légèreté qu’un amour ne rend pas forcément heureux mais qu’il doit rendre vivant. Difficile alors de regarder le film sans une petite introspection, sans ramener l’histoire de Julie et d’Antoine à nous. Et une question se pose alors, doit-on se battre pour l’amour de sa vie, et si oui jusqu’où ?

Amour&Turbulences_2

Aussi efficace sur le plan de la comédie romantique qu’un Arnacoeur, Amour & Turbulences ira un peu plus loin en soulevant des questions profondes et en n’étant pas toujours rose. On a le coeur qui se sert un peu quand Julie dit à sa mère (la toujours aussi géniale Clémentine Célarié) à quel point elle la trouve seule et que sa vie est triste, quand Antoine se met à nu et avoue au bord des larmes qu’il veut en fait comme tout le monde un 4-4, deux enfants, un chien et la maison en banlieue qui va avec, ou quand Hugo, le bon copain comprend qu’il ne sera jamais aimé par Aïssa … Le sourire qui prônait sur notre visage depuis le début du film s’estompe petit à petit et le coeur devient un peu plus lourd. On s’attendait sans doute pas à être touché à ce point …

Amour & Turbulences n’aurait sans doute pas fonctionné aussi bien si le duo d’acteurs n’avait pas été aussi bon et si la complicité ne se ressentait pas à chaque plan. Ludivine Sagner qui signe ici sa première fois dans une comédie romantique, est délicieuse en jeune adulte piquante désabusée par l’amour. En jalouse maladive, limite paranoïaque qui cherche à repousser ses peurs en entamant une relation avec Antoine, sorte de séducteur irrécupérable, elle crève l’écran par sa beauté naturelle et son charme fou. Nicolas Bedos que l’on attendait vraiment au tournant surprend vraiment toujours à cheval entre le beau salaud irrespectueux et le romantique tout aussi effrayé que Julie. On l’aura autant aimé que détesté, peut-être à l’image du personnage public qu’il est ?

Amour&Turbulences_3

Comédie romantique parfaitement menée et séduisante, Amour & Turbulences se détache du lot par son écriture fluide et intelligente. La comédie française va mieux et on en est ravi !

Author

Cinéphile aux lacunes exemplaires, mon coeur bat aussi pour la musique, les chaussures léopard et les romans de Bret Easton Ellis. Maman de 2muchponey.com, niçoise d'origine, parisienne de coeur, je nage en eaux troubles avec la rage de l’ère moderne et la poésie fragile d'un autre temps. Si tu me parles de Jacques Demy je pourrais bien t'épouser.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It