Votre boulot ne vous plaît plus et, en plus, votre boss a refusé de vous augmenter ? C’est le bouquet ! Peut-être qu’il est grand temps de réaliser votre rêve ultime : devenir fleuriste. Si vous avez décidé de sauter le pas, voici tout ce que vous devez savoir sur le métier de fleuriste.

Pourquoi se reconvertir comme fleuriste ?

Qu’est-ce qui pourrait bien vous motiver à prendre un virage à 180° et changer de métier ? Le métier de fleuriste attire de plus en plus car il s’agit d’une aventure professionnelle excitante. En effet, cette profession laisse libre cours à la créativité et à l’imagination. En effet, composer des bouquets et savoir assortir les fleurs requiert beaucoup d’inventivité. C’est un métier passion qui permet de se reconnecter avec la nature, et s’éloigner d’un environnement de travail stressant.

La formation de fleuriste

Il est impératif d’avoir suivi une formation pour devenir fleuriste. Si vous êtes en reconversion, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • CAP fleuriste : En deux ans, le CAP fleuriste permet de développer les compétences nécessaires à l’exercice du métier.
  • BP fleuriste : Cette formation permet d’approfondir ses connaissances et il peut être utile de posséder ce diplôme si vous envisagez d’ouvrir votre propre boutique.
  • Formation à distance : La solution la plus simple et rapide consiste à faire une formation de fleuriste à distance, comme le propose l’École Française. Les objectifs : créer des bouquets professionnels, connaître les fleurs et les plantes, sélectionner et manipuler les végétaux.

La mission et les compétences requises pour devenir fleuriste

Le fleuriste a plusieurs cordes à son arc. Il crée des bouquets, des compositions florales et des décors pour des événements spéciaux (mariages, anniversaires, naissances…). Plusieurs missions rythment son quotidien :

  • Il visite les marchés spécialisés pour sélectionner les fleurs et les plantes qui lui permettront de créer ses compositions florales.
  • Il conseille les clients et crée des bouquets qui correspondent à leurs goûts et envies.
  • Il doit gérer ses stocks et entretenir les végétaux.
  • Il assure la gestion et la comptabilité de son établissement.

Vous l’aurez compris, les missions sont très diversifiées et le fleuriste ne s’ennuie jamais. Quant à ses compétences, elles doivent là aussi être plurielles, afin de pouvoir gérer l’éventail des tâches qui lui sont confiées.

Il doit d’une part posséder de très bonnes connaissances en botanique et en horticulture, ainsi qu’un sens développé de la créativité, mais également avoir de bonnes qualités relationnelles.

Author

Banlieusarde de souche, parisienne d'adoption, New-Yorkaise de cœur. S'épanche régulièrement sur La Bobine Sélective pour partager son amour du 7ème art. Aime la bière de toute sorte, le foot bourrin, les films d'horreur sanguinolents mais aussi le champagne avec des fraises, le vernis à ongles rose et les comédies romantiques pleines de clichés.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It
%d blogueurs aiment cette page :